Chargement...
 
[Voir/Cacher menus de gauche]
[Voir/Cacher menus de droite]

Le MIDI dans Ardour 6



L'objectif de cette page, destinée aux néophytes en informatique habitués aux logiciels "tout en un" des systèmes autres que Linux, est d'utiliser Ardour 6 avec Jack sans manipuler d'autres logiciels pour réaliser une session MIDI et audio.

je précise malgré tout
Pour ce paragraphe, les logiciels Ardour 6, jack et FluidSynth doivent être installés et configurés correctement. Pour information les tests ont été effectués dans une distribution Debian11 fraîchement réinstallée avec le noyau RT en utilisant la carte son intégrée à la carte mère.

Pour cet apprentissage, nous aurons besoin d'une banque de sons (soundfont) au format sf2 qui contient plusieurs instruments. Si nous n'en possédons pas nous pourrons en télécharger une en consultant la page soundfont.

La version Ardour 6.5 a été utilisée pour ces tests.

à noter
Une page plus détaillée sur l'exploration du MIDI avec Ardour est disponible, mais pour la consulter, il est souhaitable d'avoir lu les paragraphes qui suivent.


Création de pistes MIDI


Démarrons Ardour 6 et créons une nouvelle session en choisissant modèle vide que nous appelons test-midi-01.

Dans la boîte de dialogue Réglages audio/MIDI réglons les valeurs :
  • système audio sur JACK;
  • Pilote sur ALSA;
  • ensuite appuyons sur la touche Démarrer.

Ardour lancera automatiquement le serveur de son JACK, et répertoriera les plugins d'effets audios telle la collection calf contenu dans le système si elle a été installée. Il est possible que l'affichage de l'application ne soit pas complètement à l'intérieur de l'écran, utilisez touche droite dans la zone du titre de la fenêtre et maximiser la fenêtre pour tout recadrer.


bien noter que :
Vous trouverez d'autres greffons dans la page Linuxmao qui leur est dédiée.

À l'écran nous devons voir à gauche de la zone éditeur des pistes, la tranche de mixage intitulée bus master.

Créer une piste MIDI :


Dans le menu choisir : piste->Ajouter une piste, un bus... A l'apparition de la Boîte de dialogue dans la zone "modèle type" choisir "piste MIDI" comme nom mettez ce que vous voulez et comme instrument choisissez "aucun". Appuyez sur le bouton "Ajouter fermer" et la piste apparaît en dessous de la piste "bus master".

petit rappel

l'appel des commandes peut se faire avec la souris touche droite ou gauche ou encore les combinaisons des touches du clavier.


Clic sur le panneau descriptif de la piste pour la sélectionner. Pour associer un instrument à cette piste nous avons la possibilité de le faire, soit dans la boîte de dialogue (là où nous avons choisi aucun); soit dans la tranche de mixage avec un clic sur la touche droite de la souris dans la zone vide en-dessous du bouton fader.

Cas de la première intervention dans les greffons :


S'il n'y a pas de favoris initialisés nous allons en sélectionner parmi la quantité de greffons disponibles :
Clic sur la touche droite de la souris dans la zone vide sous le bouton fader->nouveau greffon->gestionnaire de greffons
À l'apparition de la boîte de dialogue, dans la zone filtre, cochons afficher uniquement les instruments pour réduire la liste, et dans cette liste réduite, cocher la case fav devant ACE Fluid Synth (vous pourrez choisir un autre instrument si vous le souhaitez un autre jour).

bien noter que

Quelle que soit le type de piste audio ou midi, le principe de sélection de favoris est identique, et pour définir d'autres plugins vous utiliserez la même procédure. Si vous installez d'autres effets compatibles avec Ardour il les répertoriera automatiquement à son démarrage. (Toujours vérifier dans la boîte de dialogue "Réglages de la session" au lancement d'Ardour que la ligne "mode sans échec : désactiver tous les greffons" n'est pas cochée).


Le ou les favoris sont maintenant définis nous pouvons sélectionner notre instrument.


Affecter un instrument à la piste parmi les favoris


Clic sur la touche droite de la souris dans la zone vide sous le bouton fader->nouveau greffon->favoris : choisir ACE Fluid Synth.

pour information
Dans ce qui suit, le terme instrument désigne le logiciel synthétiseur et le terme preset (ou patch) désigne le son d'un instrument physique reproduit par l'instrument. Voir spécification soundfont sf2 pour plus de détails sur ce terme.


Dans la zone commutateur de la boîte de dialogue qui apparaît, indiquons le nom du fichier de la banque de sons que nous voulons utiliser. Nous remarquons dans la zone tout à droite Programme MIDI que les 16 canaux sont affectés aux 16 premiers preset de la banque de sons chargée. Vous pouvez les changer avec la liste déroulante de chaque canal (petit triangle pointe en bas à droite du nom). Nous avons aussi la possibilité de tester le son du preset en affichant le clavier MIDI au bas de cette boîte de dialogue et en choisissant un des canaux instrumentalisés.
Pour notre apprentissage : plaçons deux instruments bien différents dans les canaux 1 et 2 si ce n'est fait (ex: orgue et batterie).
Fermons la boîte de dialogue avec le bouton X dans la zone titre en haut à droite et nous avons fini la mise en place d'un instrument synthétiseur à notre piste MIDI.


Choisir un canal pour la piste


Pour clore l'initialisation de la piste, nous devons choisir le canal MIDI qui sera actionné par les notes. Dans la mise en place de l'instrument ACE Fluid Synth nous avons remarqué que le fichier de la banque de sons contenait plusieurs instruments. Suivant le paramétrage de la configuration des canaux qui va suivre, il nous sera possible (quoique peu recommandé) d'assigner chaque note à un canal (16 au maximum) disponible sur cette piste.
Dans le mode édition (bouton le doigt) plaçons la souris dans la zone entête de la piste, bouton droit->Sélecteur de canal affiche la boîte de dialogue :
La zone Entrée définit le ou les canaux qui seront activés par la saisie d'événements, en l'occurrence ici : des notes.
  • si nous activons tous les canaux : lors de l'enregistrement utilisant un clavier MIDI (possédant la fonction canal) nous pourrons choisir sur ce clavier le canal MIDI à activer, et le sons du preset configurer dans l'instrument sera joué, ainsi que la note sera dédiée à ce canal.
  • si nous activons seulement les canaux sélectionnés, et définissons 1 et 2, lors de l'enregistrement utilisant un clavier MIDI (possédant la fonction canal) nous pourrons choisir sur ce clavier le canal MIDI 1 ou 2 à activer, et le sons du preset configurer dans l'instrument sera joué, ainsi que la note sera dédiée à ce canal. Si nous choisissons canal 3 cela n'aura aucun d'effets.
encadre : facilité la saie : pour définir un canal il faut cliquer sur le bouton aucun et cliquer sur le canal souhaité
  • si nous activons forcer tous les canaux sur le 1, il semblerait que quelque soit le canal du clavier choisi c'est la canal 1 de la piste qui le reçoit. Peut-être pour uniformiser l'entrée de plusieurs système de saisie (?).

La zone Sortie suit la même procédure que pour Entrée lors de la lecture des canaux.

pour information

Sélecteur de programme du même menu contextuel que Sélecteur de canal permet de changer le preset initialisé pour le canal sélectionné dans la boîte de dialogue à celui correspondant de l'instrument ACE Fluid Synth.


Pour notre apprentissage : sélectionnons les canaux 1 et 2 en entrée et en sortie en ... seulement les canaux sélectionnés. En double-cliquant sur le bouton ACE Fluid Synth dans la tranche de mixage vérifions la présence de nos deux presets en canal 1 et 2.
Nous sommes presque prêts pour placer des notes.

Créer des notes dans la piste MIDI


Dans une piste, les événements audio ou midi sont écrits dans une ou plusieurs régions et la piste peut contenir autant de régions que nous le souhaitons. La création de ces régions dépend du mode d'entrée des événements, pour le MIDI elles sont précisées dans les sections ci-dessous.
bien noter que
Pour ajuster une région en longueur et en position, sélectionnons le mode édition.
En positionnant le curseur de la souris en début ou en fin de région nous pourrons modifier la longueur et, suivant la position du curseur dans cette région où apparaît une main, nous pourrons la déplacer.


Placer des notes à la main


Si une région existe, les notes que nous allons piquées dans cette région lui seront assignées. S'il n'y a pas de région, nous en créons une en activant le mode dessin (crayon de la barre bouton au-dessus de la zone édition des pistes), positionnons la souris dans la piste, au début de la région souhaitée : clic touche gauche et tirons la souris jusque la fin supposée. La région est définie et pourra être étirée ou étrécie.

Ajuster l'affichage avec la souris en modifiant, pour la longueur, le cadre de visibilité sous l'éditeur et, pour la hauteur, saisir le bas du cadre de présentation de la piste (où est écrit le nom) et tirez vers le bas, vous devriez voir apparaître le piano-roll.
Lorsque nous avons un quadrillage acceptable, passons en mode dessin. Dès que le curseur de la souris (design crayon) se trouve dans une région, un symbole de note y apparaît attaché, il suffit d'un clic gauche et la note est fixée dans la trame.
La durée par défaut de la note est initialisé avec la valeur donnée dans la zone, au-dessus de l'éditeur entre le bouton aimant et la zone horloge de décalage.
S'il y a plusieurs régions dans la piste, la note appliquée est associée à la région où elle est piquée, même si cette région n'est pas surlignée rouge. C'est l'application de la note qui va la coloriser.

Placer des notes avec le clavier virtuel


petit rappel
Le clavier virtuel, même lorsqu'il n'est pas visible, est connecté en entrée à la piste MIDI actuellement sélectionnée. Pour le vérifier : clic gauche dans l'entête de la piste et choisir Entrées, puis dans la boîte de dialogue qui s'affiche, cliquons divers Ardour et nous constatons que le MIDI virtuel est coché pour l'entrée de notre piste MIDI en cours. Si nous décochons cette case, l'action sur le clavier n'aura plus d'effets pour cette piste. Lorsque nous créons une piste MIDI, puisqu'elle est sélectionnée d'office à sa création, le clavier est connecté à son entrée. Les connexions MIDI sont visibles avec la commande dans le menu Fenêtres->connexions MIDI.
ATTENTION
Ne pas confondre les IN et les OUT dans les boîtes de dialogue telles que celle affichée ici. Ces termes étant utilisés aussi bien pour l'audio que pour le MIDI.

Affichons le clavier virtuel en cochant la case dans le menu Fenêtres->clavier virtuel. Tout à gauche du clavier nous avons le canal de réception des notes, vérifions que ce canal est bien prévu actif pour la piste. Les autres boutons ne nous sont pas utiles dans ce paragraphe, ils concernent l'initialisation de codes contrôles qui sont les informations enregistrées dans les lignes d'automation de la piste, voir un exemple d'utilisation de ces codes automation dans cette page.

Dans l'état actuel, si nous cliquons sur les touches du clavier nous entendons le son du preset assigné au canal choisi. Contrairement au mode à la main, nous devons déclencher l'enregistrement pour que les notes saisies au clavier soient écrites dans l'éditeur. De plus il ne faut pas créer de région, le départ de l'enregistrement créera le début de la région et la fin de l'enregistrement fermera cette région.

Pour notre apprentissage :
  • vérifions le canal sur le clavier virtuel ;
  • dans l'entete de notre piste
    • cliquons sur la touche enregistrement, si la tranche de mixage à gauche est visible son bouton armer l'enregistrement sur cette piste s'allume aussi;
  • en utilisant les boutons de transport, en haut à gauche de la fenêtre de Ardour :
    • rembobinons au début de la piste ;
    • cliquons sur la touche armer l'enregistrement des boutons de transport ;
    • en cliquant sur le bouton lecture l'enregistrement va démarrer et toutes les notes piquées sur le clavier vont s'inscrire dans la région.
    • en cliquant sur le bouton stopper la lecture l'enregistrement s'arrête.
Il nous suffit de rembobiner puis lire pour écouter notre premier morceau MIDI sur Ardour.

Afin de nous détendre faisons une petite expérience qui demande un peu de rapidité.
Pour cela nous devons avoir au moins deux canaux avec chacun un preset assigné dans la piste si ce n'est pas le cas, revoir ici pour effectuer cette manipulation :
  • démarrons l'enregistrement du canal et piquons quelques notes ;
  • cliquons sur un des boutons enregistrer pour stopper l'enregistrement mais laisser le défilement ;
  • changeons le canal sur le clavier virtuel ;
  • cliquons sur un des boutons enregistrer pour le rallumer ;
  • piquons quelques notes du nouveau canal ;
  • cliquons sur le bouton stopper la lecture.
Nous remarquons la création de deux régions dont l'écoute produit deux sons différents.
Nous pouvons aussi changer de canal sur le clavier virtuel en cours d'enregistrement, reste à voir si c'est utile.

Placer des notes avec un clavier externe


Le principe est identique qu'avec le clavier virtuel. Il faut simplement vérifier avec : clic gauche dans l'entête de la piste choisir Entrées puis dans la boîte de dialogue qui s'affiche, cliquons divers Ardour et nous constatons dans qu'il y a un clavier externe MIDI dont le nom peut être du style CH205-MIDI-in est coché pour connecter dans la ligne source l'entrée de notre piste MIDI en cours. Si le clavier virtuel est aussi connecté cela ne dérange pas.
Les claviers MIDI ont 16 canaux disponibles, voir la documentation pour le réglage de ce canal pour envoyer les signaux MIDI au bon preset.
Pour le cas où le clavier ne pourrait envoyer les signaux sur un seul le canal uniquement (le canal 1), il nous faudra modifier la configuration du canal pour la piste avec sélecteur de canal et le placer en canal 1 uniquement et sélecteur de programme pour l'instrument à jouer dans ce canal.
Pour le reste, si notre clavier externe le permet, nous pouvons changer des données MIDI en cours d'enregistrement.

Édition des notes


Garder en mémoire que pour retoucher les notes nous devons toujours nous placer en mode dessin le bouton crayon (ou édition interne bouton à droite de dessin) et ensuite revenir au mode édition le bouton doigt, pour éviter de coller des notes partout twisted.

Sélection de notes


  • sélection en série : cliquer sur la première note de la sélection, maintenir la touche du clavier majuscule et cliquer sur la dernière note de la sélection ;
  • sélection en pique et dedans : cliquer sur la première note de la sélection, maintenir la touche du clavier Ctrl (contrôle) et cliquer sur les notes à mettre dans la sélection.

Modifier une note


Pour ajuster la note en longueur et en position, placer le curseur de la souris en début ou en fin de note nous pourrons modifier la longueur et, suivant la position du curseur sur cette note où apparaît un symbole main/note, nous pourrons la déplacer.
Autre méthode, avec le curseur placé dans la note, clic droit->menu contextuel : choisir Éditer. Dans la boîte de dialogue qui s'affiche vous pouvez modifier :
  • le canal de la note : zone qui nous permet d'attribuer cette note à un canal autre que celui initialisé lors de sa saisie. Mais ce canal doit être assujetti à un preset de l'instrument, ainsi qu'il doit être prévu actif dans les sorties de Sélecteur de canal de la piste, sinon la note sera sans effet.
  • la hauteur de note : ce qui est aussi possible graphiquement mais la position dans le sens du temps risque d'être plus aléatoire;
  • la vélocité ;
  • le temps et la durée sont modifiables mais la saisie des valeurs est compliquée ;

Modifier des notes avec l'édition en liste


Si nous souhaitons modifier la vélocité de plusieurs notes, nous pouvons utiliser la méthode d'édition en liste. En passant dans le mode édition (le doigt) et en sélectionnant la région à modifier, nous allons dans le menu : Région->MIDI->Éditeur en liste :
  • nous souhaitons modifier une série de plusieurs notes qui se suivent : piquons la première note, maintenons la touche majuscule et piquons la dernière note à modifier, la sélection passe en sur-lignage, ensuite clic gauche sur la valeur vélocité de la première note sélectionnée (soit celle du bas si sélection bas vers haut ou l'inverse) la zone s'ouvre, modifions la valeur et acceptons avec la touche entrée du clavier.
ATTENTION
Utilisons cette procédure de modifications avec Précaution.

Bizarrerie ou pas ?
    • hypothèse : nous avons 6 notes de même vélocité ;
    • sélectionnons le deux première notes de vélocité x et changeons cette vélocité en y ;
    • sélectionnons ces deux même notes avec les deux autres notes suivantes, même opération en modifiant les quatre vélocité en z ;
    • étonnement de notre part : la vélocité des deux premières est bien z, mais la vélocité des notes suivantes est : la vélocité d'origine de ces notes - (y-z).
je précise malgré tout
Ce problème sera sans doute résolu dans les versions ultérieures voir cette page pour plus d'informations.

Pour le canal c'est le même souci.
Touchons pas à la durée !
  • nous souhaitons modifier une série de plusieurs notes éparses dans la liste : piquons la première note, maintenons la touche contrôle et piquons les notes à modifier, la sélection passe en sur-lignage, ensuite même procédure qu'au dessus.

Juste un peu de codes contrôles


Les codes contrôles sont des données MIDI destinées à générer des effets sur les notes. Le plus simple d'entre ces codes est le contrôle de volume (7), les numéro de ces codes sont normalisés. Pour avoir une idée des possibilités d'effets, se mettre en mode dessin, clic droit dans l'entête de la piste->automation->contrôleur et un panneau montre les codes actuellement disponibles.
à noter
Les effets contrôlés sur les notes dépendent uniquement du synthétiseur, pas de la piste MIDI qui envoie les données. Si la piste envoie un code pour un effet chorus et que celui-ci est prévu dans le synthétiseur, il y aura effet sinon rien. Mais aucune erreur ne sera définie, ni coté synthé, ni coté séquenceur.

A titre d'exemple, le code 65 portamento on/off existe dans ZynAddSubFx, mais pas dans QSynth. Pour plus d'investigations consultez Zynaddsubfx - échanges MIDI avec Rosegarden et QSynth - contrôle de la réverb via MIDI.

Pour notre apprentissage:
  • se mettre en mode dessin ;
  • utilisons la piste qui a des notes positionnées ;
  • clic droit dans l'entête de la piste automation->7 : channel volume->canal 1 ;
Nous allons placer des codes contrôles de volume destinés aux notes du canal 1.
Une sous-piste automation apparaît.
  • sélectionnons cette piste par un clic à l'intérieur de son entête ;
  • clic droit dans cet entête, et dans le menu contextuel choisir mode->linéaire ;
  • plaçons le curseur/crayon dans la zone de saisie, en bas après la troisième note, piquons clic gauche, un point est positionné un peu plus loin piquons à nouveau mais, en haut de la zone un point apparaît relié par un trait au point précédent. Si nous continuons à piquer partout, nous obtenons une variation du volume.
  • si nous choisissons le mode discret à la place du mode linéaire, il n'y aura pas de variation graduée de la forme de la ligne mais un passage direct d'un niveau à l'autre ;
  • Changeons le canal de certaines notes en canal 2 ou nous avons un autre preset ;
  • Lors de la lecture ces notes ne seront pas affectées par l'automation volume.
Nous avons acquis maintenant la base, et un peu plus, pour composer en MIDI avec Ardour, nous trouverons dans cette page un examen plus fouillé du potentiel de cette technique avec ce logiciel.

Visualiser le flux MIDI


Pour les techniciens à tendance informatique, nous pouvons voir défiler les codes MIDI d'un canal :
  • soit utiliser la commande dans le menu : Fenêtres->Activité MIDI puis à l'affichage de l'interface : choisir le port à analyser.
  • soit ajouter dans la tranche de mixage le greffon : ACE MIDI Monitor.

Importation de fichier MIDI


Avant tout, obtenir un fichier MIDI depuis le séquenceur que nous pratiquions jusque là. Celui que j'utilise a été importé du logiciel Rosegarden dans la version 20.12. Si le séquenceur ne peut produire d'export MIDI, inutile de continuer la lecture de cette section.

Étant donné que l'exportation/importation du fichier de travail d'un séquenceur dans le format MIDI s'avère, souvent, compliquée à cause de la technique de codage dans le fichier de travail employée par l'application, sa conversion en fichier MID produit un résultat qui n'est pas toujours exploitable sur le champs et une adaptation est souvent nécessaire.
Ces soucis proviennent généralement de l'affectation des canaux et des patchs (preset dans les fichiers soundfont sf2), ainsi que de l'initialisation des codes contrôles en débuts de pistes. Mais heureusement, le standard MIDI est très encadré et précis et nous avons la possibilité de remettre un peu d'ordre dans cet ouvrage.

à noter
Dans Ardour nous pouvons exporter les régions vers un fichier MIDI, mais pas les données de toutes les pistes en même temps. La méthode sera expliquée dans ce paragraphe.

Importons


L'export d'un fichier de travail d'un séquenceur vers un fichier MIDI, nous autorise rarement la possibilité d'intervenir dans cette opération, et il va de soi que, dans le cas où le séquenceur permet la création de piste audio, elles seront peut-être exportées, mais en piste vierge.
Nous avons plusieurs solutions pour importer un fichier MIDI avec, chacune, son lot de manipulations pour l'adapter à Ardour :
  • exporter les pistes une à une après les avoir adaptées dans le séquenceur d'origine ;
  • exporter les pistes une à une et les adapter dans Ardour ;
  • exporter la totalité des pistes et tenter sa chance ;
Quelle que soit la méthode utilisée, la procédure d'importation est la même :
Démarrons Ardour 6 et créons une nouvelle session en choisissant modèle vide que nous appelons test-importation-midi. Lorsque l'éditeur habituel est en place avec uniquement sa piste Bus-Master:
  • choisir dans le menu : Session->importer ;
  • dans la boîte de dialogue et dans l'onglet parcourir les fichiers affichons dans la zone nom le fichier .MID que nous souhaitons importer, en surfant dans les dossiers ;
  • la zone Ajouter des fichiers reste en comme nouvelles pistes de cette façon le fichier importé sera décomposé en plusieurs fichier MID, stockés dans le dossier <nom de session>/interchange/<nom de session>/midifiles/ puis les pistes de notre éditeur seront initialisées. Si nous passons au choix de à la liste des sources nous devrons initialiser ces pistes ;
  • la zone routine reste une piste par fichier si à l'origine nous n'avons utilisé qu'un seul canal par piste. Si, au contraire, nous avons plusieurs canaux dans une piste, il est préférable de choisir une piste par canal ;
  • pour la zone noms de pistes MIDI prenons par nom de piste, nous pourrons plus facilement retrouver les instruments, car l'ordre de création des piste MIDI ne se fera pas dans le même ordre que dans l'application originale.
  • dans la zone instrument, en bas à droite, choisissons -aucun- car, aléatoirement, l'application peut planter ;
ATTENTION
Durant la conversion du fichier MIDI dans Ardour, ÉVITONS d'utiliser ANNULER de la boîte de dialogue. Laissons se dérouler l'opération et utilisons la manipulation décrite ci-dessous.

Si nous avons oublié de cocher ou choisir la bonne option, evil nous ne pourrons pas utiliser la commande Undo. Pour revenir en arrière razz :
  • cliquons sur la première piste importée ;
  • en maintenant la touche majuscule appuyée, cliquons sur la dernière piste importée ;
  • la sélection est surlignée ;
  • cliquons touche droite dans l'entête d'une des pistes sélectionnées et dans le menu contextuel choisissons Supprimer.
je précise malgré tout
Dans le dossier de stockage des fichiers midi importés : <nom de session>/interchange/<nom de session>/midifiles/, les occurrences ne sont pas supprimées et il est souhaitable que nous les détruisions, sinon à la prochaine tentative d'import il y aura la création d'une autre instance de chacun de ces fichiers.


Initialisons


Lorsque l'opération d'import est effectuée, la piste est créée avec une région contenant les événements MIDI et les indications qui suivent pour greffer un instrument à la piste est valable pour toutes les méthodes d'importation :
  • puisqu'avec le titre de la piste, nous retrouvons l'instrument d'origine et de ce fait nous savons quel fichier de banque de sons et quel patch nous avons utilisé, nous pouvons créer le greffon de l'instrument comme nous l'avons vu ici ;
petit truc
Dans le cas d'une importation, il est plus commode de:
  • soit créer une banque pour chaque patch et de l'y copier ;
  • soit de créer une banque contenant uniquement les patchs utilisés.
Pour ces opérations cette page nous explique comment utiliser swami pour exécuter cette tâche ou celle-ci avec polyphone.

Lorsque l'instrument et son patch sont initialisés, affichons le clavier virtuel, sélectionnons la piste puis, en piquant des notes, nous devons entendre le son.

ATTENTION
La lecture des pistes serait possible. Mais, suivant la méthode d'importation employée, nous risquons d'être déçus à l'écoute, les patchs choisis seront peut-être modifiés ou silencieux, même si nous les réinitialisons, et si nous avons fait ou faisons un retour au début des pistes, ou si nous sortons de l'application et la relançons le problème persiste. La meilleure façon de s'en sortir et de restructurer les canaux.


Ajustement des pistes adaptées dans le séquenceur d'origine


Il semble que ce soit la meilleure façon de faire, sous condition de posséder le logiciel séquenceur d'origine. Dans cette application, il faut modifier le canal de chaque patch instrument vers le canal 1 ainsi que le canal des automations (code contrôle) de cette piste. Ensuite il faut pouvoir isoler cette piste pour l'exporter en tant que fichier MIDI.
Exemple avec l'application de base que j'ai utiliser pour ces tests :
  • Sauvegarder le fichier de travail en guitare basse.
  • Recharger ce nouveau fichier et supprimer toutes les pistes sauf guitare basse.
  • par acquis de conscience et précaution, quitter l'application en sauvegardant, et redémarrer avec ce même fichier.
  • changer le canal des notes et codes contrôles si nécessaire (dans le logiciel utilisé, les codes sont attachés aux notes, donc changer le canal des notes change automatiquement le canal des codes).
  • exporter le fichier.
  • effectuer cette opération pour chaque piste.
Ces pistes seront importées et instrumentées une par une dans Ardour en suivant le mode opératoire vu plus haut, puis le canal de la piste sera activé et patchisé de la façon suivante :
De cette manière, les pistes pourront être jouées au fur et à mesure de leur mise en place. Mais coté code contrôle il nous reste une adaptation à réaliser. Suivant la transcription MIDI de l'application d'origine, certains effets contrôlés peuvent nous surprendre. Cela vient de l'alternative offerte par Ardour avec le mode discret ou linéaire. Pour modifier ce mode de contrôle voir la section travail pratique concernant cette procédure.

je précise malgré tout

Toutes ces manœuvres devraient aboutir à un bon résultat obtenu pendant la session. Mais il est possible, qu'après une sortie de l'application et à son redémarrage, des pistes se retrouvent sans instrument et d'autres avec un instrument différent evil . Cela vient probablement d'une initialisation des pistes MIDI Ardour à un preset en bank:0 program:0. lol La solution est de créer une banque par preset dans laquelle il est assigné à la bank:0 et le program:0 razz .



Ajustement des pistes et les adapter dans Ardour


Si le séquenceur d'origine ne permet pas d'adapter les pistes comme dans la section précédente, il est toujours possible de les extraire et exporter une par une en suivant la première partie de la démarche.

Lorsque l'importation et l'initialisation d'une piste est réalisée, nous devons vérifier le canal des notes de la piste et assigner à toutes ces notes le canal 1 :
  • passons en mode édition (le doigt) ;
  • cliquons dans la piste pour surligner la région ;
  • dans le menu : Région->MIDI->Éditeur en liste ;
  • et vérifions le canal des notes qui, logiquement, doit être identique à chaque note. Si ce n'est pas le cas voir ce paragraphe.
  • si le canal est différent de 1 :
    • cliquons sur la première note de la liste ;
    • puis maintenons la touche majuscule appuyée en cliquant sur la dernière note de la liste, toute la liste est surlignée ;
    • cliquons gauche sur la première note de la liste, écrivons 1 et acceptons, toutes les notes passent au canal 1.
Lorsque cette manipulation est terminée et que le canal de chaque note est à 1 :
Si le canal d'origine était 1 les automations n'ont pas à être modifiées pour le canal et la piste que nous venons d'adapter peut être jouée, mais les effets contrôlés peuvent nous interloquer, voir ce paragraphe dans le travail pratique concernant cette procédure.
Dans le cas où nous avons changé le canal des notes pour le canal 1, nous devons changer le canal des automations. Pour cela il faut suivre la technique utilisée dans le travail pratique.

Importer toutes les pistes en une seule fois et les adapter dans Ardour


C'est le cas le plus aléatoire, car il signifie que nous ne possédons que le fichier MIDI et il est donc impossible d'agir dessus. La méthode se résume à suivre la section précédente des pistes à adapter dans Ardour, et en suivant les indications précisées dans le travail pratique il sera possible d'obtenir un bon résultat.

Travail pratique (et c'est peu de le dire)


Si, après l'importation et avant l'adaptation, le canal est autre que le canal 1, les codes contrôles sont aussi assignés à ce canal d'origine. Le fait de changer le canal des notes leurs exclut l'effet de ces contrôleurs.
Nous avons remarqué que dans l'édition MIDI de Ardour, nous n'avons jamais lu de codes contrôles ce qui fait que nous n'avons pas pu modifier le canal auquel ils étaient assignés. À ce jour cette option ne semble pas possible, toutefoisrazz, nous avons une solution pour recréer cette automation.
Pour étudier de plus près un cas concret, vous pouvez télécharger trois fichiers de tests à la fin de cette page rubrique fichiers attachés , le deux fichiers MID consistent en un solo de guitare en distorsion, agrémenté d'un effet volume, pitch-bender, réverbération et modulation.

Test avec le fichier adapté dans le séquenceur d'origine


Allons au plus simple pour commencer, le fichier tp-test-import-canal-1.mid contient une seule piste dont les notes et codes contrôles ont été attribuées au canal 1. Suivre la méthode Ajustement des piste adaptées dans le séquenceur d'origine, pour installer ce fichier MIDI.

Toutes les automations sont constituées de valeurs envoyées à un instant précis et, pour certaines d'entre elles, Le temps entre deux valeurs est gérable de deux façons :
  • mode linéaire : qui consiste en envoi de valeurs, variant de la valeur de départ jusqu'à la valeur suivante (c'est Ardour qui définit les valeurs intermédiaires) ;
  • mode discret : dans ce mode, la valeur de départ reste constante jusque l'envoi de la valeur suivante.
exemple
code contrôle de volume 07

Un séquenceur va peut-être stocker un crescendo défini graphiquement par un segment de droite avec un mini et un maxi. Lors d'une exportation, ces données de crescendo seront converties en une suite de code 07 dont la valeur augmente suivant un calcul propre au séquenceur exportateur.
je précise malgré tout
Des séquenceurs peuvent tout autant convertir immédiatement à la saisie ce segment de droite en une suite de valeurs de codes stockés dans leur fichier de travail.

Affichons la piste automation channel volume de notre piste mise en place pour examiner de plus près la question :
  • clic droit dans l'entête de la piste des notes->automation->Contrôleurs->Channel Volume->canal 1 ;
  • la piste apparaît sous la pistes des notes.

Considérons le graphique de la piste. Nous y voyons un décrescendo pour atténuer le son en cours, puis il est suivi d'un crescendo jusque la prochaine note pour revenir au volume d'attaque, ce qui n'est pas cohérent parce que la résonance pourrait être audible étant donné que le volume remonte.
Changeons le mode :
  • clic droit dans l'entête de la piste channel volume->mode->discret au lieu de linéaire.
Et nous constatons la nouvelle forme de courbe de l'automation (qui est celle d'origine dans le fichier importer).

à noter
Ardour applique le mode linéaire par défaut aux automations, même celles importées.

Nous pouvons maintenant ajuster toutes les automations pour jouer le morceau :
  • clic droit dans l'entête de la piste des notes->automation->Afficher l'automation existante ;
  • changer le mode de chaque piste d'automation.

le cas de
la réverbération code MIDI 91

Inspectons l'automation réverbération qui permet de doser la réverbération du canal des notes. Vous pouvez consulter la page concernant un autre logiciel synthétiseur qui décrit comment utiliser le code contrôle 91 pour influencer ce dosage.
Nous devons activer et formater le module présent dans l'instrument ACE fluid synth :
  • double-cliquons sur l'instrument visible dans la tranche de mixage => l'interface apparaît ;
  • dans le panneau Commutateurs :
    • activons reverb enable ( le bouton passe du gris au bleu ) ;
    • désactivons chorus enable, notons que certaines interfaces possèdent ces réglages, mais ils sont inactifs si l'instrument n'a pas ces capacités.
  • dans le panneau Contrôles :
    • output level = 0 ;
    • roomsize = 0.9 ;
    • damping = 0.8 ;
    • width = 100 ;
    • dry/wet = 0.1 c'est sur cette dernière valeur que va agir le code contrôle ;

Maintenant le son peut dérouler avec ses codes contrôles qui agissent : la piste est adaptée.

à noter
Ne vous étonnez pas, étant donné que ce morceau est un extrait d'une composition, il y a des silences entre les segments de solo.


Test avec le fichier d'origine à adapter dans Ardour


Le fichier test-bender.mid contient une seule piste dont les notes et codes contrôles ont été attribuées au canal 6, donc notre opération consistera à assigner les notes et les codes contrôles au canal 1.
Pour importer ce fichier, suivre la méthode Ajuster les pistes et les adapter dans Ardour pour installer ce fichier MIDI.

Lorsque les notes de la piste sont affectées au canal 1, affichons les pistes automation :
  • clic droit dans l'entête de la piste des notes->automation->Afficher l'automation existante ;
et pour chaque piste automation, changeons le mode (voir ce paragraphe pour les raisons de cette manipulation) :
  • clic droit dans l'entête de la piste automation->mode->discret.
Nous remarquons que le libellé de l'automation contient son numéro de canal 6 qui est écrit entre crochets après le nom du contrôle.
En déroulant la musique nous observons, pendant le défilement du curseur, que les variations des valeurs des codes contrôles n'ont aucun effet sur les notes. Ce qui est logique car toutes les valeurs sont envoyées au canal 6. C'est rassurant, cela signifie que c'est la piste contrôle qui est assignée, pas les valeurs. La solution est alors de créer une piste automation pour le canal 1 et de lui copier les valeurs.

Traitons l'automation Channel Volume 6, pour ce faire suivons rigoureusement cette démarche :
  • vérifier que nous sommes bien en mode édition (le doigt) ;
  • cliquons sur l'entête de la piste automation Channel Volume 6 => il est surligné ;
  • menu->Édition->Sélectionner->Tout après le point d'édition ;
  • menu->Édition->Couper ;
  • clic droit sur l'entête de la piste automation Channel Volume 6 choisir supprimer ;
  • clic droit dans l'entête de la piste des notes->automation->Contrôleurs->Channel Volume->canal 1 ;
  • une nouvelle piste volume apparaît ;
  • cliquons sur l'entête de la nouvelle piste automation => il est surligné ;
  • menu->Édition->Coller ;
Et enfin les valeurs sont mises en place dans la nouvelle piste Channel Volume 1.
Déroulons la musique et les effets de variations de volume doivent s'entendre.
Cette opération doit se répéter pour chaque automation, sauf bender que nous étudierons à la suite du contrôle de réverbération 91, où, après l'adaptation au canal 1, nous devons examiner comment régler le module réverbération propre à l'instrument.

Nous avons croisé la notion de point d'édition, ce terme désigne un point fixe pour, dans notre cas, la copie d'événements graphiques. Nous trouvons au dessus de l'éditeur des pistes juste à droite de la tranche mixage, une zone de dialogue pop-up qui nous propose 3 choix qui fixeront ce point d'édition :
  • tête : c'est le curseur de défilement qui donne une position origine pour la copie ;
  • repère : c'est un repère de la ligne repères de position visible en haut de l'éditeur de pistes ;
  • souris : c'est la position en cours de la souris.
Nous trouverons dans cette page un exemple d'utilisation de ce point d'édition.
à noter
Ce point d'édition n'est pas obligatoirement actif en toutes circonstances.


le cas de
pitchbend ou pitch ou bender ou "tirez la note"

Le bender n'a pas de numéro de code contrôle, il semble qu'il agisse directement sur le pitch du preset de la banque de sons, via le contrôle par le logiciel synthétiseur suite à l'envoi d'un code spécifique par le fichier MIDI qui influencera directement l'échantillon du preset de la banque de sons. Ce qui fait que, généralement, cet effet est possible dans tous les synthétiseurs rolleyes:
Pour traiter cette automation la procédure est sensiblement identique au codes contrôles :
  • vérifier que nous sommes bien en mode édition (le doigt) ;
  • cliquons sur l'entête de la piste automation Bender 6 => il est surligné ;
  • menu->Édition->Sélectionner->Tout après le point d'édition ;
  • menu->Édition->Couper ;
  • clic droit sur l'entête de la piste automation Bender 6 choisir supprimer ;
  • clic droit dans l'entête de la piste des notes->automation->Tirez la note->canal 1 ;
  • une nouvelle piste Bender apparaît ;
  • cliquons sur l'entête de la nouvelle piste automation => il est surligné ;
  • menu->Édition->Coller ;
ATTENTION
Les résultats des couper/coller ne sont pas garantis parfois toutes les valeurs sont calés au départ de la piste et je n'ai pas trouvé de solution à ce problème. Si vous avez une zidée n'hésitez pas Abondez.

Nous avons terminé l'importation de nos fichiers par l'adaptation des codes contrôles.
Nous sommes maintenant assurés que les notes d'un fichier MIDI s'insèrent très bien dans Ardour 6. Quant aux automations autres que les simples volume pan balance, c'est moins évident !
Au mieux nous devons utiliser, si possible, la méthode de l'adaptation des pistes au canal 1 dans le séquenceur d'origine pour avoir un très bon résultat.

Plus d'un canal par piste


Deux cas se présentent :
  • Les canaux sont assignés à des patchs différents, et les notes de ces canaux jouent leur patch respectif.
Dans ce cas recommencer l'opération importation en choisissant dans l'interface à la rubrique routine : une piste par canal.
  • Les canaux des notes font référence à un même patch.
Pour ce cas, nous devons envoyer les notes au canal 1 en utilisant l'édition des notes en liste, mais nous avons constaté qu'il y avait un souci lorsque dans la sélection de notes à modifier les nombres existants étaient différents. Pour pallier à ce problème, nous devons sélectionner les lignes de même valeur, et les modifier vers le canal 1, puis procéder de même autant de fois que nécessaire wink.
Quand ces modifications sur les notes seront réalisées, la méthode pour adapter les automations est plus complexe :
exemple
avec contrôle de volume

Dans une piste nous avions trois canaux de notes pour un même instrument, et nous avons rétabli le canal 1 pour toutes les notes. Mais chaque canal avait sa propre piste automation, d'où trois automations volume. Il nous faut procéder comme dans le travail pratique en créant une piste volume canal 1 pour y copier le contenu de la première automation volume, ensuite copier le contenu des deux autres pistes dans la même automation volume canal 1 en utilisant la même méthode de couper/coller.
à noter
Si un des canaux d'origine était le 1 c'est lui qui reçoit les copies des autres canaux.

Voilà le principe le plus adéquat, toutefois il est sujet aux mêmes aléas que nous avons observés tout au long de ce périple importation de fichier MIDI dans Ardour 6. Dans tous les séquenceurs qui donnent la possibilité d'importer ce type de fichier il y a des problèmes de compatibilité dus à la complexité du standard MIDI, C'est pour cette raison que certaines applications ne permettent ni l'export, ni l'import.

Exporter de l'Ardour vers MIDI




Image
TRAVAUX EN COURS



En cours d'écriture : ardoisebleue 14 02 2023


Liens et commentaires






Documentation [Afficher / Cacher]

Faire un don
[Afficher / Cacher]

Connexion
[Afficher / Cacher]



Mégaphone [Afficher / Cacher]

olinuxx, 18:34, jeu. 29 Feb 2024: Bonjour et bienvenue à anto45500 cool
jujudusud, 23:38, mar. 27 Feb 2024: Venez participer à la joute numéro 17 : [Lien]
calixtus06, 18:36, jeu. 22 Feb 2024: Bonjour et bienvenue à nikartri et rckloar :-)
calixtus06, 10:15, mer. 14 Feb 2024: Bonjour et bienvenue à smonff, Alphascorpii, tadumtss et letoII :-)
calixtus06, 11:14, lun. 12 Feb 2024: Bonjour et bienvenue à Lenaye, laiqh :-)
olinuxx, 20:32, mar. 06 Feb 2024: À l'ombre du poêle, bonne lecture de l'éditorial !
allany, 16:12, lun. 05 Feb 2024: Pas de trêve hivernale pour l'éditorial ! [Lien]
olinuxx, 22:47, sam. 03 Feb 2024: Bonjour et bienvenue à GTof cool
olinuxx, 20:25, jeu. 01 Feb 2024: Bonjour et bienvenue à krisden cool
calixtus06, 22:06, ven. 26 Jan 2024: bonjour et bienvenue à Darknours :-)
bluedid29, 19:34, mar. 23 Jan 2024: Meilleur voeux et grand merci Olinuxx, top distribution MAO LibraZiK :-)
pierrotlo, 15:20, sam. 20 Jan 2024: Meilleurs voeux à toute l'équipe. Je ne suis pas très présent parce qu'en préparation de ma retraite. Ça arrive à tout le monde, eh oui !