J'ai alors commencé à parler avec lui, de plein de choses, de Tango Studio.

Lui ne fait pas de MAO mais est (entre autre) technicien du spectacle et gère la lumière en live avec Qlight (en dmx) sous tango studio. Il m'a montré le chan IRC #tangostudio, et on a commencé à foutre le bordel en appelant aux dons, un mec (non utilisateur) a ainsi donné 10euros en soutien.
Il m'a aussi mis en contact avec Dag-Z Image , qui est devenu un bon ami, chez qui j'ai pu ensuite plus tard rencontrer Sebka Schott Image , qui était pour nous deux une figure emblématique de la MAO libre.
J'ai ainsi pu rencontrer notamment Aurélien, alias Orl Image , mais aussi la pulpeuse et non moins magnifique Yula Slipobitch Image .

C'est marrant comment on peut rencontrer par hasard, avec un humour non moins hasardeux, un type qui, de fil en aiguille, fait que l'on rencontre tout un tas d'autres personnes, crée des relations, lance des projets…

Vous allez vite comprendre le rapport avec les RMLL, car cette année, dans le cadre des RMLL, y'avait Sebka Schott qui jouait, et dans Sebka Schott y'avait (forcément) Orl mais aussi Dag, le dag de Dag-Z !
Y'avait aussi Yan, encore croisé par hasard, mais ce coup-ci c'était peut être un peu moins hasardeux que les autres fois.

Ça me fait penser au Nano Réseau de Dag-Z, c'est pour ça que son cirque s'appelle « Cirque-NR-Zique » Image .

Mais moi j'avais juste prévu d'y faire un tour histoire de me bouger les fesses, de voir Richard Stallman Image en vrai en conférence, et essayer de voir si je pouvais trouver des développeurs, ou au moins parler de mon projet de logiciel libre à des gens qualifiés dans le domaine (projet en cours, contactez moi si vous êtes intéressés).

Donc je pensais n'y passer pas plus de deux jours.
Mais déjà, la première journée m'a enthousiasmé : plein de gens sympas, et puis tout une faculté de science remplis de conférences uniquement sur... du logiciel libre !
C'est con à dire, mais j'avais beau m'imaginer, on ne peut pas se faire une idée de ce que cela fait d'y être vraiment.
Par exemple, je n'avais pas du tout prévu de participer à un TD sur Gimp et Scribus.
Mais devant la porte je me suis dit : « Tiens, ça fera l'occasion de voir si j'ai raté des choses sur Gimp (que je venais tout récemment de prendre en main) et je n'ai toujours pas saisi l’intérêt de Scribus. Allons voir. »
Car même avec la doc, même avec de super tutos, ça prend quand même beaucoup plus de temps de s'initier tout seul que si une personne volontaire vous montre comment faire !
Donc je rentre dans la salle et m'assois devant un écran ubuntu 14.04 de la salle de TD.
Trop top !
J'ai juste à écouter ce type parler, regarder le vidéo-proj, et poser une question si jamais un truc m'échappe ou si je veux une précision.
Putain, rien à voir avec le DIY avec le tuto d'un coté et le logiciel de l'autre, et mon cerveau qui fume au milieu !
« Qu'est-ce qu'on a de la chance les Européens de bénéficier de tout ce confort logistique alors que les pays que l'on a pillé, et que l'on pille encore aujourd'hui pour fabriquer justement, ce genre de machines, sont torturés par la guerre et où la population déchirée crève, entre autre, de faim ! »

Mais je me dis aussi que moi, je suis là, ici, entouré de gens bienveillants, européens eux aussi, et que l'on fait partie de ces personnes qui veulent changer et améliorer les choses, et l'utilisation logique et cohérente des technologies existantes en fait aussi partie.

Si casser tous les ordis de cette salle aurait pu ressusciter une seule des personnes abusées pour leur production, je l’aurais fait sans hésiter, au prix de finir en taule.
Mais cela n'est pas le cas, alors j'ai écouté attentivement, et compris l’intérêt de Scribus.
Ça pourra toujours servir.
Ça pourra toujours servir que des gens sensibles à l'humanité multiplient leurs compétences pour élargir leurs moyens d'action. Ça ne pourra faire que du bien !
Voilà le genre de réflexions que je n'avais pas prévu d'avoir en venant ici !

Après, chaque jour a continué comme cela, Richard Stallman (conférence "Une société digitale libre" du 8 juillet 2014) m'a interpellé sur l'importance du projet GNU et dorénavant, je tâcherai de toujours placer GNU avant linux, car les systèmes que j'utilise, c'est bien du GNU, linux étant « seulement » le noyau.
Mais surtout, GNU étant totalement et radicalement LIBRE, alors que linux ne l'est plus !
Le noyau contient désormais des parts de code propriétaire (firmware), et Richard Stallman explique très bien le problème.
J'ai aussi été interpellé par la différence entre « libre » et « open source ».
Différence subtile mais importante.
Richard Stallman a insisté plusieurs fois sur le mot « éthique », et j'ai mesuré l’enjeu fondamental qu'il y avait derrière cela. Merci à lui !

Bref, je me suis retrouvé à courir en salle de cours pour m'abreuver de toutes ces informations, prendre des tas de notes, des contacts, poser des questions, écouter les réflexions, et me rendre compte que je n'ai rien mangé depuis 5 heures en ayant pas vraiment assez dormi mais que j'ai encore la grave la pêche et que j'en redemande !
« Allez, je vais tenter de craquer mon téléphone après y avoir mis le dépôt F-droid  Image  ! »

Je rentrais le soir enthousiaste, plein de bonnes énergies, plein de beaux visages malgré l'inquiétante et inévitable « alerte » qui revient dans tout les sujets, dès que l'on parle du fonctionnement de notre société actuelle.
Oui, au RMLL, beaucoup de personnes ont alerté sur la société de contrôle dans laquelle nous vivons déjà, des perspectives à venir inquiétantes comme le TAFTA Image .
Bref en gros, le combat contre le nouvel ordre mondial.

J'entends encore Mr Hollande hurler dans son micro : « jamais la nécessité d'un nouvel ordre mondial n'a été aussi forte qu'aujourd'hui »... mhh, cela ne me laisse pas indifférent.
Enfin, bref, on parlait donc aussi beaucoup de ça au RMLL.

« Bon, t'es gentil Xzu, mais la MAO dans tous ça ? »


Minute papillon !

J'ai commencé ce texte en me disant qu'il ferait dix lignes.. mais vous comprenez bien qu'on ne peut résumer une expérience de quatre jours au RMLL (même si je n'avais prévu d'en passer que deux initialement !).

Donc pour conclure, malgré les inévitables mais minimes petits cafouillages d'organisation bénévole du premier jour, toujours gérés dans la bonne humeur et l'humour, ces RMLL étaient une franche réussite, dé-coiffante même !
Du moins pour moi.
J'y ai trouvé bien plus que ce que j'y cherchais .

Mais donc, au RMLL, y'avait pas linuxmao, et je n'ai vu aucune conférence sur la MAO libre (cafouillage apparemment).
Fin,
Allez au lit !

Mais dans le village, il y avait l'APRIL, Tor Image et leur super système « TAILS » Image , des gens qui expliquaient le problème du trafic de matériaux rares, pleins d'autres trucs dont notamment la grosse zone vraiment bordélique du Bib Image , avec des ordis éventrés, un amiga1200 en train de tourner, des imprimantes 3D faites-maison et Wargreen Image au milieu avec son système ambisonique à quatre enceintes !
Hé oui !
Lui aussi rencontré dans le hasard des RMLL, on a passé un moment à mettre en route son système et à délirer avec.
Sa carte son est une MOTU (!) firewire. Il a contacté les mec de FFADO et ils ont bossés dessus.
« Haa, FFADO.. qu'est-ce que je ferais sans eux ? »

Lui son système, c'est plutôt Debian optimisé à la main, résumons le par « realtime-configscan » avec config des IRQ (je pense que ce n'est pas indispensable, mais peut être que pour sa config, si), avec dépôts KX-Studio le tout sur une grosse bécane (i7 quadcore et cie) et gnome 3 !
Ça donne un environnement très graphique et réactif, avec Catia et NON-Mixer.

Donc des pistes Ardour, on contrôle le tout depuis une interface graphique présentant l'espace ambisonique.
Mais au fait, c'est quoi l'ambisonie ?
(je connaissez le principe mais avais oublié le terme)
Et bien c'est de pouvoir simuler l'origine d'une source sonore à l'aide de plusieurs sources physiques.
Donc créer et pouvoir déplacer des sources virtuelles à partir de sources réelles fixes.
Plutôt alllllléchant comme programme !!!
Je savais déjà qu'il fallait des algorithmes de calcul pour voir réellement simuler cela, et même avec seulement deux enceintes. Le réglage de panoramique ou de fader ne suffit pas, d’autant plus pour simuler les déplacements.
Pour simuler une source sonore virtuelle, il faut un algorithme qui calcule le signal de la source pour chacune des sources réelles.
Ici, les quatre sources réelles (enceintes Emmaüss) dessinent un rectangle et sont toutes tournées vers le centre, c'est là qu'on se place pour écouter.
Je crois qu'on peut définir la taille de la zone d'écoute au centre, à confirmer.

La partie un peu ardue et de configurer la réverbération à convolution en mode ambisonique, donc avec les quatre entrées, mettre tout les préréglages, etc...
Tout existe mais faut tout assembler.
Comme souvent avec le libre !
Le résultat est vraiment super réaliste, avec effet Doppler (lorsque que la source virtuelle passe près de votre oreille, vous savez comme la sirène des pompiers ou les voitures qui font « Niannnooowww ») et une super réactivité avec l'interface de contrôle.
Tout est là : La reverb a convolution ambisonique avec Jconvolver et NON-mixer Image
(sinon harcelez Wargreen !)

Amusez vous bien ! wink


Voilà, bravo Wargreen du Bib !

Il y avait quand même de la MAO LIBRE aux RMLL à Montpellier cette année !

biggrin



PS : ah oui, je crois que j’aurai pu faire dix pages en fait avec ce sujet, mais bref, j'ai rencontré Timothée Giet grâce à sa super présentation de Krita Image .
Du coup sur ses conseils, j'ai craqué, je me suis acheté une Wacom Intuos 3 d'occase à 100€, et franchement (malheureusement elle m'a obligé à installer les pilotes AMD pour ma radeon), c'est de la balle !
Je n'ai jamais su bien dessiner, mais j'en ai toujours eu envie! Y'a plus qu'à...


Xzu pour linuxmao, à Crest le jeudi 07 août à 22h27.



PS :