Chargement...
 
[Voir/Cacher menus de gauche]
[Voir/Cacher menus de droite]

4 - Techniques et manipulations du son

Dernier post

Création de banque de sons

Ladee utilisateur non connecté
Salut tout le monde,

mettons j'aie un piano/violon/accordéon/poussin et veuille en tirer une banque sonore digne de ce nom...
(ou bien ça marche pas comme ça et les banques sont synthétisées à la main ? tout ce que je connais, ce sont les banques de synthétiseurs, qui ont en général une partie enregistrée main comme l'attaque, et une partie synthétisée/ou tout synthétisé)
Enfin, je voulais demander, que j'aie à ma disposition un instrument et veuille en faire quelque chose d'intérêt collectif, qu'est-ce que je peux en faire ? Et comment m'y prendre ?

Ardoisebleue, olinuxx m'a chaudement recommandé de te demander en particulier, du coup si tu passes sur le topic, tu es le bienvenu :-)

Voilà, à bientôt :-)

ardoisebleue utilisateur non connecté France
Bonjour Ladee,
Pour t'aiguiller, il y a un tuto ici tuto ici il utilise le logiciel swami pour créer une banque de son SF2. Il existe un autre gestionnaire de banques de sons Polyphone il faut choisir celui qui te vas le mieux.
En gros il faut décider
- quel format tu vas utiliser : SF2, SFZ
SF2 gère les échantillons 16 et 24 bits en format wav et flac.
SFZ gére les échantillons jusque 32 bits : C'est plus détaillé ici dans les premiers paragraphes. mais je ne connais pas de logiciel pour gérer les SFZ.
Le format le plus répandu est SF2.
Au départ pour un instruments "mélodiques" (création de notes sur une plusieurs octaves) tu dois créer un ou plusieurs sample : pourquoi ? Parce qu'un sample peut définir plusieurs notes (intervalle de note) ex : si tu enregistres un "LA", tu pourras l'utiliser pour les notes de FA à SI si tu le souhaites. Ce principe vient du début des soundfonts où la mémoire de l'ordi était limitée et ne pouvait pas stocker des Moctets de son. Maintenant il n'est plus nécessaire, tu peux faire un sample par note. La qualité n'en est que meilleure puisqu'il n'y a pas de calcul dénaturant le son pour élever ou diminuer le ton du sample.
Pour la suite tu suis le tuto.
Si tu as des questions, pas de problèmes si j'ai les réponses.

olinuxx utilisateur non connecté France
:-)

Arithmos utilisateur non connecté
Bonjour Ladee. J'ai vais commencer par le début. Quels sont tes acquis ? As-tu déjà fait de la prise de son ?

Ladee utilisateur non connecté
Bonjour tout le monde,
tout d'abord merci ardoisebleue pour ta réponse détaillée, et les liens ;)

Donc je résume:
-matos de base: un PC et un micro (ou on peut se débrouiller avec un post-traitement ?), un logiciel, au choix swami ou polyphone pour rester dans le libre
-on choisit le format d'export
-on enregistre, pour chaque note (dans un soft de traitement du son, audacity en libre par exemple ?)
-on nettoie l'échantillon (normaliser+niveler+amplifier)
-exporter
-ou ouvre avec Swami ou polyphone
-...on suit le reste du tutoriel ;)

Pour la qualité donc, SFZ c'est cool mais c'est pas obligatoirement nécessaire donc..?

Voilà, est-ce que j'ai bien compris ?

Du coup j'ai une autre question: est-ce que, à part créer des banques sonores, ou enregistrer des sons en tant que tel quitte à les mettre sur freesound (ou autre) après, est-ce qu'il y a encore une autre manière de faire profiter de "son" instrument, numériquement parlant ?... j'espère que vous comprenez ce que je veux dire !

Et bonjour aussi donc Arithmos, mettons que non, que je n'aie jamais fait de prise de son (il vaut mieux commencer par là je pense, au cas où j'ignore des détails encore), alors est-ce que quant à la prise du son elle-même tu as des conseils ? Insonoriser le lieu me semble une bonne base hihi

À bientôt

ardoisebleue utilisateur non connecté France
Pour la partie "informatique" tu as tout compris.
pour gérer le paramétrage du SFZ il semble qu'il n'y ait pas de logiciel (je n'en n'ai pas trouvé...) il faut utiliser un éditeur de texte (ex:gedit) pour modifier le fichier de paramétrages. Mais au cas où tu souhaiterais aboutir à un sfz plus pratiquement ( et comme je ne sais pas s'il existe des convertisseurs SF2->SFZ ) : tu peux "fabriquer" l'instrument en sf2, puis, une fois le son souhaité obtenu, tu remplis un fichier texte comme décrit dans le tuto SFZ, avec les données que tu as fixé sur swami. C'est un peu long et fastidieux, comme toute expérience informatique, mais quand c'est fait c'est fait!
Pour la prise de son, tout dépendra de ce que tu veux créer comme sample, la prise d'un son de guitare sèche est forcément différente d'un guitare électrique... J'ai commencé il y a quelques mois, une banque de son pour bruit de godasses, c'est pour un morceau où je veux mettre des claquements de chaussures. Ici ce n'est pas le micro qui compte, c'est le son produit par différentes semelles claquées sur le sol : béton, poussière, parquet bois ou carrelage. Tu vois la prise de son peut être étonnante. Évites quand même de le faire près d'une autoroute!
Maintenant tu dois tenir compte que la prise de son du sample sera de quelques secondes et que tu vas, dans une même session d'enregistrement, jouer ce son plusieurs fois pour choisir le meilleur. Ce n'est pas la peine d'isoler l'endroit comme un studio de radio ou d'enregistrement, l'important c'est la disposition du micro (s'il y en a un) sa suspension (élastique) pour éviter les bruits parasites ; L'insonorisation dépendra du niveau du volume de l'enregistrement, si le son est faible ex:son d'un triangle, le niveau sera haut et tout ce qui passe dans le coin entre dans le micro, même ta respiration! Si c'est gros un coup de cymbale. Tu peux souffler çà ne passera pas le niveau d'enrg étant bas. De plus n'oublies pas que ton échantillon sera calibré en supprimant "tout devant" et "tout derrière".
La prise de son d'un sample n'a pas les mêmes critères qu'une prise de son "live" ou "studio". Tu n'es pas aux anciens studios de France-Musique où il fallait placer les platines disques vinyles sur des colonne de béton armé qui descendent s'ancrer sous le niveaux des couloirs de métro.

Ladee utilisateur non connecté
Bonjour ardoisebleue !

Cette histoire de colonnes de béton armé... quoi, quoi ? J'ai dû relire plusieurs fois hihi mais donc je suppose, que c'était pour éviter les perturbations sur la gravure, notamment celles des passages des métros donc ?

Sinon, super si la partie info c'est bien ça, pour la suite est-ce que tu aurais quelque chose à ajouter pour la disposition du micro ou c'est au feeling+bon sens ? Aussi, par suspension "élastique" tu entends quoi exactement ?

yruama utilisateur non connecté
salut, je passe par là et j'ajoute mon grain de sel.

Pour la prise micro, j'ai personnellement peu (voir pas du tout) d’expérience dans le domaine, mais d'après quelques article que j'ai pu lire, c'est du matos adapté et l’expérience qui compte. Donc si tu n'a qu'un micro type shure sm58, c'est pas la peine de trop se prendre la tête puisque c'est de toute façon pas le plus adapté à l'enregistrement d'instrument acoustique. Tu peu chopper quelque astuce sur le site audiofanzine , par exemple http://fr.audiofanzine.com/prise-de-son-mixage/editorial/dossiers/les-bases-de-la-prise-de-son-d-instruments.html .

Et exemple de suspension elastique , c'est pour éviter de transmettre les vibration parasite qui passerait par la perche.

ardoisebleue utilisateur non connecté France
Eh bé voilà ! yruama a bien résumé.
Pour "saisir" le son, il te faut un micro "correct", perso j'utilise un "shure" pour des sons de "voix humaine" et un "sony" pour tous le reste. Il faut éviter d'utiliser les micros des casques et autres accessoires informatiques.
Pour les suspensione "élastiques", je laisse pendre le micro et l'attache avec des élastiques du commerce. Le but est de ne pas transmettre de vibrations si tu circules autour et bien sûr éviter de toucher le micro pendant l'enregistrement. Si tu utilises un ampli et que tu enregistres en prenant le son du haut-parleur (ex : guitare distorsion). Tenir compte qu'il peut y avoir un léger ronflement, et ne pas mettre le micro dans l'axe, mais plutôt un peu en biais à au moins un mètre. Si tu souffles dans un instrument, idem pas directement dans le micro, mais de coté par le dessus. Le cas de la guitare sèche avec médiator, ne vise pas tes doigts (à moins que tu souhaites entendre les gratgrats) et à 50cm de la caisse.
En bref, pour avoir le son que tu souhaites, tu fais des tests en plaçant le micro comme tu le sens, il ne faut pas oublier que c'est l'important c'est le son que tu veux créer.
A+

sri_raoul utilisateur non connecté
Bonjour,

Pour avoir fait un peu de prise de son, mais sans être un vieux de la vieille non plus, ce que je peu dire en plus de ce qui a déjà été conseillé ici:
  • oui, il faut faire des tests. Plein. C'est comme faire des brouillons quand on apprend à écrire
  • la qualité de la source est primordiale. Si tu veux échantillonner un Bontempi System 5 et le faire sonner comme un Steinway au post-traitement, c'est mal barré...Impossible en fait.
  • la grosse différence entre les banques libres et les banques proprios vient aussi du fait que les budgets de production ne sont pas du tout les même. La différence entre une prise de son avec un Schoeps qui vient de Radio France et un SM 57 que tu as acheté hier est indéniable. Mais il y a aussi ce qui vient après: l'expérience du preneur/ de la preneuse de son, la qualité des câblages, de l'interface d'enregistrement (carte son), des périphériques utilisés lors de la captation et lors du mixage et de la "qualité" (ergonomie, etc. mais en général au niveau qualité de son elles se valent toutes)de station de travail audionumérique (la "DAW": Ardour pour ce qui nous concerne).
  • a ce propos je te conseille plutôt Ardour que Audacity. La possibilité d'utiliser des plug-ins est bien meilleure, en temps réel (pas besoin de faire des pré-écoute puique l'effet est appliqué de suite en non destructif), rglages plus précis, ergonomie générale bien meilleure. Mais rassure toi, je pense que commencer par Audacity est une bonne idée pour comprendre un peu le monde de la post-production, du mixage, etc.

Voilou!

Ladee utilisateur non connecté
Waouh, merci tout le monde pour vos réponses !
Une dernière question: ardoisebleue, tu veux dire quoi par "un ronflement" ? Et pourquoi mettre de biais le micro/à un mètre règle le problème ?
Sympa le coup maison des élastiques, au passage :-)

Je note aussi, sri_raoul. Et Ardour j'ai jamais testé, des captures que j'en vois il a l'air de ressembler à reaper (non ?).

Arithmos j'aurais pas dit non mais ça ne sera pas possible; c'est pas mal qu'ils fassent ça au CNRR tiens.

Ah si en fait j'aurais une autre question: au final, la prise de son est séparée du traitement pour en faitre une banque, on est d'accord ? Donc, rien n'empêche dans l'idée de se mettre à plusieurs, des volontaires preneurs de son d'un côté, et d'autres personnes plus spécialisées dans le post-traitement de l'autre ? Ou je dis une bêtise ?

La bise tout le monde

ardoisebleue utilisateur non connecté France
Exactement, le paramétrage des instruments de la banque de son est une chose, la création de l'échantillon en est une autre chose. Si tu connais quelqu'un qui peut te fournir des fichiers sons de bonne qualité, tu as fait la moitié du chemin. En plus, ces échantillons pourraient servir dans divers formats de banque.
"ronflement" : Les amplis de guitare, à une certaine puissance, peuvent émettre un ronflement. Le coup du micro en biais c'est un ex-technicien de radio-france qui a créé une radio libre (pirate en 80 libre en 81) en 1980 en Bretagne, où j'ai sévi quelques années, qui me l'a expliqué. Pour t'en rendre compte, tu tends l'oreille vers l'ampli volume poussé à fond (sans brancher d'instrument sinon bonjour les tympans) et tu te déplaces sur le coté, tu sentiras la différence tout de suite. Peut-être que maintenant c'est moins audible avec les composants intégrés (le dernier ampli guitare que j'ai utilisé était un marshall équipé de tubes EL34).

sri_raoul utilisateur non connecté
Bonjour Ladee et les autres,

Je ne sais pas, je ne connais pas Reaper, je ne l'ai jamais pratiqué. Mais il me semble que l'idée est la même, à savoir une station de travail audionumérique multipiste.

Et je plussoie avec Ardoisebleue pour sa réponse sur le partage du travail: un/e preneur/euse de son d'un côté et quelqu'un qui fait les traitements de l'autre. Ca peut demander une concertation en amont entre les différentes personnes, mais aussi des retours de la 2ème personne vers la première. Parfois il arrive qu'à la prise de son il y ait des choses qui échappent à l'oreille du preneur, mais pas à une oreille extérieure.

Pour le micro de biais, il me semble que cela évite tout simplement de faire coller la cellule (ce qui vibre physiquement dans le micro pour traduire les vibrations de l'air en signal électrique). C'est un constat que j'ai déjà fais moi aussi, lors de prise de son.

Et merci pour les liens Arithmos!

Ladee utilisateur non connecté
Bonjour tout le monde,
ce sont des bonnes nouvelles, ça ! que le travail puisse être partagé, que les échantillons puissent servir à plusieurs formats...
sri_raoul, après test, oui les deux softs se ressemblent pas mal, dans une certaine mesure.

Je note tous vos conseils, ça me donne envie d'en faire un article sur musique-libre tiens :-)

Afficher les articles :
Aller au forum :

Documentation [Afficher / Cacher]

Connexion
[Afficher / Cacher]



Mégaphone [Afficher / Cacher]

olinuxx, 11:11, ven. 20 Oct 2017: bonjour et bienvenue à Burnus_1er et Upal :-)
sub26nico, 21:08, jeu. 19 Oct 2017: salut et bienvenue à rosjjim :-)
olinuxx, 15:28, mer. 18 Oct 2017: bonjour et bienvenue à Gopherlechien :-)
olinuxx, 08:46, mer. 18 Oct 2017: @Respire : contacte moi à l'adresse info HATTE linuxmao POINGT org
sub26nico, 23:46, mar. 17 Oct 2017: Salut et bienvenue à Fonky62 :-)
Pascal, 21:03, mar. 17 Oct 2017: Je crois qu'on peut y aller àdonf maintenant ;)
Pascal, 21:02, mar. 17 Oct 2017: avec un coreI5 on peut faire ca sans soucis :-) crash test ben pas de crash ! renoise + ardour + reaper + bitwig + fusion + lightworks + resolve. j'ai pas réussi a planter le PC !!!!
Pascal, 21:02, mar. 17 Oct 2017: Merci sans doute à Apple qui tourne en rond...
Pascal, 21:01, mar. 17 Oct 2017: Pendant des années Linux en MAO vidéo c'était un peu la galère... et puis...
olinuxx, 18:36, mar. 17 Oct 2017: bonjour et bienvenue à Respire :-)
bluedid29, 14:28, mar. 17 Oct 2017: Perso je suis passé (au moins en MAO) sur l'excellente distribution Debian Librazik réalisé par le talentueux olinuxx ! :-)
bluedid29, 23:06, lun. 16 Oct 2017: Voilà, je ne fais que relayer l'info... ;) Inscription ici : /