Chargement...
 
[Voir/Cacher menus de gauche]
[Voir/Cacher menus de droite]

5 - Concerts/assoces/événements

> Forums de discussion > 5 - Concerts/assoces/événements > [projet] MAO Linux et Littérature
Dernier post

[projet] MAO Linux et Littérature

pennyhatemachine utilisateur non connecté
Bon histoire de faire court, je vais pas recopier le message ici quand il existe déjà ailleurs.
arrow Le Projet Fou !

Si vous êtes intéressés, ou si vous avez des questions, des suggestions à faire concernant la réalisation genre :
- euh mais t'es pas un peu folle ?
ou
- ohhh chouette, j'ai écris 25 morceaux avec mes casseroles sous Ardour ... je peux venir ...
ou encore
- c'est par où la gare de Sens ?

Vous pouvez venir en discuter ici, bon pour la gare de Sens, je pourrai pas faire grand chose, mais pour le reste...

Un certain nombre de choses ont déjà été dites. Je ferai un petit récapitulatif quand j'aurais un peu de temps, pour l'introduire dans cette partie du message.

Penny

olinuxx utilisateur non connecté France
Citation :
Vous pouvez venir en discuter ici, bon pour la gare de Sens, je pourrai pas faire grand chose

rhaaa zut alors ...
encore une fausse joie ... :/
et le site de la sncf qui est encore en rade ...
pfiou...
pas de chance ce soir !

a+
Olivier, pollueur de discussion intéressante et sérieuse rolleyes

doosc utilisateur non connecté
Bon ben allez hop, puisqu'on ne peut pas suivre automatiquement les commentaires sur une nouvelle, je copie/colle ici ce que j'avais mis en commentaire là-bas pour alimenter le débat et pouvoir suivre plus facilement :

ça c'est l'esprit du libre, 1 + 1 = 3 wink
Super idée, vraiment.
arrow Pour les modalités, tu pourrais t'inspirer du Free Music Contest, j'avais posté une news à ce sujet.
Idem : chaque gagnant au concours recevait un CD avec tous les titres gagnants.

exclaim Sinon 2013, ça parait loin, il faudrait peut-être poser quelques jalons et news sur une page dédiée, du style :
- liste des compositeurs participants + musiques
- liste des compositeurs finalistes + musiques
- liste des compositeurs participants + textes
- liste des compositeurs finalistes + textes
exclaim Et puis à la fin il y aurait peut-être moyen de convertir certains textes en paroles à faire interpréter par des chanteurs (il doit y en avoir que ça pourrait intéresser sur http://ccmixter.org/.

Et enfin, j'aimerais participer, avec ce titre : http://soundcloud.com/doosc/doosc-when-ra-meets-anzar cool

Voilà pour mon humble contribution à ce beau projet ! biggrin

DoosC

pennyhatemachine utilisateur non connecté
Pour en revenir à ce qui a été mis dans les commentaires de l'article :

Ceci est encore à l'état de projet, c'est à dire ... rien n'est complétement décidé, figé ou autre.
Je n'ai pas dit que j'étais contre le fait de travailler en licence libre même pour les nouvelles.

Mais après ça veut dire qu'il me faut des informations extrêmement claires et détaillées sur la chose, parce que ce n'est pas mon domaine, moi j'en suis resté au Code de la propriété intellectuelle in Code Civil c'est dire.

Maintenant si on me dit : tu peux vendre ton livre, rétribuer les auteurs (et compositeurs) sous licence libre ! je dis BANCO !

Seulement, faut voir comment les auteurs vont le prendre, pas sûre que ça leur plaise, c'est des bêtes bizarres les auteurs.

Yza : je veux bien le nom de la boîte qui bosse en licence libre.

Par contre dans les liens de Oolinux : je suis pas contre la licence créative commons, juste .. moi je veux pas modifier les oeuvres...

Voila.

Penny

olinuxx utilisateur non connecté France
Citation :
Mais après ça veut dire qu'il me faut des informations extrêmement claires et détaillées sur la chose, parce que ce n'est pas mon domaine, moi j'en suis resté au Code de la propriété intellectuelle in Code Civil c'est dire.

Les licences libres sont basées sur le droit du Code de la propriété intellectuelle.
En gros et pour schématiser grossièrement, au lieu de dire :
Citation :
Je suis l'auteur, ça m'appartient, (Code de la P.I.) et t'as rien le droit de faire avec MON oeuvre d'à moi tout seul que j'ai fait parce que je suis un auteur talentueux et que je l'ai fait tout seul sans être influencé par d'autres et que je n'appartiens pas à la vague artistique de mon temps mais que je suis génial et que j'aime ma tour d'ivoire que j'ai construit moi même ... ...

et ba tu dis :
Citation :
Je suis l'auteur, ça m'appartient (Code de la P.I. toujours) et j'autorise les gens à faire ça, ça et ça avec mon oeuvre.

Voilou la démarche profonde du biniou dégraissée par mes soins wink

Citation :
Maintenant si on me dit : tu peux vendre ton livre, rétribuer les auteurs (et compositeurs) sous licence libre ! je dis BANCO !

Ba tu peux dire BANCO alors wink
...
( ... banco ... banco ... je vais vendre la caravane wink )

Citation :
Seulement, faut voir comment les auteurs vont le prendre, pas sûre que ça leur plaise, c'est des bêtes bizarres les auteurs.

Faut déjà que tu sois au clair avec les licences libres, sinon, ça va être toi la bête bizarre pour eux wink

Citation :
Par contre dans les liens de Oolinux : je suis pas contre la licence créative commons, juste .. moi je veux pas modifier les oeuvres...

MMmm, t'as du mal comprendre ou pas bien lire, pour avancer un peu, lis cette page : http://creativecommons.org/about/licenses/ , tu y verras qu'il n'y a pas 1 licence Creative Commons, mais plusieurs, avec les CC, tu choisis les droits que tu octroies aux autres.
Droit de diffuser, droit de modifier, droit de vendre, ...
Certaines CC sont libres, d'autres non. Regarde aussi du côté de la LAL (licence art libre).
Bonne lecture
Olivier

PS : question ouverte, y'a-t'il un lieu dédiée sur le net genre forum, liste de discussion, ... où puisse se discuter ces questions ? Un lieu qui soient commun, pas une ML chez CC ou chez LAL quoi. Si quelqu'un connaît, ça m'intéresse.

yza utilisateur non connecté France
Hello Penny,
C'est partie pour quelques explications.

C'est bon pour les autres aussi ;)

Les licences libres (ou ouvertes) pour la culture : les 6 contrats Créative commons, la licence Art libre et d'autres s'inscrivent dans la légalité et pour reprendre des termes présents dans le Code de la Propriété Intellectuelle, elles permettent la gestion individuelle des droits de l'auteur par opposition à la gestion collective. L'une n'est pas forcément exclusive de l'autre sauf en ce qui concerne la musique : la SACEM ayant une position clairement opposée à l'usage des licences même ouvertes (CC clause nc et ou nd).

Bon je parle de ce que je connais le mieux c'est à dire la musique :-)

Pour info voici une doc de référence :
http://doc.dogmazic.net/
Il s'agit de la doc de l'asso musique libre qui gère la plateforme dogmazic. Qui est à l'origine des projets automazic et pragmazic. Pragmazic est une sarl qui gère aujourd'hui un plateforme de vente en ligne avec reversement équitable mais surtout la vente la location et la gestion des automazic (bornes de diffusion de musique libre) essentiellement présentent en médiathèques. Une partie des fonds finance l'asso mais aussi le Fonds de soutien à la musique libre destiné à financé des projets (un appel à projets devrait être bientôt lancé).

Concernant l'édition de livres, la référence est à mon avis In libro veritas qui aussi géré par une SARL. Mais là je connais moins bien donc je te renvois directement chez eux :
http://www.inlibroveritas.net

Si l'anglais ne te rebute pas je te conseille l'excellent blog de Nina Paley qui a produit un film d'animation qui a gagné plusieurs prix. Elle l'a publié en CC-by-sa le distribue fait des produits dérivés, fait des deals avec les uns et les autres.... C'est un cas intéressant mais de par sa nationalité (américaine), et le fait que "Sita sing the blues" contienne des contenus copyrightés (elle a adopté la libre attitude après la réalisation) donc tout n'est pas transposable. Cela dit, elle publie aujourd'hui tout ce qu'elle fait sous licence libre. Elle est très impliquée dans le mouvement au delà de son propre intérêt.
http://blog.ninapaley.com/

Le sujet est parfois complexe car on est dans le domaine de la liberté donc du choix... c'est parfois difficile de s'y retrouver. Les approches peuvent être différentes suivant que l'auteur souhaite se réserver une exclusivité de négo commerciale ou alors si il privilégie le partage et la diffusion sans entrave dans le cadre des licences libres (cc-y-sa ou LAL par exemple) au sens du logiciel libre basé sur le principe de l'héritage de la licence à chaque utilisation ou modification (c'est le cas de Nina Paley)

Personnellement je ne vois pas d'obstacle à ce qu'une maison d'édition traditionnelle propose des contrats adaptés aux auteurs en licences libres, faut juste adapter les contrats.

Si t'as d'autres questions, n'hésite pas.

Mes 2 centimes ;)
Yza.

pennyhatemachine utilisateur non connecté
Merci beaucoup pour toutes ses chouettes explications à tous les deux.
J'y vois plus claire, beaucoup plus claire.
Et je pense que je vais potasser la doc de façon très profonde parce que ça pourrait bien constituer pour moi une nouvelle façon de distribuer mes livres.

Tiens personne aurait dans ces contacts quelqu'un qui s'y connaît en e-Book - edit dans la minute - je viens de trouver un guide qui explique comment les fabriquer avec Oo ... !!!

J'aime l'idée du libre et je dois vous avouer que dans cette société où tout est hyper payant, hyper intéressé, hyper-monnaie !!! j'en ai marre ! en fait...

(j'ai pas compris :
Citation :
Mes 2 centimes ;)
Citation :
)

Bises et merci encore

Penny

olinuxx utilisateur non connecté France
wink Bienvenue dans l'économie du libre Penny,
si ça t'intéresse vraiment, et ça en a l'air, tu vas voir vite fait qu'il s'agit d'autres manières de penser/faire/distribuer, que nous en sommes encore à un statut de pionnier car il reste beaucoup à faire pour changer les mentalités et les façon de consommer, mais que c'est super intéressant de construire des alternatives au monde occidental/libéral afin, qu'une fois construites, ces alternatives soit viables et démontrent leurs efficacités à diffuser la culture tout en rémunérant les auteurs.
Bref, prends ton coupe-coupe, et lis ce qui existe wink
Sur notre site, nous avons un embryon ici : diffusion libre.

bonne lecture wink
Olivier

yza utilisateur non connecté France
Penny, ravie de te voir si motivée. Il faut effectivement potasser et bien comprendre avant de se lancer, tu m'as l'air bien partie :-)

Comme dit olinuxx les alternatives sont rares et fatalement moins médiatiques (au regard des médias traditionnels et autres trucs 2.0 super tendance). Ses alternatives s'inscrivent dans la durée : il faut du temps, de la patience, et beaucoup de pédagogie pour faire changer les choses.

Personnellement, je suis persuadée que les licences libres peuvent permettre l'éclosion de multitudes de structures à taille humaine, bâties autour de projets fédérant des personnes avec une communautés de vue et d'objectif.

Perso la rémunération des artistes ... ça me parle pas, mais le financement de ce type de projet : Oui ! Produire une musique, écrire puis diffuser sur internet c'est facile aujourd'hui (surtout grâce au logiciel libre, soit dit en passant). Mais faire en sorte que ça circule et vive en dehors d'internet ou en faisant participer les autres en fusionnant les concepts artistiques, ça nécessite beaucoup plus d'énergie et de créativité. Les auteurs seuls ne suffisent pas. J'aimerais que leur sacro-sainte auréole (hérité du système encore actuel mais que je trouve éculé) brandie tel un bouclier par l'industrie du divertissement tombe enfin ! Parce que "nous sommes ce que nous sommes par ce que nous sommes tous" sous entendu par ce que nous nous apportons mutuellement (traduction très flou et très perso de "Ubuntu").

My 2 cents (ou mes 2 centimes in french...) = ma petite pierre à l'édifice mrgreen
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_termes_d%27argot_Internet

pennyhatemachine utilisateur non connecté
Je vais effectivement potasser tout ça.

Ensuite il se trouve que beaucoup de choses tournent en ce moment dans ma tête, mais c'est plus ou moins encore de la reflexion.

Pour ce qui est de la diffusion, le problème est que tout le monde a besoin de manger. Les artistes aussi. Certains sont tellement précaires que travailler hors rémunération n'est pas possible, mais j'en connais qui vivent au RSA pour se consacrer à leur art.

En tant qu'auteur, j'offre très régulièrement mes oeuvres à des fanzines (je les propose on publie ou non)... dernièrement j'ai traduit un texte de Lewis Shiner pour une anthologie, je n'étais pas payée, j'ai été super heureuse et surprise de recevoir un exemplaire du livre.
Mais quand j'ai raconté ça à un copain auteur, il a fait des gros yeux en disant : mais t'es folle on va t'exploiter.
On va exploiter rien du tout... déjà il y aurait exploitation si la personne qui utilise ma compétence le faisait et s'enrichissait sans penser à me faire profiter des fruits de la chose et pour travailler dans le milieu de la micro édition ... c'est pas le cas... jamais.

Le plus scandaleux dans l'industrie de la musique c'est que les profits engendrés par la vente des disques est fait sur le dos des artistes qui ne gagnent pas grands choses et qu'ils servent non pas à produire majoritairement de nouveaux artistes, mais à rémunérer des actionnaires et la SACEM !
La SACEM n'est pas un protectorat pour les auteurs... faut pas rêver. La Sacem est une pompe à frics... rien de plus pour moi.

J'ai été super heureuse de découvrir il y a quelques mois de cela que l'artiste que j'adore (TREEEEENNNNTTT) mettait en ligne gratuitement tous les titres de son nouveau groupe ! Il l'avait déjà fait pour son album précédent.

Tout comme Radiohead l'avait fait, on payait ce qu'on voulait. Une façon de dire aux majors : voyez, on vend aussi bien sans vous ! et on peut vivre !

Mais pour le livre c'est différent. En France en tout cas, l'auto-édition est très mal perçue ... je refuse de m'auto-éditer.

Je crois que le débat sur le projet est un peu plus vaste et ça ne me dérange pas, j'aime l'idée qu'une question en amène une autre puis une autre.

Aujourd'hui je tiens au support livre, mais je réfléchis aussi à l'option e-book et je vais pas encore le dire trop fort partout, parce que mes amis très proches penseraient que je fais une crise de bouffée délirante ! Je tiens beaucoup au livre, même si c'est très cher à produire, pour te donner une idée, imprimer 100ex d'un livre de 200 pages par un imprimeur (Firmin Didot) coûte 578€ ... cela coûtait 380e en 2007 !
Le prix du papier a explosé et je soupçonne qu'en douce les très gros comptes fassent pression sur les imprimeurs pour qu'ils facturent très cher les petites structures, pour éliminer une concurrence qui n'existe pas vraiment.

Voila. C'est compliqué, c'est passionnant, c'est frustrant, c'est excitant, c'est l'ART !!

Penny

gregolak utilisateur non connecté
Personnellement l'argument NIN/Radiohead commence un peu à me gonfler : franchement ces artistes étaient hyper connus (en partie grâce aux maisons de disques) au moment où ils ont fait ça. Donc ça ne me semble représentatif de rien du tout.

Sinon pour le livre connais-tu le site http://www.lulu.com/ ? J'en ai juste entendu parler, mais le principe semble intéressant.

Et au fait moi je suis intéressé aussi pour proposer un morceau, éventuellement.

pennyhatemachine utilisateur non connecté
Gregolak : c'est oublier que la maison de disque qui a rendu célèbre Trent c'est Nothing Records, et ... il en est co-fondateur ... alors pas sûre que dans les premières années de la vie de la boîte il ait gagné beaucoup d'argent tu sais.

Je connais Lulu, sauf que Lulu en terme de publication c'est faisable, mais c'est pas très compatible avec mon distributeur ... (Lokomodo diffusion/ distribution)
Et puis ... je pourrais pas l'utiliser pour le projet en question, parce que je vois pas comment je pourrais faire pour filer le CD... (à moins d'acheter les exemplaires à Lulu pour les distribuer moi-même ... et là ça vaut plus le coup de passer par Lulu).

Par contre je pense peut-être passer par eux pour faire de l'e-book.

Et j'ai pas citer que Nin .... lol

Bises

Penny

gregolak utilisateur non connecté
Ah au temps pour moi pour NIN alors - mais bon ça reste valable pour Radiohead et tous les "gros" groupes qui une fois arrivés font genre "on peut se passer de maisons de disques". Je voulais pas t'agresser hein, c'est juste que ces exemples qu'on retrouve un peu partout à ce sujet ne représentent qu'eux mêmes, et en rien les "petits" groupes. Bref.

louis121 utilisateur non connecté
Hello,

J'ai lu le tout, et ça m'a l'air vraiment prometteur. Juste un petit mot sur le libre; ma "philosophie" sur le sujet est celle-ci: si je n'ai pas un besoin vital d'être rémunéré pour une oeuvre quelle qu'elle soit, logiciel ou morceau de musique, alors je la met en license libre. Donc tout ce que je fais est libre.

Sinon, à part ça, j'aurais une musique à proposer:
http://soundcloud.com/musinux/listening-under-the-sea

Ça respecte le format ( 2.30 ) et c'est sous creative commons.

Voilou.

xzu utilisateur non connecté France
penny écrit :
mais j'en connais qui vivent au RSA pour se consacrer à leur art

T'en connait un de plus, alors.. :-)

Tout n'est pas simple et je pense que l'on est effectivement un peu les pionnier de ce genre de mise en pratique, donc discuter et confronter les idées et points de vu est une chose indispensable au bon avancement de cette "révolution comportementale".
En allant par là, j'en profite pour dire que pour moi réfléchir et agir dans ce genre de contexte est un acte politique concret, un peu comme les Colobris .

Où en est tu de ta movtivation/reflexion Penny??
Come on baby!!

Afficher les articles :
Aller au forum :

Documentation [Afficher / Cacher]

Connexion
[Afficher / Cacher]



Mégaphone [Afficher / Cacher]

sub26nico, 23:46, mar. 17 Oct 2017: Salut et bienvenue à Fonky62 :-)
Pascal, 21:03, mar. 17 Oct 2017: Je crois qu'on peut y aller àdonf maintenant ;)
Pascal, 21:02, mar. 17 Oct 2017: avec un coreI5 on peut faire ca sans soucis :-) crash test ben pas de crash ! renoise + ardour + reaper + bitwig + fusion + lightworks + resolve. j'ai pas réussi a planter le PC !!!!
Pascal, 21:02, mar. 17 Oct 2017: Merci sans doute à Apple qui tourne en rond...
Pascal, 21:01, mar. 17 Oct 2017: Pendant des années Linux en MAO vidéo c'était un peu la galère... et puis...
olinuxx, 18:36, mar. 17 Oct 2017: bonjour et bienvenue à Respire :-)
bluedid29, 14:28, mar. 17 Oct 2017: Perso je suis passé (au moins en MAO) sur l'excellente distribution Debian Librazik réalisé par le talentueux olinuxx ! :-)
bluedid29, 23:06, lun. 16 Oct 2017: Voilà, je ne fais que relayer l'info... ;) Inscription ici : /
bluedid29, 23:05, lun. 16 Oct 2017: Hello ! Ubuntu-fr organise une ubuntu party et recherche à Paris à la cité des sciences et de l'industrie (25 et 26 nov.) des personnes qui pourraient y proposer une conférence, un atelier
sub26nico, 22:43, lun. 16 Oct 2017: Salut et bienvenue à leclar
olinuxx, 18:22, lun. 16 Oct 2017: @jeff_lagoutte : guile-2.0 est dans debian stretch [Lien] Pour info, il est aussi dans jessie, et même wheezy. Où poser la question ? Dans les forums ! :-)
Jeff Lagoutte, 14:42, lun. 16 Oct 2017: Bonjour, ou en est l'intégration de guile-2.0 dans debian stretch pour les utilisateurs de lilypond ? Ou poser cette question ?