Chargement...
 
[Voir/Cacher menus de gauche]
[Voir/Cacher menus de droite]



Il existe un grand nombre de formats audio, plus ou moins compressés et adaptés à divers usages, certains visant notamment à réduire la taille des fichiers. Ils y en a deux catégories :
  • les "destructifs" (lossy), c'est à dire qu'il n'est pas possible de recréer l'original à partir du fichier compressé,
  • et les non destructifs (lossless).

Le son est une vibration matérielle. Pour pouvoir être manipulée à l'aide d'un ordinateur, cette vibration doit d'abord être convertie en signal électrique (par un microphone par exemple). Il faut ensuite convertir ce signal analogique en signal numérique, c'est à dire en une suite de "0" et de "1" : c'est la numérisation. Cette numérisation se fait en 2 temps :



Les formats non compressifs


Ces formats sont notamment utilisés par les stations de travail audio-numérique professionnelles comme Ardour.

Le format PCM et numérisation


Le PCM (Pulse Code Modulation ou Modulation d'impulsion codée), est une technique d'échantillonnage sans compression, utilisée notamment en MAO (CD-Audio, etc.)

La page PCM sur wikipedia

Le format WAV

Le format WAV (pour WAVEform audio format) est un format développé par Microsoft et IBM. Il s'agit d'un format conteneur et non pas d'un format d'encodage (il peut en effet contenir de l'audio au format PCM, WMA, etc.).
Cependant, étant le plus souvent utilisé pour contenir du format PCM, il est souvent considéré comme étant le format lossless (sans pertes) sous Windows.
Schématiquement, il se compose d'un en-tête suivi des données audio.
Ce format est devenu un standard, tant sous Windows que sous Linux.
  • une variante du wav, le BWF : "Le but de ce format est d'ajouter des méta-données pour faciliter l'échange de données son entre des plateformes informatiques ou des applications différentes. Parmi les méta-données stockés, le timecode permet de synchroniser l'audio avec d'autres éléments." http://fr.wikipedia.org/wiki/Broadcast_Wave_Format . En gros, le BWF, c'est pareil que le WAV avec des méta-données pour assurer l'interopérabilité. Exemple concret, sous Ardour 3, quand on enregistre un fichier en BWF, le placement temporel est assuré par les méta-données du format BWF (broadcast wave format). C'est la fonction, in french: "remettre à sa position d'origine" des pistes audios.

Le format AIFF

AIFF (Audio Interchange File Format) est un format de fichier audio développé par Apple et donc fréquent sous Macintosh. C'est un peu le pendant du format Wav.

Le format AU

Format audio conçu par Sun Microsystems.


Les formats de compression destructifs


Ces formats offrent le plus grand gain de place, mais au prix d'une inévitable perte de qualité. Il permettent d'accroître la portabilité des fichiers et seront utiles si vous souhaitez mettre vos fichiers en ligne sur internet, ou les écouter sur un lecteur portable etc...
D'une façon générale, ils permettent différents niveaux de compression, et il vous faudra faire un compromis entre un morceau plus petit ou de meilleure qualité. La compression VBR (variable bit rate) améliore la compression en adaptant le taux de compression en fonction de la richesse du signal, cependant il semblerait que des problèmes de lecture se posent avec certains lecteurs (qu'ils soient logiciels ou matériels).

Le format MP3 (MPEG Audio Layer 3)


Faire un CD c'est bien, mais faire des MP3 c'est mieux :-)
Pour fabriquer des fichiers MP3 il existe un certain nombre de méthodes. En général on part de fichiers au format Wav.

Mais avant quelques petites remarques :

  • Le format MP3 était diffusé sous licence propriétaire, mais depuis le 23 avril 2017 Image les brevets concernant le MP3 sont passés dans le domaine publique. De nombreux logiciels vous donc certainement fournir du support pour le format MP3 dans les mois qui viennent.
  • Il est probablement mieux de faire des fichiers au format Ogg qui est un format plus intéressant (meilleure qualité à bit rate égal, support des sons multi-canaux type 5.1, format libre ...) mais comme il est moins connu, on fait encore des MP3. En particulier, certains lecteurs ne reconnaissent pas le format Ogg. La meilleure solution est de sauvegarder dans les trois formats (.mp3, .wav, .ogg) ainsi on augmente les chances de pouvoir écouter ses fichiers partout !
  • MP3 est un format de compression, donc vos fichiers seront compressés. Si vous avez produit des fichiers Wav, par exemple à partir d'Ardour, vous aurez probablement utilisé des compresseurs pour arranger un peu une voix ou une trompette. Si votre production était destinée à des fichiers Wav, vous perdrez un peu en qualité en passant ensuite en MP3, si votre production était directement destinée à faire du MP3, ne forcez pas trop les compressions dans votre mix.
  • L'encodeur Mp3 phare sous Linux s'appelle LAME (pour LAME Ain't an Mp3 Encoder !!). Il est disponible pour toutes les distributions. N'oubliez pas de l'installer.

Encodage en ligne de commande


La commande
lame fichier.wav fichier.mp3

produit simplement un mp3.

lame -V 0 fichier.wav

produit le mp3 en mode VBR (variable bit rate) et en qualité 0 (0 à 10). Attention "0" est la meilleure qualité, 10 la moins bonne. Le mode VBR permet d'avoir le meilleur compromis compression/qualité en fonction des passages musicaux.

lame -s 48000 fichier.wav

indique la fréquence d'échantillonage du fichier résultant.

lame --bitwidth 24  fichier.wav

indique la résolution de votre fichier mp3 (16 par défaut).

lame --cbr 192 fichier.wav

"cbr", pour constant bite rate, utile pour des fichiers dont l'objectif est le streaming.

Il existe encore de nombreuses options, pour une liste complète, lancez:
lame --longhelp help

Remarquez les options
--lowpass <freq>

et
--lowpass-width <freq>

ainsi que leur pendant pour les hautes fréquences
--highpass <freq>

et
--highpass-width <freq>

qui vous permettent d'indiquer quelles fréquences seront "coupées" dans la compression. Cette option est importante pour les styles de musique qui jouent beaucoup sur les basses fréquences, sub et autres.

De plus les options suivantes
--tt  titredumorceau
--ta artiste
--tl nomdelalbum

vous permettent d'indiquer les différentes informations Tag de votre fichier.


Encodage à l'aide d'un script bash

Le script suivant (bash) réalise l'opération précédente sur l'ensemble des fichiers wav d'un répertoire. Sauvegardez-le le sous le nom wav2mp3 (par exemple) dans un répertoire qui est dans votre chemin (PATH).

#!/bin/bash

# Pour executer ce script placez le dans un repertoire qui est dans
# votre PATH ou modifier votre PATH. Assurez vous que ce script est executable
# chmod +x wav2mp3

function usage(){

echo
echo "usage: wav2mp3 repertoire"
echo
echo "Ce script convertit tous les fichiers .wav d'un repertoire"
echo "en fichier .mp3 avec lame " ;

exit ;
}

if [ $# != 1 ]
then usage
fi

directory=$1
if [ ! -d $directory ]
then usage
fi

if [ ! -x `which lame` ]
then
echo "Est-ce-que lame est dans votre chemin (PATH)"
usage
fi

find $directory -name "*.wav" | while read file
do
base=`basename $file .wav`
basedir=`dirname $file`
echo "executing lame $file $basedir/$base.mp3"
lame "$file" "$basedir/$base.mp3"
done


Le format Ogg Vorbis

Le format Ogg Vorbis est un format de compression audio développé par la fondation Xiph.Org dont le but est de proposer à la communauté des formats et codec multimédias ouverts, libres et dégagés de tout brevet. C'est une alternative libre au format Mp3, cependant, moins populaire, certains lecteurs (auto-radio, etc.) ne le reconnaissent pas encore.
Pour compresser un fichier Wav en Ogg :
oggenc -q 8 fichier.wav

Compresse votre fichier en qualité "8" (de 1 à 10). A l'inverse de Lame ici "10" est la meilleure qualité. A mon sens la qualité "8" produit des fichiers très convenables. "7" est déjà un peu limite pour de la bonne musique. La compression Ogg Vorbis semble d'une manière générale atténuer un peu les aigus.


Le format Musepack

Moins connu que les deux précédents, il serait meilleur qu'eux pour des bit rates élevés, mais moins bon à des bit rates faibles.
Le site internet

Le format Opus Interactive Audio Codec

Opus (à l'origine Harmony) est un format ouvert de compression audio avec pertes, libre de redevances, développé par l'Internet Engineering Task Force (IETF) dans le but d'être utilisé par des applications interactives sur Internet.

Opus est la proposition, en format standard, acceptée dans la compétition codec de l'IETF pour un « nouvel Internet à large bande audio », actuellement en développement par le groupe de travail IETF codec. Il est basé sur deux propositions standards, initialement séparées, de la Fondation Xiph.org et Skype Technologies : respectivement le codec CELT, à faible temps de latence, et le codec SILK, orienté sur la communication à distance.

Ses principaux développeurs sont Jean-Marc Valin (Xiph.org, Octasic, Mozilla Corporation), Koen Vos (Skype Technologies) et Timothy B. Terriberry (Mozilla Corporation). Raymond Chen (Broadcom), Gregory Maxwell (Xiph.org) et Christopher Montgomery (Xiph.org), entre autres, ont également participé.

Vorbis étant un codec plus ancien qu'Opus, ce dernier a pu bénéficier d'améliorations. Du point de vue technique, Opus est supérieur par ses caractéristiques (compressions, débits, latence, etc.) et il peut remplacer à la fois Vorbis et Speex, ainsi que d'autres codecs propriétaires tels que mp3 ou aac.

Site web officiel : opus-codec Image .

Note : extraits [sans ajouts] des articles wikipedia Vorbis Image et Opus Interactive Audio Codec Image .



Les formats de compression non-destructifs


Le choix indiscutable pour vos sauvegardes !

Le format Flac (Free Lossless Audio Codec)

Ce format libre a rejoint la bannière de la fondation Xiph.Org. Il vous permet de réduire d'environ 50% vos fichiers Wav.
Il existe une commande flac permettant d'encoder/décoder dans ce format lossless (sans perte). Finalement c'est très similaire à un outil de compression comme gzip mais les taux de compression sont un peu meilleurs.
D'autres points forts pour ce format : le décodage est rapide (l'encodage plus long) et la lecture est streamable.
Le site internet : http://flac.sourceforge.net
On peut lire directement les fichiers flac avec la commande flac123 ou avec xmms qui dispose d'un greffon (vérifier que celui-ci est installé et activé).

Le format WavPack

Format libre et ouvert (licence de type BSD) permettant 3 types de compression : sans perte, avec pertes et hybride (combinant les deux aspects).
Le site internet : http://www.wavpack.com



Logiciels


Sox - Sound eXchange

Véritable couteau suisse de la conversion audio. Il reconnaît un très grand nombre de formats audio et permet la lecture, l'enregistrement et la conversion des fichiers audio. Il permet également d'appliquer des effets lors de la conversion (chorus, volume, etc.). Il est disponible sous différentes systèmes (Linux bien entendu, mais aussi BeOS, Windows, Atari ST, etc.)
Consultez le site internet de Sox pour avoir la liste complète des formats et effets supportés.
Il fonctionne en ligne de commande, ce qui permet de créer facilement des scripts pour automatiser des tâches répétitives (vous trouverez quelques exemples ici : http://sox.sourceforge.net/Docs/Scripts )
Il existe également des frontends pour les "allergiques" à la ligne de commande : Studio par exemple (site : http://studio.sourceforge.net )


Éditeurs audio

Il est généralement possible d'utiliser des éditeurs audio pour exporter en mp3 ou en ogg (par exemple Audacity ou ReZound). Pour le mp3, vérifier que Lame est bien installé et indiquez son chemin d'accès dans les préférences de l'éditeur.
Inutile par contre de chercher le format mp3 dans Ardour : celui-ci ne reconnaît que les formats non-destructifs biggrin

Konqueror

Et oui, si vous utilisez Konqueror, il peut aussi vous aider à convertir rapidement vos fichiers. Différents scripts vous permettront d'ajouter des options de conversion dans le menu contextuel affiché lorsque vous faites un clic droit sur un fichier audio :


X Convert File Audio (Xcfa)

Présentation

Front-end graphique permettant d'utiliser les différents outils habituellement accessibles en ligne de commande, il sait faire beaucoup de choses : extraction, conversion(s), mais aussi jaquettes de CD ! Il reconnaît les formats les plus courants : flac, wav, mp3, ogg et m4a. L'avantage de ce programme est qu'il te dit ce qui manque si ça marche pas.
Doc sur ubuntu fr : http://doc.ubuntu-fr.org/xcfa .

Le site

http://www.xcfa.tuxfamily.org/ (ancien : http://bulin.claude.neuf.fr/xcfa-presentation.html)

Installation

Debian / Ubuntu

Dans une console, taper
sudo gedit /etc/apt/sources.list

Ajoutez les lignes suivantes :
## xcfa
deb http://download.tuxfamily.org/xcfaudio/debian perso main


Capture d'écran

Used in makeMP3
Xfca en action lors de la conversion de plusieurs fichiers de type .wav en .ogg


Autres outils de conversion

Outre PAC et Audiokonverter cités juste au dessus, de très nombreux outils / scripts permettent des conversions en tous genres :

Éditeurs de Tag

La plupart des formats audio permettent d'inclure dans les fichiers des informations complémentaires (titre, auteur, etc.), on parle de Tag.
Les lecteurs audio et multimédia sont en général capables de lire et de modifier ces informations, mais il existe aussi quelques logiciels spécialisés qui vous seront utiles pour modifier les Tags d'un grand nombre de fichiers.

Extraction de pistes CD-Audio

De nombreuses solutions existent, souvent basées sur cdparanoia et cdda2wav . Citons par exemple :
  • Grip pour Gnome
  • KAudioCreator pour KDE
  • Mais si vous utilisez Konqueror , il y a plus simple encore : Placer votre CD, fermez le lecteur, et dans la barre d'adresses de Konqueror, saisissez simplement :
audiocd:/
Et voici sous vos yeux ébahis le contenu de votre CD, proposé dans différents formats (flac, mp3, ogg, wav) avec les titres et références des artistes ... il ne vous reste plus qu'à "copier/coller" les fichiers souhaités où bon vous semble... difficile de faire plus simple ! La configuration de l'extraction s'effectue dans Kcontrol (=> "Son et multimédia" => "CD audio").

Liens et commentaires

La page Enregistrement sonore sur wikipedia


[+]

Documentation [Afficher / Cacher]

Connexion
[Afficher / Cacher]


Mégaphone [Afficher / Cacher]

olinuxx, 13:19, mer. 24 mai 2017: bonjour et bienvenue à laffcoop :-)
olinuxx, 17:01, mar. 23 mai 2017: bonjour et bienvenue à av69, à martin_wr, et à quands :-)
sub26nico, 15:45, mar. 23 mai 2017: Salut et bienvenue à Gredin :-)
sub26nico, 22:08, lun. 22 mai 2017: Salut et bienvenue à Maxicore :-)
jams, 08:40, lun. 22 mai 2017: [Lien]
sub26nico, 21:46, dim. 21 mai 2017: A voté également !
tenryu, 21:12, dim. 21 mai 2017: A voté !
theRealPok, 01:59, dim. 21 mai 2017: Merci. Pas répondu a ton PV parce que je trouve plus où c'est mais je me suis présenté dans le forum adéquat
sub26nico, 00:17, dim. 21 mai 2017: Salut et bienvenue à theRealPok :-)
eazymaogeek, 23:10, sam. 20 mai 2017: J'ai voté pour la joute aussi. Hier je crois :-)
sri_raoul, 14:28, sam. 20 mai 2017: 2h23m40s bien évidemment...
sri_raoul, 14:26, sam. 20 mai 2017: La conf de Paul Davis est ici: [Lien] et commence à 2h2340s... environ.