Chargement...
 
[Voir/Cacher menus de gauche]
[Voir/Cacher menus de droite]

4 - Toutes les autres applications, les émulateurs...

> Forums de discussion > 4 - Toutes les autres applications, les émulateurs... > Native Instruments Komplete avec Rosegarden et Ardour
Dernier post

Native Instruments Komplete avec Rosegarden et Ardour

Le_Farfadet_Spatial Articles : 70 utilisateur non connecté
Salut à tous !

Pour répondre à mes besoins, j’envisage de faire l’achat de Komplete 12 de Native Instruments. Par ailleurs, j’utilise Rosegarden et Ardour avec Jack (et bien entendu sous Linux). Komplete est une collection de VST.

Avant de faire l’achat, je voudrais m’assurer que Komplete est bien utilisable sous Linux. En fait, j’ai peu de doute, dans la mesure où j’ai déjà réussi à faire tourner Guitar rig sous Wine, mais comme il s’agit d’un achat un peu important, je voudrais tout de même m’assurer qu’il n’y a pas de problème.

Est-ce que parmi les membres du forum certains ont une expérience d’utilisation de Komplete sous Linux ?

À bientôt.

sub26nico Articles : 3221 utilisateur non connecté France
J'en doute très fortement, à ma connaissance, il n'est pas possible de faire tourner
les logiciels NI récents (avec le Native Access pour autoriser les logiciels).
Ceux qui y arrivent doivent bidouiller sévèrement dans Wine (avec ce que cela comporte
d'incertitude sur le moyen/long terme) et utilisent des licences douteuses, pour ne pas
dire des trucs bien vérolés qui contournent le Native Access.
Je peux me tromper mais tu prends des risques en achetant la Komplete dans l'espoir
de l'utiliser sous GNU/Linux.
Le plus sûr serait d'utiliser un OS proprio pour tes logiciels Komplete et de le connecter
à un autre poste sous GNU/Linux qui récupère les flux Audio.
Il me semble que c'est possible avec des protocoles réseaux comme Net Jack,
ce qui induit que Jack est aussi installé sur l'OS proprio.
Mais ne l'ayant jamais fait, je ne garantie rien....

Le_Farfadet_Spatial Articles : 70 utilisateur non connecté
Salut à tous !

Merci pour la réponse.

C’est vrai que j’ai fait le test sur une version d’essai. C’était donc une bonne idée de venir poser la question sur la liste.

Utiliser Jack sur un système propriétaire, ça signifie utiliser MacOS vu qu’il ne fonctionne pas sous Windows et que je n’ai pas trouvé de version spécifique à Solaris de Komplete. Ça signifierait pour moi d’acheter une machine spécialement pour ça. Je préfèrerais éviter ça.

Cela dit, suite à ce message, j’ai fait une recherche plus approfondie sur Kontakt et Linux. Depuis le forum de Native Instrument , il se trouve que le seul (gros) problème est le Native Access.

En regardant ce rapport de bogue sur le site de WineHQ , il ressort que cela provient d’un bogue dans Wine. Ce bogue est indiqué comme corrigé au 13 avril 2018 et intégré à la version 3.6 de Wine. Si j’ai bien suivi, avec une version récente de Wine, il ne devrait donc pas y avoir de problème.

Avec le conservatoire, je dois pouvoir me procurer une version de Komplete, je vais essayer de tester ça avant achat – pour tout dire, j’espère bien prouver au conservatoire que l’on peut parfaitement faire de la MAO sous Linux et que ça vaut donc le coup de se demander s’il doit rester dépendant de Windows et Cubase.

Si quelqu’un a une expérience avec une version récente de Wine, je suis preneur. Je vais essayer de vous tenir au courant de mes tests.

À bientôt.

Sasaki Articles : 202 utilisateur non connecté
Le_Farfadet_Spatial écrit :
j’espère bien prouver au conservatoire que l’on peut parfaitement faire de la MAO sous Linux et que ça vaut donc le coup de se demander s’il doit rester dépendant de Windows et Cubase.


Ou même de Native Instruments. Je reconnais la grande qualité de leurs samples pour les avoir essayés à l'époque, mais on a des résultats très satisfaisants avec Sonatina symphonic orchestra ou d'autres librairies libres de droits
https://sso.mattiaswestlund.net/

Un exemple avec Virtual Playing Orchestra http://virtualplaying.com/red-nose-by-gustavo-lopez-paul-battersby/

Bien sûr pour arriver à une aussi grande diversité que Komplete, il va falloir faire des recherches supplémentaires et peut-être créer quelques samples persos en fonction des besoins.
Mais se sert-on vraiment de tout ce qu'il y a dans Komplete à ton conservatoire ? Perso 3 synthés, mes samples préférés, Hydrogen avec quelques bibliothèques de samples en plus ça me suffit largement.

Le_Farfadet_Spatial Articles : 70 utilisateur non connecté
Salut à tous !

Sasaki écrit :
Ou même de Native Instruments. Je reconnais la grande qualité de leurs samples pour les avoir essayés à l'époque, mais on a des résultats très satisfaisants avec Sonatina symphonic orchestra ou d'autres librairies libres de droits
https://sso.mattiaswestlund.net/

Un exemple avec Virtual Playing Orchestra http://virtualplaying.com/red-nose-by-gustavo-lopez-paul-battersby/


Ces sonorités ne sont pas désagréables. En revanche, le résultat obtenu n’est pas réaliste, on identifie immédiatement qu’il ne s’agit pas de vrais instruments. Il n’y a pas que les samples, il y a également tous les modes de jeux, tout ce qui permet de rendre l’effet d’un jeu naturel et de diversifier les timbres.

J’ai deux objectifs immédiats. Il y a déjà prouver au conservatoire que je peux obtenir un résultat professionnel sous Linux avec Ardour et Rosegarden. Par ailleurs, je suis en train de réaliser la musique d’un spectacle et il faut absolument éviter que les spectateurs se disent que c’est un peu cheap. Dans ces deux cas, Sonatina ne correspond pas.

D’ailleurs, Komplete m’intéresse pour les sons jazz et de musiques du monde, mais pas pour les orchestres symphoniques. Ces derniers ne sont pas totalement satisfaisants dans Komplete. Une chose à la fois, mais si j’arrive à faire tourner Komplete, je verrais pour des orchestres symphoniques adaptés.

Après, je suis d’accord que le modèle de Komplete à faire une version tous les ans est un peu problématique. À terme, je proposerais bien un autre modèle, mais d’une part aucune des banques de son libres de droits que j’ai pu tester ne donnaient de résultats satisfaisant, d’autre part, encore une fois je dois d’abord montrer que je peux obtenir un résultat professionnel de manière efficace. Trouver un autre modèle et produire une nouvelle banque de son est un gros travail et en plus ça demande de connaître au préalable ce qui se fait par ailleurs.

À bientôt.

sub26nico Articles : 3221 utilisateur non connecté France
Je me permets quelques précisions :
- Une des différences majeures de Kontakt avec les différents lecteurs de soundfonts (hormis LinuxSampler)
est la gestion de scripts permettant de varier les articulations, dynamiques, etc... qui rendent le
jeu de l'instrument virtuel plus réaliste, ce n'est pas qu'une question de sample.

J'ai une licence de Kontakt5, et je me suis amusé à exporter les samples de certains instruments virtuels,
et à les importer dans d'autres lecteur d'échantillons, la différence n'était pas flagrantes par rapport à certaines soundfonts libres de droits, je ne suis pas sûr que la différence de rendu soit du fait de la qualité des échantillons. De plus, la Sonatina est assez dur a gérer à cause de la réverbe des échantillons qui pose parfois problème. Ce qui m'amène au point suivant.

- Pour un rendu réaliste, il faut passer tous les instruments virtuels dans un bus dédié qui, de part les traitements qu'on va y faire (réverbe, compression, égalisation, etc...), va donner une unité au son d'ensemble, chose que fait très bien Kontakt avec sa section d'effets mais aussi par certains scripts,encore une fois.

- Un petit truc qui permet des fois de masquer la misère avec certaines soundfonts, c'est de doubler les pistes par des synthés (exemple pour un ensemble à cordes, tu envoies tes pistes midi également vers un synthé avec un son de cordes synthétique) que tu sous-mixes mais qui peux masquer l'attaque ou le relâchement des samples qui ne sonnent pas assez naturels. Mais ça ne fonctionne pas systématiquement.

La réalité, c'est que comparer une banque de sons dans Kontakt et une soundfont dans un lecteur d'échantillon , ce n'est pas juste, car c'est oublier tout un tas de traitements fait par Kontakt.
La principale qualité de ce sampleur, c'est la gestion totale des paramètres de jeu des instruments virtuels, choses qu'il est impossible avec des sf2, mais que l'on peut approcher avec des sfz dans LinuxSampler mais au prix d'un temps d'apprentissage des paramètres de jeu et d'une connaissance conséquente de chaque instrument que l'on tente de 'reproduire'. Il faut parfois faire soi même les scripts d'articulations pour certaines banques (choses que je suis incapable de faire personnellement).

Pour résumer, Kontakt permet de produire plus rapidement certaines choses mais cela a un coût important
(en roro -achat du logiciel + les banques- comme en pratique -une licence permet seulement 2 installations il me semble-). Sans compter qu'à l'avenir, certaines banques ne seront pas compatibles avec ta version actuelle de Kontakt.

Samuel Articles : 1743 utilisateur non connecté Allemagne
Bonjour à vous,

Je trouve la discussion très intéressante. Et on voit vraiment deux écoles qui s'affrontent.

D'un côté une offre commerciale clé en main, avec un rendu tout de suite qui répond à des attentes de qualité. Mais avec des limitations en terme de portabilité et compatibilité.

Et de l'autre une offre linux gratuite, où on arrive à 70-80% du résultat de l'offre commerciale. Au prix d'un gros effort de développement.

Une banque de son d'orchestre demande un orchestre et un studio et du temps et des compétences énormes. En demander une banque son ouverte est dur.
Cela a peut-être un sens pour un passionné de créer sa banque son, ses articulations etc. Mais pour le musicien lambda ou pour le professionnel qui veut travailler vite, je ne vois pas l'intérêt.

Je n'y connais rien en grosses banques de son, mais y a t'il seulement la possibilité sfz? Quels sont les formats pour ça?

En toutcas, tiens nousau courant de tes avancées

Le_Farfadet_Spatial Articles : 70 utilisateur non connecté
Salut à tous !

Merci pour vos réponses et désolé pour avoir tardé à répondre.

Je ne partage pas tout à fait le constat, Samuel. Tout d’abord, pour un professionnel, la productivité est effectivement importante – d’ailleurs, je me suis encore entendu dire aujourd’hui qu’il n’est pas possible d’avoir la même productivité sous Linux, mais clairement celui qui me l’a dit ne se rend pas compte que le modèle n’est pas le même, à savoir qu’on n’utilise pas un logiciel pour tout. Cela dit, ce qui compte surtout, c’est que l’on n’arrive effectivement qu’à 70 % – 80 % du résultat. Il reste les 20 % – 30 % qui font tout de même une sacrée différence.

Cela dit, le retour de Sub26nico me semble encourageant. En effet, il me semble normal que les instrumentistes et les ingénieurs du son qui participent à la création d’une banque de sons soient rémunérés. Le reste est concrètement un problème de développement informatique et le mouvement du logiciel libre nous donne déjà un modèle alternatif économiquement viable et dont on connait l’efficacité.

D’après Sub26nico, les qualités de samples des banques libres sont au même niveau que les banques propriétaires, donc le problème se porte sur le développement. Il me semble donc possible, à terme, de développer des banques libres qui soient concurrentielles des banques propriétaire. Cependant, cela demande d’abord de bien connaître ce qui se fait dans le monde propriétaire, puisqu’à l’heure actuelle il a de l’avance.

Aujourd’hui, je ne sais pas si le format SFZ permet autant que le format de Native Instrument, ni si, le cas échéant, il est possible de l’étendre pour qu’il soit au même niveau. En revanche, si le format de Native Instrument tend à s’imposer, clairement il ne présente pas un point final, car par exemple la banque Vienna (encore plus chère que Komplete) est moins consommatrice en ressources et permet un résultat plus réaliste en ce qui concerne l’orchestre symphonique. Ce que je soupçonne, mais c’est à confirmer, c’est que le format de Native Instrument s’est imposé d’abord en raison de l’efficacité et la facilité d’utilisation des outils développés par Native Instrument.

Cela dit, en effet, je vais vous tenir au courant. Déjà, il ressort que la licence Komplete permet quatre installations. Clairement, il est en fait possible de réaliser plus d’installations, mais pour des raisons purement légales, même si c’est uniquement pour un essai, le conservatoire ne peut pas me prêter de version de Komplete, dans la mesure où les quatre installations ont déjà été réalisées. Cependant, il semble qu’il soit possible de récupérer gratuitement et légalement Native Access. Il faut que je voie ça.

À bientôt.

sub26nico Articles : 3221 utilisateur non connecté France
Citation :
D’après Sub26nico, les qualités de samples des banques libres sont au même niveau que les banques propriétaires, donc le problème se porte sur le développement.

Pas tout à fait. Je dis que ce n'est pas forcément la qualité des samples qui fait toute la différence. C'est un ensemble de paramètres qui fait la différence (samples+articulations+scripts+traitements). Certains peuvent être reproduits avec que du libre et/ou sous Linux, d'autres non.
Honnêtement, il y a des banques pour Kontakt ou UVI dont la qualité n'a pas d'équivalent en SFZ. Comme l'a dit Samuel, ces banques sont enregistrées dans des studios réputés, avec le matos haut de gamme et les ingés sons qui vont avec,etc...Cela dit, si les applications qui gèrent les samples ne fesaient que lancer/arrêter les samples, le rendu ne serait pas réaliste pour autant.

Citation :
d’ailleurs, je me suis encore entendu dire aujourd’hui qu’il n’est pas possible d’avoir la même productivité sous Linux

Si l'on parle de productivité à base d'instruments virtuels orchestraux, je partage malheureusement cette avis. J'ai entendu des chouettes trucs faits entièrement sous Linux
dans ce contexte, mais rien qui m'ait semblé aussi réaliste que des grosses productions (par exemple, 90%, voir plusse, des BO de films sont faites avec des instrus virtuels, seuls les très grosses productions emploient encore des orchestres).
Dans des contextes de synthèses sonores ou purement Audio, par contre, je pense que l'on a rien à envier aux systèmes proprios (exception faite de Melodyne).

Samuel écrit :
Je n'y connais rien en grosses banques de son, mais y a t'il seulement la possibilité sfz? Quels sont les formats pour ça?

Je suis pas spécialiste non plus, mais il me semble qu'en standard de banque de son il n'y a que les SFZ, sf2 et sf3. Le Gig n'est plus d'actualité (au sens développement) si je ne dis pas de conneries. Il est possible de faire ses propres banques dans n'importe quel lecteur de sample, mais peu à ma connaissance offrent autant de paramètres que le SFZ dans LinuxSampler. Et pas sûr que ce dernier (SFZ) soit aussi développé/poussé/performant que le NKS. Encore une fois, je ne suis pas spécialiste ni forcément à jour des avancées dans ce domaine sous GNU/Linux.

Tiens nous au courant de tes avancées @Le_Farfadet_Spatial .

Le_Farfadet_Spatial Articles : 70 utilisateur non connecté
Salut à tous !

sub26nico écrit :
Si l'on parle de productivité à base d'instruments virtuels orchestraux, je partage malheureusement cette avis. J'ai entendu des chouettes trucs faits entièrement sous Linux
dans ce contexte, mais rien qui m'ait semblé aussi réaliste que des grosses productions (par exemple, 90%, voir plusse, des BO de films sont faites avec des instrus virtuels, seuls les très grosses productions emploient encore des orchestres).
Dans des contextes de synthèses sonores ou purement Audio, par contre, je pense que l'on a rien à envier aux systèmes proprios (exception faite de Melodyne).


Ça, par contre, ça m’inquiète un peu.

Actuellement, je compte utiliser Musescore (ça me permet de voir toutes les voix de l’orchestre lorsque je fais mes entrées) avec Rosegarden et Ardour, ceci pour la partie séquenceur et enregistreur. Pour les banques sonores, je m’oriente donc vers Komplete et une autre propriétaire (je suis encore en train de chercher la plus appropriée) pour l’orchestres symphonique.

Il me semble qu’en ce qui concerne les possibilités en matière de séquencement et d’enregistrement, la combinaison de Rosegarden et Ardour donne tout autant de possibilité et de productivité qu’avec Cubase. Simplement, ce sont les banques sonores libres qui n’offrent pas autant de possibilités que les banques sonores propriétaires. Est-ce que ta remarque ne porte que sur les banques sonores ou bien également sur tout ce qui concerne séquencement et enregistrement ?

Autrement dit : à ton avis, est-ce que la combinaison de Rosegarden et Ardour avec des VSTi propriétaires permet la même productivité que la combinaison de Cubase avec ces mêmes VSTi ?

À bientôt.

sub26nico Articles : 3221 utilisateur non connecté France
Mon sentiment se basait sur l'utilisation d'outils uniquement libres et/ou natifs GNU/Linux. Avec ta méthode Rosegarden+ Ardour + Komplete, ça devrait être performant.
Mais j'attends de voir quant à l'installation et la stabilité de Komplete.

olinuxx Articles : 15066 utilisateur non connecté France
Réflexions intéressantes ici.

Je me permets une incise concernant :

Le_Farfadet_Spatial écrit :
Le reste est concrètement un problème de développement informatique et le mouvement du logiciel libre nous donne déjà un modèle alternatif économiquement viable et dont on connait l’efficacité.


Il faut le dire vite "le mouvement du logiciel libre nous donne déjà un modèle alternatif économiquement viable et dont on connait l’efficacité" car quelques "gros" acteurs parviennent à s'en sortir économiquement, c'est vrai (dans notre domaine, Ardour est un exemple), mais ça n'est pas si facile ni loin d'être acquis. Même Ardour a failli se cassé la binette à une époque et ne s'en est sorti que parce que quelques noms de l'industrie (dont un particulièrement) a couvert ses frais, y compris le salaire de Davis.

Le principal développeur actuel et mainteneur officiel de ZynAddSubFX, Mark McCurry a tenté un modèle de financement lors de la sortie de Zyn Fusion, et bien que ça lui ait permis de rentrer un peu de monnaie, ça n'a pas couvert le travail réel qu'il a fourni.

Combien de développeurs de logiciels libres s'en sortent correctement ? Au doigt mouillé, je dirais un pouillème.

Il faut bien avoir en tête que pas mal d'utilisateurs et utilisatrices de logiciels libres les utilisent principalement parce que "ça marche à peu près, et c'est gratuit". Après plus d'une dizaine d'années à traîner dans le libre, spécialité audio, c'est le point de vue dominant que j'en ai.

À titre personnel, ça renforce d'autant plusse le respect profond que j'ai envers celles et ceux qui font des dons, car d'un point de vue développeur, ça encourage à continuer quand bien même le ratio temps_passé_au_développement / euros_qui_rentrent ne représente qu'un chouilla d'euro par heure.

Et c'est dans l'idée d'aider à améliorer cela que j'ai démarré ce fil de discussion : Pages dédiées aux logiciels/distributions - soutien.

Le_Farfadet_Spatial Articles : 70 utilisateur non connecté
Salut à tous !

olinuxx écrit :
Il faut le dire vite "le mouvement du logiciel libre nous donne déjà un modèle alternatif économiquement viable et dont on connait l’efficacité" car quelques "gros" acteurs parviennent à s'en sortir économiquement, c'est vrai (dans notre domaine, Ardour est un exemple), mais ça n'est pas si facile ni loin d'être acquis. Même Ardour a failli s'est cassé la binette à une époque et ne s'en est sorti que parce que quelques noms de l'industrie (dont un particulièrement) à couvert ses frais, y compris le salaire de Davis.

Le principal développeur actuel et mainteneur officiel de ZynAddSubFX, Mark McCurry a tenté un modèle de financement lors de la sortie de Zyn Fusion, et bien que ça lui ai permis de rentrer un peu de monnaie, ça n'a pas couvert le travail réel qu'il a fourni.

Combien de développeurs de logiciels libres s'en sortent correctement ? Au doigt mouillé, je dirais un pouillème.


Je reconnais que, jusqu’à présent, concernant les logiciels audios sous Linux, je n’ai été qu’utilisateur et je n’ai pas trop suivi l’actualité. Au niveau du développement, je suis surtout familier de la partie système, des logiciels de calculs scientifiques et j’ai collaboré à Libreoffice. Un autre monde, donc. Dans ce monde-là, aujourd’hui il existe un modèle qui fonctionne assez bien. Maintenant, je te fais tout à fait confiance quant au fait que pour l’instant il n’y a pas de modèle viable en ce qui concerne l’audio.

Ce qui me ramène, d’une manière un peu détournée, à mon sujet initial : ce qui me semblerait pas mal, c’est d’avoir un lecteur LV2 de NKS. Il faudra attendre un peu que j’arrête mon besoin, mais je pourrais peut-être me lancer dans une telle entreprise. Le problème étant que, après une recherche rapide, il semble qu’il n’existe pas de description du format NKS complète librement disponible. Apparemment, il faut s’identifier comme développeur auprès de Native Instrument pour disposer du kit de développement – d’ici à ce que même dans ce cas le descriptif du format ne soit pas disponible, juste des bibliothèques et des outils en permettant l’usage…

Bref, j’essayerais d’évaluer cette possibilité. Cela dit, dans un premier temps il faut que je teste Native Access . Je vais essayer de débloquer du temps ce week-end.

Je vous tiens au courant.

À bientôt.

Pascal Articles : 659 utilisateur non connecté France
Bonsoir
techniquement les NI tournent TRES BIEN sous linux peut etre mieux que sous win grace à la legereté de l'OS

MAIS à cause de cette ineptie-scandale de systeme d'activation, impossible. sinon meme sous WineASIO c'est formidable

Le_Farfadet_Spatial Articles : 70 utilisateur non connecté
Salut à tous !

J’ai testé Native Access ce week-end avec Wine 3.19 sous Fedora et Wine 3.20 sous Debian. Pour l’instant en tout cas, je n’ai pas de compte chez Native Instrument, donc je n’ai pas pu faire un test complet, mais je n’ai pas relevé de problème particulier. Une chose : le logiciel a dû faire une mise à jour hier. La mise à jour s’est déroulée et le logiciel s’est relancé sans donner de signe d’erreur, mais j’ai eu une notification de Wine indiquant qu’il y aurait eu un problème avec Native Access.

Cela dit, c’est plutôt encourageant et je n’ai pas rencontré le bogue documenté – qui, donc, portait sur le système d’activation. Je vais essayer Native Player, mais il semble bien que Komplete soit désormais utilisable sous Linux. De plus, d’après Pascal, ça fonctionne très bien sous WineASIO. Je vous tiens au courant de mes prochains tests, mais je pense que je vais sauter le pas.

À bientôt.

Le_Farfadet_Spatial Articles : 70 utilisateur non connecté
Salut à tous !

Je suis allé plus loin dans mes tests, j’ai quelques problèmes pour créer un compte chez Native Instrument avec Native Access. Je vous tiens au courant.

À bientôt.

Afficher les articles :
Aller au forum :

Documentation [Afficher / Cacher]

Connexion
[Afficher / Cacher]



Mégaphone [Afficher / Cacher]

olinuxx, 19:27, jeu. 22 Aug 2019: Bonjour et bienvenue à sutolip cool
sub26nico, 14:57, lun. 19 Aug 2019: Un thérémine numérique open-source : [Lien]
sub26nico, 20:14, sam. 17 Aug 2019: Salut et bienvenue à Samuel BARBIER :-)
sub26nico, 13:26, mer. 14 Aug 2019: Salut et bienvenue à Byond :-)
olinuxx, 14:48, mar. 13 Aug 2019: Bonjour et bienvenue à echevresm cool
olinuxx, 18:02, lun. 12 Aug 2019: Bonjour et bienvenue à barnabulle1700 cool
olinuxx, 15:15, dim. 11 Aug 2019: Bonjour et bienvenue à aldudes cool
sub26nico, 20:13, sam. 10 Aug 2019: Salut et bienvenue à pannanico1 :-)
dawamss, 13:09, ven. 09 Aug 2019: salut à toi olinuxx
olinuxx, 12:45, ven. 09 Aug 2019: Bonjour et bienvenue à dawamss cool
sub26nico, 15:11, mar. 06 Aug 2019: Salut et bienvenue à kiwi007 :-)
olinuxx, 14:07, mar. 06 Aug 2019: Bonjour et bienvenue à zigmhount cool