Chargement...
 
[Voir/Cacher menus de gauche]
[Voir/Cacher menus de droite]

Créer une banque SON au format SF2 avec Swami.



Préambule


Matériel utilisé


ordinateur tour Asus de 5 ans d'âge.
système d'exploitation Ubuntu 12.04
micro Sony F-V3T des années 1980.
carte son d'origine de l'ordinateur.

Choix pour les tests


Le format SoundFont SF2
Le logiciel Swami pour créer et gérer la banque
Logiciel Audacity pour organiser l'échantillon au format flac.
Le but est de créer une banque de sons de voix solo sur la syllabe "Hé" ( pour avoir des corrections à effectuer au niveau de l'échantillon à traiter ).

Les échantillons


Créez au moins deux échantillons, sur des notes différentes.

Enregistrer l'échantillon


Etant donné que c'est une voix, enregistrer plusieurs fois environ 3 secondes, en ayant un niveau de voix sans variations d'amplitude, et constant dans la note si possible.
Choisir dans l'échantillon, la meilleure séquence et supprimer les autres.

Adapter l'échantillon


Pour être utilisé dans une soundfont, l'échantillon doit être "parfait", vous allez le "travailler" pour obtenir une onde régulière en volume et en hauteur de note, et un niveau d'amplification maximal, et qui devra être identique pour tous les samples qui seront utiliser dans la soundfont ; Sinon vous serez obligé de "jongler" avec les paramètres d'enveloppe de volume.
  • Normaliser : Même si vous pensez avoir un échantillon parfait, il est toujours préférable d'utiliser l'effet "normalize" pour éliminer les compensation DC (décalage du "0"). Si vous estimez que l'amplification est trop forte, vous cochez la normalisation de l'amplitude maximale et vous abaisser le niveau de plusieurs dB.
  • Niveler : Pour obtenir un lissage le plus régulier possible, vous utilisez l'effet "niveleur" ce qui "régularise" l'amplitude du volume en augmentant ou diminuant les sommets des ondes, par rapport à une moyenne. Attention, plusieurs nivelement peuvent altèrer le son. Utiliser amplifier pour abaisser (- x dB) les parties trop élevées (évitez d'amplifier les plus faibles, vous risquez de titiller la distorsion).
  • Amplifier : Amplifier le sample, si cet effet est nécessaire. Mais restez dans les zones de 0.6 à 0.7 pour avoir un échantillon correct.
Si vous créez un échantillon stéréo, lors du chargement, les deux pistes seront séparées en deux samples avec les suffixes _L et _R, qui devront être traités comme deux échantillons séparés.

Remarque concernant la voix humaine : Il est possible, avec force effets sur l'échantillon, d'obtenir un excellent lissage, mais dans ce cas on approche d'une voix artificielle et c'est au détriment du "naturel" de la voix. Mais avec ce naturel de la voix, on ressentira le bouclage si l'échantillon est court.

Exporter l'échantillon


Exportez au format «flac» 24 bits avec la qualité maximum.

Création de la banque

Créer la banque


Démarrez Swami, créez une nouvelle banque SF2 ( File>newsoundfont), renseignez le panneau en bas à droite (au moins le nom et la date).
Cochez la case 24 Bit samples pour que les échantillons soient stockés en format 24bits dans la soundfont. (attention : des synthétiseurs ne supportent peut-être pas ce format).
Vous pourrez charger des formats flac et wav, dans la même banque, et attribuer à une même zone instrument des fichiers dans ces deux formats, ils cohabitent sans problème.
Problème de sauvegarde dans Swami

Pour sauvegarder la banque, comme il existe un bug dans swami ( la commande save ne fonctionne pas correctement ), utilisez "save as" en remettant le même nom, sinon, avec save, vous croiriez avoir sauvé et vous auriez une méchante surprise après plusieurs heures de travail, de voir qu'il n'existerais plus rien de vos modifications.
N'oubliez pas d'écrire le suffixe ".SF2" car Swami ne l'ajoute pas.


Charger les samples


Développez l'arborescence et clic/droitez sur «samples», choisir «load samples» et chargez le ou les fichiers «flac» et "wav" nécessaires.
Clic/surlignez un des samples et en cliquant sur les touches du clavier virtuel, le sample doit être joué. Comme rien n'a encore été défini, l'échantillon est jouée en boucle sur la totalité du sample avec la tonalité de la note appuyée tant que vous maintenez l'appui.

En bas à droite, le panneau a changé :
Dans l'onglet proprièté, il faut fixer le root note, vous devez affichez la valeur de la note du sample, de façon à être en accord avec les autres instruments, quand le son sera joué. Ex : le sample est un son en LA, ce qui donne 69|A3. Si le son n'est pas tout à fait accordé, utilisez le fine-tuning pour l'ajuster.
Pour éviter la boucle dans cet échantillon à ce niveau des samples, dans l'onglet "sample editor" il suffit de mettre les deux zones numériques début et fin de boucle à 0, et le son sera joué sans boucle. Attention : si une zone numérique est à 0 et l'autre posséde un petit chiffre différent de 0, il n'y aura pas de son (bouclage sur une plage très petite) et vous serez étonné de ne rien entendre.

Remarque : Vous pouvez charger le même sample dans la soundfont autant de fois que vous le souhaitez (même si c'est inutile) et si vous ne changez pas le nom, vous aurez beaucoup de mal à vous y retrouvez...

longueur des noms

Dans les spécification soundfont SF2 les noms des zones instruments, des samples et des presets ne doivent pas dépasser 20 caractères. Swami tronque automatiquement le nom des fichiers importés au 20° car.

C'en est fini, pour l'instant, du traitement de l'échantillon.
Laisser l'arborescence de samples développé.

Recharger un sample


Au chargement, l'échantillon est copié dans la soundfont. Au cas où une modification est appliquée au fichier de l'échantillon, celle-ci n'est pas répercutée dans la soundfont ; Pour mettre à jour cette dernière, vous devrez :
  • supprimer l'échantillon de la zone des samples : Surlignez le sample, clicdroit et choisir delete. L'échantillon disparaît et ces références dans les zones instrument sont supprimées.
  • Charger l'échantillon modifié, lui donner le même nom et recréer les références dans les zones instrument concernées.
  • Recommencer les réglages que vous aviez affiné à tous les niveaux.
En conséquence, avant de commencer les réglages et travailler sur un échantillon, s'assurer que celui-ci est "parfait".

Création de la zone instrument


La «zone instrument» dans la SF2 ( appelée région dans SFZ ), va contenir les références aux échantillons de samples nécessaires pour constituer l'étendue de jeu du Melodic Prese( ou Patch) .
Vous clic/droitez sur «instruments» et choisissez «new instrument» ; Dans le panneau en bas à droite, saisissez un nom.
Ensuite pour assigner un sample à cette zone, faites «glisser» un des samples sur l'instrument qui vient d'être créé ; Il sera automatiquement affecté à cette zone.
Une zone instrument peut contenir plusieurs référence de samples et même plusieurs référence au même sample, et le même sample peut être référencé à plusieurs zones instrument différentes.
Sous le clavier virtuel, une bande verte figurant l'étendue des notes du sample assigné est affichée, avec un point bleu qui reprèsente la root-note, vous déplacerez les extrémités de cette bande pour définir la tessiture du sample que vous traitez :
  • placez le curseur de la souris à gauche dans la zone verte, vous clic-maintenez et déplacez la limite à la touche début de l'intervalle.
  • faites de même à droite pour fixer la fin de cet intervalle.
Toute note supérieure ou inférieure à cet intervalle sera ignorée.
Au fur et à mesure des samples assignés à cette zone instrument les bandes s'afficheront.
En utilisant le bouton velocity, vous avez la possibilité de définir un intervalle de valeurs entre 1 et 127, assigné à ce sample dans cette zone instrument et qui filtrera les touches appuyées en fonction de la force d'appui (vélocité). Si la force est inférieure ou supérieure aux limites, aucun son ne sera joué. Procéder comme pour la tessiture.
Chaque tessiture et intervalle de vélocité est propre à chaque référence de sample pour la zone instrument.

Vous venez de créer une zone avec ses samples, il vous reste à le greffer dans un preset.

Création du Melodic Presets


Il y a deux zones pour définir des presets, Mélodic presets et Percussion Presets. Je suppose que dans les années 1990, la vitesse des ordinateurs étant limitée, le canal 10, réservé aux percussions, était prioritaire, le canal 16 était la plus basse priorité, ce qui imposait, peut-être ces choix ? Mais des set-percussion peuvent être définis au niveau Mélodic.
Pour créer un preset :
  • clic/droitez sur le dossier, choisissez «newpreset»
  • renseignez le panneau du bas :
    • Le nom peut-être identique au nom d'un autre preset, ce n'est pas interdit, mais l'utilisateur aura bien du mal pour s'y retrouver dans la liste des noms d'instruments de son séquenceur. De même, plusieurs presets peuvent avoir le même numéro de program, mais au niveau du lecteur, le premier de la liste sera joué, les autres n°de program identiques seront ignorés.
    • Comme certains séquenceurs affiche mal le program 0 (et remplace son nom par EOP), il est préférable de commencer à 1.
    • Si le fichier ne contient qu'une banque autant laisser le n° à 0.
  • Maintenant, vous clic/surlignez une "zone instrument" et la faites glisser sur le preset que vous venez de créer.
Comme pour la tessiture des samples, vous pouvez adapter l'étendue/clavier du preset, vous devez savoir que seules les touches prévues dans les samples de la zone instrument seront jouées, même si l'étendue du preset est maximum, et si une des limites de l'étendue preset, tronque une étendue de la zone instrument, les touches de cette zone d'exclusion ne seront pas jouées. S'il existe des "trous" dans la tessiture de la zone instrument, il ne seront pas joués même si l'étendue du preset les inclus.
Le bouton velocity vous permet d'élaborer les filtres de vélocité, comme pour les samples de la zone instrument, sauf qu'il seront appliqués aux zones instrument de ce preset.

Nous venons de voir que des paramètres de même fonction s'appliquent à chaque niveau. Le but n'est pas de compliquer le jeu des samples en plaçant des tessitures et des filtres de vélocité dans tous les niveaux ; Seulement, en prévoyant ces redondances de paramètres, vous pourrez les utiliser dans le niveau qui vous semblera le plus apte pour la banque son que vous construisez.

Notion de boucle


Dans la constitution d'un son il y a l'enveloppe de volume :

où :
  • délai (delay) : durée, après l'appui sur la touche pour le départ départ du son.
  • attaque (attack) : croissance du volume du son.
  • maintien (hold) : durée brève du volume maximum.
  • décroissance (decay) : diminution du volume jusqu'à la valeur de sustain du son.
  • sustain : l'appui sur la touche donne la durée de cette période.
  • relachement (release) : décroissance du volume après le relachement de la touche, jusqu'à extinction du son.
La boucle devra se situer dans la période sustain du sample.

Son continu : exemple de l'orgue


Si vous laissez la touche d'un orgue enfoncée une minute, le son joue une minute. Dans une soundfont, il est impossible de prévoir toutes les durées, d'où l'invention de la boucle. Cette boucle intervient dans la période de sustain de l'enveloppe, lors de l'appui sur la touche (note-on), la note est jouée ; Si la touche est relâchée avant la fin de la période sustain, le lecteur passe à la période relachement ; Si la touche est toujours appuyée à la fin de la période sustain (c.a.d au départ de la période relâchement), le lecteur revient au début de boucle (c.a.d à la fin de la période décroissance (decay)) et ainsi de suite jusqu'au relâchement (release) de la touche (note-off).
Dans ce type d'enveloppe de son la boucle est nécessaire.
Dans une soundfont, sans bouclage, la partie relachement du sample n'est jouée que si la touche est maintenue, au cas où celle-ci est relachée avant la fin du son, il n'y a pas de release, le son s'arrête brusquement, comme vous pourrez vous en apercevoir pendant les tests. C'est l'utilisation du paramètre "release" dans l'onglet enveloppe qui vous permettra d'obtenir une décroissance du son. Ce que nous verrons plus loin.

Son décroissant : exemple du piano


Je fais abstraction des effets du pédalier dans l'action sur l'enveloppe du son.
L'appui sur la touche déclenche l'attaque du son et, après une période de sustain quasi inexistante, le relâchement est amorcé. Si la touche reste appuyée, le son continue sa décroissance (decay) "en pente douce" jusque l'extinction, mais si la touche est libèrée, la décroissance sera plus abupte.
Dans ce type d'enveloppe de son la boucle est inutile, on peut même dire incongrue. Par contre, il faut gérer le relachement (release).

La boucle globale


La boucle globale est définie au niveau du sample (branche samples dans swami).
Pour créer une boucle à ce niveau clic/surlignez le sample et cliquez sur l'onglet « sample editor » ; Deux fenêtres graphiques apparaissent, celle de gauche est l'onde du sample, et à droite, la représentation en points d'une zone de ce sample qui va nous permettre la juxtaposition des début/fin de boucle :

Méthode manuelle (pour bien comprendre le principe)


Dans la fenêtre graphique de gauche où le sample est reprèsenté, la barre verte supérieure va nous permettre de fixer les limites du bouclage. Actuellement, cette zone fait la totalité du sample (pas de boucle) : placez le curseur de la souris à gauche dans la zone verte, vous clic-maintenez et déplacez la limite de début souhaité de la boucle (généralement après l'attaque), de même à droite pour fixer la fin de boucle (généralement avant le relachement). Si à ce moment vous appuyez une touche, le résultat devrait être catastrophique, des clocs à chaque reprise. Aussi pour éviter ces "bruits indésirables" et avoir une précision maximum, utilisez la fenêtre de droite où deux courbes (verte et rouge) sont apparues ; En bougeant le meneau (séparation entre les fenêtres) pour agrandir la fenêtre et en jouant de la molette vous pouvez zoomer/dézoomer pour voir les deux formes d'onde de points, La verte est la forme d'onde dans la zone de début de la boucle, et la rouge celle de la fin, si vous bougez les limites, les ondes changent. Pour ajuster finement la superposition, utilisez les cases incrémentielles au-dessus des deux fenêtres de ces ondes et obtenir un « raccord parfait » (évitant les tics et autres bruits parasites).

Choix des zones de bouclage

Vous aurez compris que le choix des zones début et fin de boucle est crucial, l'idéal est d'obtenir deux ondes qui se superposent parfaitement. D'où la nécessité d'avoir un sample "nivelé" pour obtenir un son équilibré dans la partie maintien de l'enveloppe.


Méthode assistée



En cliquant sur la loupe à droite des deux zones incrémetielles, un tableau s'affiche à gauche, deux bandes au-dessus de l'image (magenta et rouge) vont vous permettre de situer les zones de tolérance où vous souhaitez le début et la fin de la boucle :
déplacez les limites comme précédemment, de façon à « encadrer » chaque limite de la zone verte par une zone (par ex : magenta autour du début et rouge autour de la fin) et en appuyant sur le bouton «find loops», le logiciel calcule les pourcentages de correspondance. Lorsque les résultats sont affichés, cherchez un 100 % ou au plus proche, cliquer sur la ligne et c'est fait, vous devriez obtenir une belle boucle, toutefois il est possible que le "joint tressaute", revenez à la méthode manuelle pour ajuster les ondulations.

Nota : Au cas où vous auriez appuyé, involontairement sur le bouton «Rétablir», appuyez sur la loupe pour revenir aux deux fenêtres, utilisez les case incrémetielles pour revoir la zone verte, et recommencez l'opération. (ET N'APPUYEZ PLUS SUR RETABLIR).

La boucle locale


La boucle locale est définie au niveau zone instrument. Ce qui vous permet de définir des bouclages différents à partir d'un même sample , bouclé ou non, référencé dans plusieurs zones instrument ou une même zone instrument.
Clic/surlignez, la référence du sample dans la zone instrument, le panneau du bas change.
Cliquez sur l'onglet «sample editor» et vous pouvez recommencer l'opération décrite dans la boucle globale (avec des zones différentes), mais cette fois vous créez une «boucle locale», pour cette référence du sample dans cette zone instrument.

A titre d 'expérience, si vous assignez une nouvelle fois le même sample à cette même zone, vous pouvez définir une autre «boucle locale» pour ce même sample et si vous assignez de nouveau le même sample, sans faire de boucle locale, ce sera la boucle globale qui sera jouée ; Et s'il n'y a pas de boucle globale, c'est le sample « pur » qui sera joué c'est à dire que l'appui de la touche provoquera le son dans les conditions d'enveloppe du "piano".

La zone popup à gauche détermine l'utilisation de la boucle locale :
  • standard : la boucle locale est jouée.
  • none : les boucles tant locale que globale sont ignorées.
  • release : les boucles tant locale que globale sont ignorées.

Enveloppes

Volume


Les paramètres de cet onglet vont vous permettre de modifier l'enveloppe de volume du son. Il y a 4 niveaux de paramètrage d'enveloppe :
  • au niveau de la référence du sample dans la zone instrument,
  • la zone instrument elle-même,
  • au niveau de la référence de la zone instrument dans preset
  • et preset lui-même.

Paramètre Description
delay Temps de silence après l'appui sur la touche avant le départ du son.
attack Temps de la montée en puissance du volume, jusqu'à la valeur de maintien (hold).
hold Durée de maintien au volume maximum dû à l'attaque.
decay Temps de la décroissance du volume jusque la valeur de volume de sustain
sustain Valeur en dB du volume du son. La durée de sustain dépend du temps d'appui sur la touche.
release Temps de décroissance du volume jusqu'à l'extinction du son.
attenuation à tester
note to hold à tester : en cents
note to decay à tester : en cents

nota : l'unité cents : 1cents = 1/100e d'une demi-note. Si vous voulez baisser d'une octave la valeur en cents est -1200 cents (il y a 12 demi-notes par octave).

Suivant le niveau où vous vous trouvez, l'unité du paramètre n'est pas la même.
  • Pour les delay, attck, hold, decay et release :
    • au niveau zone instrument l'unité est la seconde.
    • au niveau preset l'unité est un multiplicateur de la valeur de la zone instrument
  • Pour les sustain et attenuation
    • au niveau zone instrument l'unité est le db de 0 à 144.
    • au niveau preset l'unité est le db mais de -144 à 144
  • Les deux paramètres restants ont les mêmes unités pour les 4 niveaux..

Paramètrer l'enveloppe de volume du sample


Les paramètres delay, attack, hold et decay modifie l'attaque pour jouer le sample, mais, s'ils ne sont pas utilisés, l'attaque jouée sera le début naturel du sample. En ajustant ces paramètres, il seront appliqués à l'attaque du sample. Ce qui veut dire que si vous avez élaboré une attaque idéale au moment de l'enregistrement, il sera inutile de paramètrer l'attaque de sa référence, sinon ce paramètrage va se superposer à l'attaque naturelle.
Nous en concluerons que si nous voulons maîtriser "paramètriquement" l'attaque, le début de l'échantillon doit être abrupt (juste prèvoir un fondu-open très court pour éviter un bruit indésirable).
Par contre, vous devrez dans tous les cas paramètrer le relachement (release) de la note, car, comme précisé plus haut, la partie relachement naturel n'est jouée (avec ou sans bouclage) que si la popup de sample-editor à les valeurs non ou release, et la touche est maintenue jusqu'à extinction du son ; Si, dans ce contexte, vous relachez la touche avant le début du relachement naturel ce sera le relachement paramètré de l'enveloppe qui se jouera.

Modulation


Ne pas confondre enveloppe de modulation et modulateur, ou modulation LFO, ou vibrato.
L'enveloppe de modulation agit sur la hauteur (pitch) de la note, vous pouvez obtenir un genre de son de cornemuse, qui varie suivant l'appui sur la panse de blebis falcie d'air (aérophagie ovine)
Le principe de paramètrage est identique au paramètres précédents, à la différence que l'unité du sustain est en pourcentage sur la valeur du sustain du volume et qu'il y a deux paramètres supplémentaires :
  • to pitch : pour faire varier la hauteur de la note.
Le pitch du son est modifié dynamiquement pendant que vous jouez. Le pitch débutera à la hauteur normale +/- la valeur de ce paramètre en cents (-1200 cents = descendre d'une octave);
  • to filter cutoff : fréquence de coupure du filtre passe-bas
Ce filtre dynamique passe-bas permet uniquement à toutes les fréquences inférieures à la valeur de la fréquence de coupure (voir le paramètre "filter cutoff" dans l'onglet "misc. controls") de “passer”.
Une faible valeur de "To filtrer Cut-off" rend le son plus “grave” lors des phases d'enveloppe, et plus la valeur est élevée, plus le son sera “brillant”, (vous devez aussi diminuer la valeur de "filter cut-off" dans l'onglet "misc.controls" par défaut il est au maximum 8000 Hz).

Si vous utilisez to pitch et to filter cutoff en même temps, to pitch sera ignoré, c'est to filter cutoff qui est prioritaire.

Modulateur


La réponse à certaines commandes MIDI est définie dans la norme MIDI, et n'est donc pas considérée comme faisant partie de la spécification SoundFont2. Ces commandes MIDI ne peuvent pas être utilisés comme sources pour la mise en œuvre de Modulateur.
Le modèle de commande de modulateur SoundFont est un mécanisme polyvalent destiné à permettre un contrôle souple et complexe en temps réel sur les paramètres de synthèse fournies. Alors que SoundFont2.00 fournit un mécanisme pour fixer les conditions initiales pour une grande variété de paramètres de synthèse ou des générateurs à plusieurs niveaux de la hiérarchie (niveau de l'instrument, les zones global / local, etc Preset /), l'ajout du Contrôleur du Modulateur fournit un mécanisme pour permettre en temps réel le contrôle sur ces mêmes paramètres sur les mêmes niveaux de la hiérarchie. Le modèle de commande de modulateur SoundFont est ce qu'il faut pour transformer le modèle de synthèse à base de générateur plutôt simpliste dans un modèle de synthèse complexe et beaucoup plus intéressant.
( mieux vaut tester avant de chercher à comprendre )

Autres effets


l'onglet "Miscellaneous Control" (contrôles divers) permet d'effectuer les réglages des effets à appliquer sur les samples, zone instruments et Presets.
Ces effets (et donc paramètres) peuvent agir sur chaque niveau indépendamment, sur la référence du sample dans la zone instrument, sur cette même zone instrument, sur la référence d'un zone instrument dans un preset et sur ce même preset.

Effet Paramètre Description
pitch Les paramètres "Pitch" vous permettent d'affiner la valeur tonale.
coarse tune en demi-note
fine tune en Cents (qui est un 100e de demi-croche)
scale tune vous permet de décider combien de cents une demi-notes vaut réellement (100 par défaut).
filtres paramètre de filtrage des fréquences
filter cutoff Ce paramètre définit la fréquence limite au delà de laquelle chaque fréquence plus élevée sera supprimé.
ex : si ce paramètre = 4000 Hz, alors les fréquences > 4000 Hz seront supprimées. Plus la valeur est élevée, plus la son sera grave. Ce type de filtre est appelé "Filtre passe-bas" en termes techniques. Il laisse passer les basses fréquences et supprime les hautes.
filter Q La fréquence paramétrée dans "filter cutoff" (voir ci-dessus) peut être améliorée avec le paramètre "Filter Q". Si, par exemple, la fréquence = 4000 Hz, Les fréquences de 4000 Hz seront amplifiées suivant la valeur de "Filter Q".
Ce paramètre peut conduire à des sons intéressants si vous modifiez dynamiquement (en temps réel), la fréquence cut_off pendant que le son est joué (de nombreux instruments Techno utilise cette fonctionnalité). Vous pouvez le faire en utilisant soit une enveloppe de filtre ou une modulation LFO Filter, ou mieux encore, en utilisant les contrôle MIDI de votre séquenceur.
effets
reverb La réverbération simule les effets “échos” des salles comme les halls, etc Le paramètre "Reverb" est celui que vous utilisez pour définir la profondeur de réverbération.
Un échantillon mono deviendra un échantillon «stéréo» lorsque la réverbération est appliquée au son.
chorus Il est définit de la même façon que "Reverb". Chorus est un effet qui simule une démultiplication du son. Le Chorus ajoute "richesse" et "chaleur" à un son.
Il transforme également un échantillon "mono" en “stéréo”.
pan Le paramètre "Pan" vous permet de se placer dans la perspective stéréo. Une valeur négative place le son vers la gauche et les valeurs positives vers la droite.
Si l'échantillon est mono ou stéréo centré, le son sera placé dans la perspective stéréo, s'il est stéréo avec un positionnement, ce paramètre sera plus délicat à utiliser.
modulation LFO La modulation LFO produit trois effets :
appliquée au volume, vous obtenez un effet de trémolo.
appliquée au Pitch, vous obtenez un effet de vibrato
appliquée au filtre, vous obtenez un effet WahWah.
delay temps d'attente avant le départ de l'effet, après l'appui sur la touche.
frequency fréquence de la vitesse de modulation. (évitez de dépasser 10 HZ)
to pitch valeur de la variation de la hauteur de la note.
to filter cutoff valeur de la variation de la fréquence pour la profondeur de l'effet.
to volume intervalle de variation du volume.
vibrato LFO effet vibrato, même effet que la modulation LFO ci-dessus, mais spécialisée en vibrato. ce qui vous permet, en utilisant un effet ci-dessus (trémolo ou wahwah) d'ajouter un vibrato indépendant.
delay temps d'attente avant le départ de l'effet, après l'appui sur la touche.
frequency fréquence de la vitesse de modulation. (évitez de dépasser 10 HZ)
to pitch valeur de la variation de la hauteur de la note.

Ces effets cumulés sont à utiliser avec précaution pour éviter de dénaturer totalement le son.
Appliquer des effets de chorus et/ou reverb au niveau de la soundfont n'est pas une bonne pratique, car ces effets sont généralement appliqués par l'arrangeur lors du montage du son. Si une banque de sons possède un préréglage d'effets non-désirés, il faut l'éditer, réinitialiser les curseurs et la sauvegarder. Dans le même esprit, enregistrer un sample avec un effet réverb, n'est pas concevable, car dans ce cas il n'y a pas de possibilité d'éliminer ces effets.
Pour l'effet de panoramique, certains instruments tels les claviers peuvent avoir les touches positionner dans l'espace, au niveau de la soundfont, mais pas pour un violon.

Cas d'étude

Création d'un choeur à partir d'un seul échantillon


En premier, contrairement à tout ce que j'ai écrit plus haut, il faut un échantillon de voix avec des petits défauts d'amplitude, mais pas dans la hauteur de la voix ; Voix constante en hauteur, mais variant légérement en amplitude.
A savoir : pour tester le sample, en appuyant sur le clavier virtuel, toutes les références de cette note seront jouées. Pour isoler la référence que vous traitez, clicdroitez sur le nom de la référence dans la zone instruments, choisir "solo toggle". Le solo toggle est actif dans la session tant que vous ne le modifiez pas.
L'opération est simple mais longue :
  • dans la zone samples : ne pas créer de boucle, ne pas ajuster le pitch si une légère différence de tonalité est perçue. (En 5 mots : Laisser le sample tel quel)
  • dans la zone instrument :
    • créer une première référence du sample, le boucler l'ajuster parfaitement à la note si il y avait un défaut de tonalité. Ne pas oublier de placer standard dans la fenêtre popup de sample éditor, et créer les limites du clavier pour donner la tessiture de cette référence. Cette tessiture sera indentique pour toutes les références qui vous se superposer pour former le choeur.
    • copier/coller la référence (pour conserver les valeurs de base)
      • modifier légérement le pitch : surligner la nouvelle référence du sample et dans la fenêtre misc. controls, utiliser "fine tune".
      • reboucler avec des limites "nettement" différentes (ne pas hésiter à obtenir une boucle du tiers de la première)
      • utiliser pan pour décaler la position.
      • jouer avec l'effet filtercutoff de misc. controls pour assourdir ou éclaircir le son de cette référence.
    • copier/coller cette référence "adaptée" et refaire les même opérations

Vous devez aussi utiliser l'onglet enveloppe, pour modifier les delay d'attaque et la durée de release pour bien isoler chaque référence, seule la note de base ne doit pas être "bricolée".
Il vous faudra reprendre toutes ces manipulations pour chaque échantillon de la gamme souhaitée. Pour donner plus de réalisme, vous pouvez faire "déborder" la tessiture de quelques référence vers la zone voisine, ce qui créera des effets quasi naturels... mais prévoyez du temps, beaucoup de temps...

Effet staccato avec un trombone

Pour obtenir un effet de clap de langue pour le trombone, la solution pourrait être de superposer deux échantillons, un long pour le son de la note, et un très court pour le clap. La méthode que je décris a été testée avec Audacity et Swami.
Après avoir enregistré une note (ex:F2|53) vous sauvegardez le résultat en deux fichiers (ex:F2-long et F2-court).
  • Le travail sur F2-long :
Vous supprimez l'attaque, pour rendre le départ plus abrupt et coupez la fin ; Le relachement de la note étant prise en compte par le paramètre "release" si nécessaire (voir plus haut) .


Au-dessus, c'est l'échantillon original et en dessous à gauche le travail à effectuer :
    • marqué par la flèche jaune : la partie à supprimer.
    • en prolongement en rouge (environ deux ondes) : la partie à traiter avec fondu-ouverture.
    • il faut avoir le démarrage en 0,0,0 comme dans l'encadré vert. Si besoin, déplacer des points manuellement.
en dessous à droite, c'est le traitement de la partie finale :
    • marqué en jaune , la partie à supprimer pour amener l'échantillon à la durée souhaitée.
    • en prolongement en rouge (environ deux ondes) : la partie à traiter avec fondu-fermeture.
    • idem dessus pour la fin qui doit arrivée à 0 (pour éviter les bruits génants)
Quand ces traitements sont terminés le sample est bon pour l'exportation.

  • Le travail sur F2-court est identique, c'est la durée de l'échantillon qui différe, quelques ondes seulement suffisent. A l'oreille on doit seulement percevoir un bruit.


    • Après la suppression du départ et de la fin (vous obtenez un "rectangle"), vous amplifiez le plus possible.
    • Au cas où vous auriez des ondes "tronquées" (comme l'insert en dessous à gauche) rectifiez avec les points d'ondes pour obtenir un bel obus (comme l'insert en dessous à droite).
    • Il faut créer un décroché au milieu de l'enveloppe de l'onde pour apporter un bruit dans le son. Si le décroché est proche du zéro, il y a risque d'un clac brutal, alors tout doux. Pour obtenir cette atténuation, utilisez amplifier avec une valeur négative, après avoir sélectionner la zone à modifier ; Arrangez vous pour que la zone débute à Y=0 et finisse de même.
    • La durée du fondu ouverture doit être le plus court possible, pour la fermeture aucune importance, mais elle doit être propre pour éviter les bruits.
Il ne reste plus qu'à inclure ces deux samples dans une banque de sons.

  • Créez la banque et chargez les échantillons comme indiqué au début du tuto.
    • Au chargement des échantillons, la "root note" du son court et du son long correspondant doivent être les mêmes. Les samples chargés dans la zone sample ne doivent pas être bouclé (valeur des zones numériques à 0).
    • Créez un instrument et placez-y les deux samples donnez l'intervalle de note (par ex : pour la F2, elle commence à C#2|49 et finit à G2|55 ). C'est ici que vous placerez TOUS les samples nécessaires à la tessiture du trombone.
      • Clic/Surlignez instruments et dans l'onglet misc control : appliquez un filtre pour rendre le son plus grave (ex : filter Q = 2,6 et filter cutoff = 3300 ) vous pouvez aussi ajouter une très légère reverbération = 2. Pour ajuster ces effets, attendez d'avoir terminer les réglages de tous les samples. Car ces réglages agissent sur toutes les références de cette zone instrument.
      • Clic/surlignez la référence du sample long de la zone instruments :
        • Onglet sample editor : choisissez "none" dans la popup pour ne pas interdire les boucles si vous n'en souhaitez pas.
        • Onglet misc : Ici, vous allez jouer du pitch.
Le souffle dans un trombone ne donne pas la vraie hauteur au départ, il y a quelques millisecondes de fausse-note. Pour reproduire cette variation, comme nous avons supprimé le début où cet effet existait, vous allez diminuer le fine tune à -40.
        • Onglet enveloppe : C'est ici que nous allons récupérez la "bonne note".
dans l'enveloppe de volume :
Comme au départ, c'est le clac qui doit s'entendre, mais avec un mélange du son long, il faut placer les valeurs de "attack, hold et decay" à 0,02 (c'est une base, après vous pourrez les règler plus finement) vous pouvez aussi jouer sur le "note to hold" ex:-780, pour dénaturez légérement la note avant la stabilisation au sustain.
dans l'enveloppe de modulation :
Nous allons remonter la note au bon pitch en plaçant la valeur 40 dans "to pitch" ( -40 + 40 = 0 pitch OK ).
les valeurs de "delay et attack" à 0,04 hold=0,06 et decay=0.02. Ce qui va retarder l'effet du pitch de 0,04s puis avec l'attack et le hold, il va amorcer la vrai note pour la tenir jusqu'au relachement de la touche.
Il va s'en dire que ces valeurs sont adaptées au samples que j'ai chargé, pas forcèment au vôtre. Utilisez ces règlages par défaut puis affinez à votre oreille.

modification du pitch

Si, au chargement des samples, vous avez modifié le "fine tuning", il n'y a pas de dégradation de cette valeur par les adaptations qui sont faites à ce niveau "zone instrument".


      • Clic/surlignez la référence du sample court de la zone instruments :
        • Onglet sample editor : choisissez "none" dans la popup pour ne pas interdire les boucles si vous n'en souhaitez pas.
        • Onglet misc : vous pouvez donnez de la reverb sur le clac valeur 3 ou 4. Ce qui permet de reproduire ce bruit dans le tube du trombone.
        • Onglet enveloppe : ici vous laissez tout par défaut, sauf la valeur de delay de l'enveloppe de volume ; Ce qui permet de positionner ce bruit par rapport au départ du soufle.
Vous devez procèder de même pour chaque paire de samples
    • Maintenant créez le preset, placez-y l'instrument et c'est terminé.

Les soundfonts trombone sont généralement constituées d'une dizaine d'échantillon.


Divers




[+]

Collaborateur(s) de cette page : olinuxx , allany , ardoisebleue et utilisateur_anonyme .
Page dernièrement modifiée le Jeudi 14 septembre 2017 14:13:08 par olinuxx.
Le contenu de cette page est licencié sous les termes licence.

Documentation [Afficher / Cacher]

Connexion
[Afficher / Cacher]



Mégaphone [Afficher / Cacher]

sub26nico, 18:14, jeu. 18 Jan 2018: Salut et bienvenue à Giksy :-)
sub26nico, 23:21, mer. 17 Jan 2018: Salut et bienvenue à lechim et shcmd :-)
sub26nico, 00:17, mer. 17 Jan 2018: Salut et bienvenue à nonorexic :-)
olinuxx, 08:33, mar. 16 Jan 2018: Bonjour et bienvenue à Woland :-)
sub26nico, 22:31, lun. 15 Jan 2018: Un synthétiseur qui a désormais une version Linux :[Lien]
olinuxx, 21:45, lun. 15 Jan 2018: Bonjour et bienvenue à CjfduBoulais :-)
sub26nico, 15:46, ven. 12 Jan 2018: Salut et bienvenue à jbtavernier :-)
sub26nico, 09:58, jeu. 11 Jan 2018: Salut et bienvenue à Fokeltok :-)
olinuxx, 19:38, mer. 10 Jan 2018: Bonjour et bienvenue à benjamin27101977 :-)
olinuxx, 14:04, mer. 10 Jan 2018: Bonjour et bienvenue à Shao :-)
olinuxx, 09:39, mer. 10 Jan 2018: Bonjour et bienvenue à rado55h :-)
bluedid29, 09:57, mar. 09 Jan 2018: Hello ! Je cherche des infos sur le Zoom H6, merci :-) Post ici [Lien]