Chargement...
 
[Voir/Cacher menus de gauche]
[Voir/Cacher menus de droite]

maketoc


Cette page explique mon flux de travail lors de mon dernier enregistrement, de la prise de son à la livraison d'un master. Elle ne traitera pas du mixage vu qu'il ya suffisamment d'information partout ailleurs mais servira plutôt à expliquer les différentes étapes de ma production.

Présentation du projet

Il s'agit de l'enregistrement d'un groupe de swing/jazz allemand qui s'appelle Call me Heike. Ils font pas mal de reprises de standards de jazz mais veulent enregistrer leurs propres morceaux. Le but est de produire une démo de 5 titres afin de démarcher les salles et les organisateurs de concerts, bref permettre de passer au groupe la vitesse supérieure. Le groupe est centré autour d'une chanteuse, viennent ensuite une contrebasse, une batterie, une guitare acoustique et un clavier. Un musicien invité joue de la trompette sur un morceau.
L'enregistrement se passe sur un week end : Enregistrement des instruments le samedi, édition et overdubs le dimanche.

Technique

Hardware

Un léger aperçu du hardware utilisé, la liste n'est pas exhaustive mais permet de cerner un peu le projet. En gros, c'est un mélange entre du matos haut de gamme au niveau interface + pour la voix et de micros plus entrée de gamme pour la batterie et la guitare. Le clavier et la conttrebasse sont repris avec des DI.
Micros Oktava mk012, AKG C451EB, Brauner Phanthera
Preampli Audient ASP008, préampli à lampe en DIY
Convertisseurs SSL, carte son RME AES.

Software

Ubuntu 14.04 optimisée à la main. J'enregistre en utilisant exclusivement ardour3. Le projet ne comporte aucun instrument MIDI, tout est joué en vrai.

Architecture du projet

Je crée un dossier qui va tout rassembler. je crée ensuite une session "type" avec toutes mes pistes et le routage de chaque micro, le type de point d'édition, ainsi que mes bus qui serviront pendant le mixage puis je l'enregistre comme modèle dans ardour. Je crée ensuite 4 autres sessions basée sur ce modèle que je ne modifie que légèrement (tempo, ajout d'un instru en plus etc.). La création est ainsi assez rapide une fois qu'on a bien défini sa session "type". Il est à noter que le groupe m'a fourni une playlist très complète avec tous les tempo, les arrangements, la liste des instruments en fonction des morceaux, les paroles. Bref j'ai un véritable dossier qui me sera extrêmement utile aussi bien pendnat la préparation, l'enregistrement le mixage et l'export. Le groupe a fait un super boulot en amont et cela nous a permis de bien avancer par la suite.
Je crée ensuite une session master où j'importerai le résultat des autres sessions pour le mastering.

Prise de son

Les pistes

Enregistrement dans le style minimal (je veux plus de préampliiiis) :
- 4 pistes batterie (grosse caisse, caisse claire, une paire en overhead)
- 1 piste stéréo pour le clavier (en DI)
- 1 piste DI pour la contrebasse (pour éviter trop la repisse de la batterie)
- 1 piste guitare
- 1 piste chant
- 1 piste trompette

Organisation de la session d'enregistrement

Nous décidons de faire jouer les membres du groupe tous ensemble afin d'optimiser le temps et de conserver le côté "live". La chanteuse enregistre avec moi en régie une première fois comme "témoin" puis sera réenregistrée le lendemain (overdubs, ou re-re, comme vous voulez).
La repisse n'est donc pratiquement pas un problème, sauf pour la guitare qui est enregistrée avec un micro dans lequel on entend beaucoup la batterie.

Note

J'aurais dû prendre plus de temps pour comparer les micros dès le départ. Je me suis rendu compte au mixage que la batterie était un peu terne, qu'elle manquait un peu de niveau et que la repisse était trop forte dans le micro guitare. Solution : prendre la guitare en DI+micro (il me manque un préamp sur ce coup là).
Bref l'enthousiasme du début et le fait de vouloir avancer m'ont un peu desservi par la suite. Pourtant chaque piste sonnait bien pendant les balances et tests de niveau.


Monitoring

Chaque membre du groupe est doté d'un casque. J'utilise le monitoring matériel offert par la carte RME avec le logiciel HDSPMixer. Très pratique. Ardour envoie le métronome ainsi que les pistes témoins pour réenregistrer vers les sorties 3-4 de ma carte son qui sont ensuite envoyées vers un ampli casque 6 canaux. Je ne peux qu'envoyer le même mix stéréo à tout le monde, mais l'ampli casque permet à chacun de régler les basses et les aigus pour chaque canal. Ainsi les musiciens s'y retrouvent quand même.

Enregistrement

L'enregistrement se passe très bien. Le groupe est relativement en place. Nous faisons en général 3 enregistrement du morceau en entier. Sur les 3 nous décidons de celui qui a le plus de groove bref qui est la meilleure base. S'il y a des passage qui ne fonctionnent pas bien, je les fais reprendre spécifiquement ces passages. Les solos ne sont pas joués sur ces versions mais enregistrés en overdub à la fin.
Chaque enregistrement se fait sur une nouvelle playlist. Il est important de bien nommer ses playlists afin de s'y retrouver plus tard.
Lors de l'enregistrement, j'ai toujours un papier et un crayon, ou mieux les paroles de la chanson afin de noter systématiquement les passages qui fonctionnent bien et ceux qu'il faut refaire ou remplacer lors de l'édition.
À la fin de la journée tout s'est si bien passé que le groupe décide d'ajouter spontanément un morceau. Nous voila donc avec 6 morceaux pour cette démo.

Édition

J'édite en plusieurs temps : Une fois qu'on a enregistré un morceau, je demande au groupe de choisir quelle performance est la meilleure au niveau de l'interprétation, ce sera ensuite ma performance de base. Pendant la pause du groupe, je nettoie chaque piste en coupant tous les silences, cela me permet de gagner en clarté et offre une session plus propre ensuite. Je note aussi avec des marqueurs dans ardour tous les passages qu'il faudra retravailler/échanger. Pour cela, j’écoute le morceau en entier et j'ajoute ces marqueurs à la volée avec la touche entrée du pavé numérique.
J'ajoute aussi des marqueurs de structure du morceau (refrain1, couplet1, refrain2, solo guitare etc.). Cela me permet de mieux visualiser ma session mais aussi de mieux communiquer avec le groupe. Je peux donc leur dire : "le passage au milieu du refrain 2 est pas top", au lieu de dire "le passage qui fait boum cha cha au milieu du morceau est à refaire".
Une fois tous les morceaux enregistrés, je profite de la soirée pour éditer plus en détail et de maniére plus technique. Je remplace toutes les erreurs qui sautent aux oreilles, je cherche quelle est le meilleur enregistrement pour remplacer un autre passage. Je coupe quelques notes si elles sont vraiment à côté ou ne sonnent pas bien. Ce moment est relativement long, car il faut toujours écouter attentivement chaque prise.
à la fin, le morceau est relativement écoutable, sans trop d'erreurs.
Le lendemain j'attaque l'édition plus musicale en compagnie de 3 membres du groupe. L'idée est de décider quelles sont les endroits qui sont OK, mais qui pourraient être nettement mieux si on utilisait une autre prise. J'aime bien travailler avec le groupe (ou le producteur) afin qu'ils prennent les décisions artistiques eux-même et aussi valident l'édition à la fin. Si jamais ils veulent changer un truc par la suite, ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux-même vu qu'ils ont validé cette étape. C'est aussi important qu'il se rendent compte du boulot fourni et décident du niveau de détail. Bien sur qu'il est possible de tout caler à la main sur la grille, mais est ce que ça en vaut le coup ?
Note

Je n'éditerai plus avec 3 personnes présentes en même temps; une seule personne avec moi en régie, maximum 2. L'ambiance était vraiment au top, mais nous avons perdu un temps fou à prendre les avis de tous et à discuter chaque choix. Bref, pas efficace.

L'enregistrement de la voix lead se fait juste après que nous ayons fini d'éditer un morceau. Finalement, c'est pas une très bonne solution, nous aurions du attendre que je finisse l'édition puis commencer les overdubs.

Mixage

Export

le format *.cue

Le format DDP

Les metadata



Collaborateur(s) de cette page : Samuel .
Page dernièrement modifiée le Mercredi 29 octobre 2014 00:45:07 par Samuel.
Le contenu de cette page est licencié sous les termes licence.

Documentation [Afficher / Cacher]

Connexion
[Afficher / Cacher]



Mégaphone [Afficher / Cacher]

olof, 09:15, jeu. 28 mai 2020: Ardour 6 est sorti.
olinuxx, 16:40, mar. 26 mai 2020: Bonjour et bienvenue à Jean Emberger et à JazzAddict cool
Sahaathyva, 23:49, lun. 25 mai 2020: ok pour la 1.3 , celle qui est censée supporter l'audio ;) @r1: lmms est mis de coté pour ma part à l'heure actuelle. là j'essaie d'aider Alex pour ZRythm mais dans la mesure de mes simples compétences
r1, 22:47, lun. 25 mai 2020: @Sahaathyva : Pour accélérer le mouvement, tu peux aussi participer au développement de lmms ! :-)
r1, 22:45, lun. 25 mai 2020: Excellente nouvelle pour lmms ! Et pour Ardour aussi d'ailleurs :-D
sub26nico, 21:21, lun. 25 mai 2020: ardour.org semble être redevenu fonctionnel, mais pas encore le forum
ycollet, 20:44, lun. 25 mai 2020: Aucune idée ... J'imagine plutôt une 1.3.0
Sahaathyva, 18:01, lun. 25 mai 2020: Desole pour les fautes de frappe je hais les claviers tactiles. Sinon ycollet c est annonce pour la 1.2.2 les lv2?
Sahaathyva, 15:40, lun. 25 mai 2020: C est possible sue le srv deconne leur forumme fait des blagues. Sinonycollet tres bonne nouvelle pout lmms il est quand meme temps pour un soft parti de linux de travailler avec des greffons linux natifs autres que ladspa
ycollet, 14:48, lun. 25 mai 2020: Le support LV2 vient d'être mergé dans la branche master de LMMS ...
Samuel, 13:57, lun. 25 mai 2020: @minimoineau. Ouais, c'est fatiguant, le serveur ne doit probablement pas bien tenir la charge en téléchargement
minimoineau, 13:14, lun. 25 mai 2020: Aaarf! Le site d'Ardour déconne... Hâte de l'essayer!