Chargement...
 
[Voir/Cacher menus de gauche]
[Voir/Cacher menus de droite]

Cette page un peu technique présente les éléments audio d'un système GNU/Linux, leurs rôles et leurs imbrications.

Introduction

Le système GNU/Linux est construit par couches. Vous avez peut-être déjà entendu parlé pour commencer du noyau Linux qui est une couche de logiciels liés intimmement au matériel, et du système GNU qui se greffe par dessus. Les éléments audio du système n'échappent pas à cette règle et se divisent en plusieurs grandes catégories.

Pilote :
Il s'agit du logiciel invisible qui va prendre le contrôle de votre carte son (ou de votre surface de contrôle).
Le type de carte son conditionne le choix du pilote, par exemple FFADO pour les cartes son firewire et ALSA pour le reste, en gros. ? En savoir plus sur les pilotes.
Ce logiciel fonctionne dans la couche du noyau linux et fait le lien entre les périphériques matériels et les applications audio, souvent en passant par un...

Serveur son :
Le serveur son est lui aussi souvent invisible, mais il s'agit d'un logiciels comme les autres, que vous pouvez généralement lancer/arrêter au besoin. Son rôle est celui d'un DJ, qui mixe les différentes pistes arrivant de plusieurs applications produisant du son simultanément. Chaque environnement de bureau (comme KDE ou Gnome) possède son propre serveur son plus ou moins basique pour mixer les sorties audio du lecteur multimédia, du navigateur internet, des notifications système etc. Mais le top pour la MAO, c'est le serveur son optimisé pour le temps-réel : Jack.
Manque une rapide définition d'un Framework multimédia et d'une bibliothèque de compatibilité multi-plateformes
? En savoir plus sur les serveurs son, frameworks et bibliothèques de compatibilité

Application audio :
Un logiciel audio est écrit pour fonctionner avec un ou plusieurs des serveurs son mentionnés.

Used in Éléments audio du système
Pour plus de simplicité, on privilégiera l'utilisation d'un seul serveur son et d'applications directement compatibles : jack et les applications compatibles jack sont la référence en MAO.

Used in Oldmdv
Mais le monde n'est parfois pas aussi simple, et on utilisera parfois des adaptateurs entre différentes applications et serveurs son, ce qui va du shéma du plus simple...

Used in Oldmdv
...au schéma le plus complexe...

Image
...et encore, vous n'avez pas tout vu !

Les pilotes/drivers

Le dictionnaire nous dit : Un pilote est un logiciel permettant à un système d'exploitation de piloter un équipement matériel.

Les différents pilotes :
  • ALSA (Advanced Linux sound Architecture) : Ensemble de pilotes qui gère de façon unifiée un très grand nombre de cartes son PCI et USB. Les modules ALSA se greffent au noyau et il en existe un grand nombre pour différents types de matériel.
    Alsa possède également un mixeur/serveur son rudimentaire, appelé ? Dmix.
  • FFADO (Free Firewire Audio Driver) : Projet expérimental qui vise à faire fonctionner les cartes son Firewire. Il est amené à rejoindre le projet ALSA une fois complet, mais pour le moment seule une poignée de cartes son sont entièrement supportées.
  • OSS (Open Sound System) : Ancien ensemble de pilotes pour d' anciennes cartes sons PCI. Il peut encore être trouvé dans certains studios, particulièrement certaines "vieilles" tables à potards dissimulant beaucoup sous leur capot. La version d'OSS inclue dans le noyau est considérée comme obsolète mais l'équipe maintient une version actuelle pour les quelques rares cartes-son qui demandent ce pilote.

Les serveurs son

Un serveur son est un point central dans un bureau pour tout ce qui concerne le son. C'est à dire que les différentes applications qui ont besoin de produire du son vont le contacter et qu'il gérera la cohabitation des sons de ces différentes applications.
Le dictionnaire nous dit : Un serveur son est un logiciel qui fait le lien entre les pilotes audio (la couche matérielle audio de l'ordinateur) et les applications audio que vous utilisez. Il gère le routage des flux audio entre le matériel ( carte son, clavier MIDI, etc) et les entrées et sorties audio des logiciels.


Exemple :

application n°1 : Salut serveur son !

serveur son : Yop toi !

application n°1 : j'ai besoin que tu produises un petit jingle pour mon utilisateur

serveur son : OK, c'est fait

application n°1 : merci

serveur son : de nada !

application n°1 : hop, il se lance un film, tu peux gérer la partie audio ?

serveur son : no problème, c'est mon job

application n°1 : cool :-) Merci, à plus tard wink

application n°2 : Coucou serveur son

serveur son : Hey ! Salut toi, ça faisait un bail !

application n°2 : ouép, j'étais plus trop utilisé , dis moi, tu peux balancer la petite musique de mon démarrage steuplé ?

serveur son : pas de souci, en plusse je l'aime bien celle-là cool

application n°2 : merci, je te kiffe grave aussi wink

serveur son : héhéhé

application n°2 : ouahou, serveur son, mon utilisateur veut m'éteindre ! Tu peux balancer un BIP pour qu'il valide son choix ?

serveur son : oué, il matte un film en ce moment, ça l'emmerde sûrement que ta musique d'intro passe en même temps. T'inquiète pas trop, il t'utilisera certainement après pour chopper la bande originale wink

application n°2 : ok, merci, à tout à l'heure alors, content de te revoir cool

serveur son : a+


Pourquoi plusieurs serveurs son ?
Ces éléments existent parce qu'il est possible qu'ils existent ! C'est leur liberté.
La M.A.O. a des besoins précis, frères avec ceux des studios professionnels. Comme nous sommes libres d'utilisation, de configurations et de modifications, nous pouvons créer une architecture système taillée à la mesure de ces besoins.
Sachant que arts/esd/gstreamer ne sont pas adaptés à la MAO, il convient d' utiliser JACK, qui peut tourner en temps-réel. Les principaux logiciels de son et/ou Midi peuvent s' y connecter.

Les différents serveurs son :
  • jack : Le serveur de son basse-latence qui permet d'inter-connecter et de synchroniser un grand nombre de logiciel-audio ensemble. En MAO sous Linux, il est devenu incontournable et nous privilégions son utilisation.
  • ALSA Dmix : Mixeur intégré à ALSA, on peut parler de mixeur de bas-niveau. Il permet un mixage logiciel lorsque la carte son est dépourvue de mixeur matériel.
    L'installation par défaut, vue d'un ensemble applicatif
    Après la configuration correcte de DMIX
  • PulseAudio : c'est un serveur de son "dernière génération". Il s'intercale entre les applications (ou les frameworks multimédias) et le gestionnaire de son (ALSA, OSS, ou autres). Il permet une facilité d’utilisation avec branchement « à chaud ». Il permet aussi de diffuser le son en réseau. L'intégration est en cours sur les différentes distributions car il est destiné à remplacer différents serveurs son du fait de sa polyvalence, de sa souplesse et de sa puissance.
  • ESD : c'est le moteur de son du bureau Enlightenment, mais aussi Gnome et XFCE. Possédant le plus fort taux de latence de tous, il est amené à être remplacé par Pulseaudio.
  • aRtsd : c'est le moteur de son du bureau Kde. Utilisé jusqu'à la version 3.5.3 de Kde, il est remplacé par Phonon à partir de kde 4.
  • Phonon : c'est le remplaçant de arts. Nous verrons à l'usage quelles sont ces ressources. Mais en tant que frameworks de haut niveau, il peut être intéressant pour une utilisation MAO.
  • eSound :
  • Asd :
  • SDL : on ne s'étendra pas dessus ici. Sachez simplement qu'il est capable de se connecter à alsa et à oss, et de tourner en même temps sans encombre qu'une application utilisation le routage arts-> alsa. Il est utilisé principalement par les jeux vidéos et permet un mixage de "mi-niveau" très facilement.

Jack ET les autres serveurs son :
Il est possible dans certains cas de faire communiquer ensemble plusieurs serveurs son.
Pour ce qui nous intéresse, il s'agit principalement de router différents serveurs son de l'environnement de bureau vers jack, voir la page : jack_et_les_autres_serveurs_son

Les frameworks mulimédia :
Le dictionnaire nous dit : Un framework multimédia est une infrastructure logicielle sur laquelle peuvent se reposer les applications pour créer le son et l'image.
  • Gstreamer : conçu pour Gnome et pour un lecteur à l'origine, celui ci a vite grandi et s'est doté de l'ensemble des fonctions indispensables pour un framework de haut-niveau. Avec en plus des fonctions réseau assez intéressantes.
  • Phonon
  • Xine
  • aRtsd
  • esd

Les bibliothèques de compatibilité multi-plateformes :

Liens




[+]

Documentation [Afficher / Cacher]

Connexion
[Afficher / Cacher]



Mégaphone [Afficher / Cacher]

xzu, 21:18, lun. 26 Jun 2017: @samuel: Testée? waw, c'est du usb3?
olinuxx, 13:43, lun. 26 Jun 2017: bonjour et bienvenue à emmanuelbriche :-)
olinuxx, 14:37, dim. 25 Jun 2017: bonjour et bienvenue à JamesBonze :-)
olinuxx, 09:24, sam. 24 Jun 2017: bonjour et bienvenue à DeuxMainsGauches :-)
Samuel, 15:58, ven. 23 Jun 2017: Et qui permet d'enregistrer les 24 canaux en autonome sur support usb
Samuel, 15:52, ven. 23 Jun 2017: Interface 24 canaux class compliant pour 375€[Lien]
sub26nico, 10:31, mar. 20 Jun 2017: Salut et bienvenue à Skys :-)
sub26nico, 18:39, dim. 18 Jun 2017: Salut et bienvenue à Nono480 :-)
bluedid29, 13:53, dim. 18 Jun 2017: Chouette thème pour la joute ! Bon dimanche :-)
sub26nico, 03:33, dim. 18 Jun 2017: Salut et bienvenue à guechi :-)
zebassprophet, 20:57, sam. 17 Jun 2017: bon bah y'apuka
programLyrique, 20:26, sam. 17 Jun 2017: C'est ce qu'on m'a demandé, de commencer dès maintenant !