Chargement...
 
[Voir/Cacher menus de gauche]
[Voir/Cacher menus de droite]






Connectez une réverb courte dans une entrée auxiliaire (Aux. Send) et une longue dans une autre, c'est tout ce dont vous avez besoin pour le moment.

Jouez la chanson, mettez là en boucle pour ne pas avoir à rembobiner et appuyez sur play à chaque fois.

Maintenant mettez tout les faders à mi-position. Ouaip! Tous sans exception! N'essayez pas de mixer pour le moment, réglez tout ces foutus machins au milieu. Si la sortie stéréo principale est trop forte, baissez tout un petit peu. Ne vous fatiguez pas à jouer avec les entrées auxiliaires ou les EQ ou aucun de ces trucs pour le moment. Assurez vous juste que rien n'est à zéro.

Si vous entendez un son comme un oscillateur au fond d'un puits-à-souhait, c'est que vous avez une piste de 'signature temporelle' (timecode) qui joue quelque part. C'est souvent sur la piste 23 ou 24 ou une piste à une extrémité de la console de mixage. Où qu'elle soit, coupez le son. Ça n'est pas fait pour être écouté (bien que certaines pistes de signatures temporelles avec quelques effets ait été -assez bizarrement- ajoutées dans certains mixages). Si la piste en question vient d'un équipement externe (boite à rythme, multi-piste...) assurez vous de l'avoir coupée pour qu'elle n'interfère pas avec ce dernier.

Pendant que la chanson est en train de jouer, montez les faders des pistes que vous n'entendez pas et baissez ce qui est vraiment trop fort. Utilisez les panoramiques un peu au hasard (pour le moment) pour écarter certaines choses du centre. Gardez la basse, la grosse caisse (kick), la caisse claire (snare) et la voix en plein centre pour le moment.

NE TOUCHEZ PAS encore cet EQ ou cette entrée auxiliaire ! :-)

Écoutez la chanson quelques fois. Devinez à quelle partie correspond quoi et annotez les. Si vous utilisez un PC ou une console de mixage digitale, le logiciel devrait vous permettre de faire ça. Si vous utilisez une console de mixage analogique alors vous pouvez notez ça sur un papier ou, mieux, sous les faders à condition de ne pas abîmer l'apareil. S'il est en métal, vous pouvez utiliser un stylo de calligraphie chinoise (N'utilisez PAS de feutres (!) mais s'il a un contour en faux-cuire où si vous avez un doute sur la permanence de votre stylo, vous pouvez utiliser du scotch de peintre. Certains préfèrent utiliser ce dernier car lorsque la session est finie on peut coller la bande au mur (ou n'importe où ailleurs) pour la remettre ensuite en place s'il faut re-mixer. DANS TOUT LES CAS, attention à ce que le marquage ne fasse aucun dommage permanent à votre console.

Quand vous aurez fait ça, souvenez vous grossièrement de la position des faders ou sauvegardez-la dans votre logiciel. Vous n'êtes pas en train de créer un mixage, vous vous familiarisez juste avec le contenu exact de chaque piste. Sur un système informatique comme Ardour (encore de la censure NdT) c'est grandement facilité par le fait que vous pouvez physiquement VOIR s'il y a un son sur une piste à un moment donné juste en regardant la séquence. Sur les vieux systèmes d'enregistrement, eh bien... vous ne pouviez qu'écouter. Si une piste vous semble vide, laissez là avec le volume assez haut (et peut-être avec le pan à fond sur l'un des côtés) pour que vous entendiez bien si quelque chose sort de la piste. Vous pouvez voir que -si le nombre de piste était limité- plusieurs instruments se trouvent sur la même piste à un moment ou à un autre du morceau.

Ça peut vous surprendre, mais vous n'êtes TOUJOURS PAS prêt à mixer, ne touchez PAS encore ces EQ et ces Entrées auxiliaires !

Même lorsque que vous serez intimement familier avec le contenu de CHAQUE PISTE À CHAQUE MOMENT DE LA CHANSON, vous ne serez PAS ENCORE prêt à mixer.


Il vous reste encore quelques bricoles très importantes à faire maintenant – c'est la partie amusante !

ET ÇA PREND DU TEMPS!

Écoutez avec attention en quoi chaque partie de l'enregistrement participe à la chanson. Y a-t-il des bouts qui manifestement sont fait pour «fonctionner» ensemble ? Qu'est ce que je veux dire par là ? Eh bien, vous pouvez écouter une piste de percussion (disons un tambourin) et lorsque vous écoutez une autre piste (disons un 'Cabasa') vous remarquez qu'ils ont une « conversation » tout les deux. Ce genre de choses fonctionnent très bien en stéréo (avec le tambourin bien à gauche et le cabasa à l'opposé par exemple). Regardez quels niveaux et placements stéréos fonctionnent pour ces parties.

Il y a d'autres parties qui « converse » également, comme celles de guitares par exemple. Essayez la même chose en en mettant une bien à gauche et l'autre bien à droite. Peut-être que ça sonne trop surfait ('cheesy' dans le texte NdT :-) ) comme ça ? Essayez des placements plus subtiles. À chaque instant vous affinez vos connaissances sur la chanson et vous vous familiarisez avec les intentions de l'artiste et du producteur au moment où la musique a été écrite.

N'ayez pas peur d'y aller FRANCHEMENT avec les faders pendant que vous faites vos essais, vous n'êtes PAS en train de mixer encore ! C'est extrêmement important d'entendre la chanson sous plusieurs angles (du « point de vue » des guitares, du « point de vue » de la batterie etc.). C'est souvent utile de couper toutes les pistes sauf (par exemple) celles de guitare ou de batterie, de cette façon vous pourrez repérer les interactions subtiles qu'elles ont entre elles. Parfois lors du « tracking » (enregistrement des parties originales), un mauvais mixage sur les enceintes de contrôle peut camoufler le fait que certaines parties ne fonctionnent pas si bien ensemble. Il faut que vous en ayez conscience si vous allez mixer la chanson.

Assurez-vous de lire toutes les notes accompagnant la chanson. J'utilise un stylo et un papier mais certains personnes utilisent des pages de « Notes » sur un logiciel pour conserver les informations. Soyez certain d'avoir regardé chaque remarque que les gens auraient faite pendant l'enregistrement. Ça peut devenir vraiment embarrassant si, après avoir passé de longues heures à faire ressortir le son d'une piste, vous lisez une petite note manuscrite dans la boite qui contenait la bande disant « N'utilise pas la piste 14 – elle doit être supprimée ! ». De la même façon, souvenez-vous que dans beaucoup de cas vous n'êtes pas forcé d'utiliser chacune des parties figurant sur la bande. Les groupes recherchent votre créativité après tout ! Parfois, en « épaississant » un aspect du morceau certaines parties deviendront totalement inutiles !

Il faut également être attentif aux « vielles » parties que les gens ont simplement oubliées sur l'enregistrement et qui ne sont pas faites pour être utilisées. Parfois il n'y a aucune indication sur ces pistes. Si vous entendez quelque chose de définitivement bizarre et que vous avez un doute : téléphonez aux artistes ou au producteur et demandez quoi faire de la piste en question. Souvent ça n'est pas le cas ! D'autres fois, (surtout si de nombreux producteurs ont travaillés sur un projet) les gens veillent à ne pas supprimer le travail fait sur les versions précédentes juste « au cas où ». Hugh Padgham (un producteur de disques anglais bien connu) a mixé une fois une chanson de « the Human League » qui réunissait un total de SIX FOIS 24 PISTES ! (soit 144 en tout (!) simplement parce que chaque producteur avait trop peur de supprimer le travail de leurs prédécesseurs. Bien entendu, son premier travail fut de passer de nombreuses heures à fouiller le multipiste pour réunir un ensemble un peu plus gérable de 24 pistes d'enregistrement. Ce genre de travail est particulièrement ingrat pour le dernier ingénieur/producteur au mixage (qui va perdre beaucoup de temps précieux) mais ça arrive ! Donc sachez bien qu'on attend pas nécessairement de vous que vous mettiez tout le contenu original dans le mix. Néanmoins, pour prendre ces décisions, vous devrez passez un certain temps pour vous familiariser avec le contenu des enregistrements.

Une console avec de vrais faders (c.-à-d. dès que vous bougez avec vos mains et pas avec votre souris) accélère TERRIBLEMENT ce processus. Vous pouvez bouger les faders d'un bout à l'autre très rapidement et vraiment sentir la chanson sous vos doigts. Si votre logiciel utilise du midi, vous devriez envisager d'acheter l'un de ces contrôleurs MIDI relativement bon-marché avec 16 vrais faders. Grâce à eux vous pouvez bouger les choses de bas en haut très facilement. Il y a d'autres contrôleurs qui aident également. Mon sampleur Yamaha à 4 boutons rotatifs que je peux assigner en MIDI ce qui peut être très pratique. Avec certains logiciels PC, ces contrôleurs peuvent être utilisés pour contrôler les volumes à la place de – ou en même temps – que des pistes MIDI.

Si, sur une piste MIDI, vous avez une automation (piste qui modifie un paramètre – comme le volume – au cours du temps NdT) qui vous empêche de vous servir de votre contrôleur, regardez si votre logiciel ne vous permet pas de la couper. Si ça n'est pas le cas vous pouvez assigner votre contrôleur sur le paramètre « Expression » (personne n'automatise ce paramètre) ce qui laissera votre piste d'automation intacte.

À partir de maintenant, vous devez avoir une idée assez précise de la façon dont la chanson est censée être construite, et vous avez probablement pris des notes (sur papier ou dans votre tête) sur les choses à faire lorsque vous aller « mixer » pour de bon. Si vous n'avez véritablement AUCUNE idée alors, pour être honnête, je pense qu'il va vous falloir jouer avec ce morceau encore un peu avant de mixer car vous ne le comprenez vraisemblablement pas assez pour faire ces réglages méticuleux qui font tout le mixage.

J'ai d'ailleurs dû ARRÊTER un mix à ce stade auparavant pour dire à l'artiste « Je suis navré, je ne comprends vraiment pas comment les éléments de cette chanson s'arrangent entre eux. Peux-tu t’asseoir avec moi et m'expliquer comment ces bouts sont censés fonctionner ensembles ? Je n'arrive pas à le voir par moi-même pour le moment ». Les gens vont normalement sauter sur l'opportunité et sont en général enthousiastes à l'idée de pouvoir aider.

De plus, soyez certain d'avoir écouté – et compris – les paroles de la chanson et leur contenu musical et émotionnel.

Lorsque vous vous sentez à l'aise avec la « carte » de la chanson dessinée dans votre tête, lorsque vous « connaissez le territoire », alors vous êtes PRESQUE prêts a vous lancer dans le vrai mixage du morceau.

Comment faire alors ?

Je vais énumérer les principes de base pour le moment mais, pour être honnête, après les avoir expérimentés quelques fois, vous allez simplement « savoir » ce qui doit être fait et (hormis quelques parties coriaces) vous n'allez pas du tout penser à eux de façon technique. D'une certaine façon, vous allez en mode pilote automatique pendant des périodes de 30 minutes, puis vous vous reposer sur le dossier de votre chaise et écoutez objectivement le résultat ; avant de recommencer jusqu'à ce que le mixage soit terminé.

Souvent, il peut être utile à la fin d'un mix (quand tout est terminé et que les gens sont rentrés chez eux) d'examiner attentivement ce que vous avez fait EN RÉALITÉ. En effet, la plupart du temps, vous ne vous en rendez pas vraiment compte, vous avez juste utilisé vos oreilles. C'est très utile de faire cette petite investigation à la fin d'un mix car si vous avez à refaire la même chose dans le futur et que, pour une raison ou pour une autre vos oreilles ne vous guident plus, vous aurez un point de repère dans vos paramétrages.

Ça sonne mal ? Est-ce que c'est ça « mixer avec les nombres » ? Bien entendu que c'est mal, mais parfois on a pas le choix. Souvent il y a des grosses sessions de studios organisées et vous vous réveillez avec un rhume tenace qui vous empêche d'entendre quoi que ce soit. Bien entendu la meilleure chose à faire serait de revenir en forme et de trouver un remplaçant en attendant mais ça n'est pas toujours possible. Vous ne pouvez pas annuler la session (il y a UN TAS d'argent en jeu pour payer tout ces musiciens de sessions et ce temps de studio (!) donc il vous faudra faire tout le travail en pilote-automatique en utilisant les réglages qui étaient « bon » dans vos souvenir en espérant que personne ne remarque que vous êtes malade. Vous pouvez autant vous impressionner que vous déprimer vous-même en remarquant à quel point vous êtes bon alors même que vous êtes presque complètement sourd. Mon ancien chef avait l'habitude de me dire « Jez, aussi longtemps que tu auras deux jambes je te veux ici chaque matin ! SANS EXCEPTIONS ! »

Enfin bref, je m'égare...


Avertissementattention
Ce texte est, contrairement à la majorité des pages de documentation de linuxmao, sous une licence CC-BY-NC-ND. L'original (en anglais) se trouve à l'adresse : http://www.audiomelody.com/articles/how-to-mix-a-pop-song-from-scratch/ Image et a été écrit par Jeremy "Jezar" Wakefield également connu pour être le créateur de la Freeverb. Il a en outre, travaillé en tant qu'ingénieur du son dans de grands studios.






[+]


Documentation [Afficher / Cacher]

Connexion
[Afficher / Cacher]



Mégaphone [Afficher / Cacher]

olinuxx, 13:52, jeu. 21 Nov 2019: Bonjour et bienvenue à Fab-DFK cool
ycollet, 23:18, mar. 19 Nov 2019: La prochaine version de vsxu sera ... closed sources ... Lu sur discord.
sub26nico, 17:23, dim. 17 Nov 2019: Salut et bienvenue à Virginal et Geis007 :-)
sub26nico, 01:12, dim. 17 Nov 2019: Salut et bienvenue à jhammen :-)
olinuxx, 12:45, sam. 16 Nov 2019: Bonjour et bienvenue à romger cool
sub26nico, 23:47, mer. 13 Nov 2019: Salut et bienvenue à Laety_angel et jasongouzien :-)
sub26nico, 10:08, mar. 12 Nov 2019: Salut et bienvenue à Jacques Prat :-)
sub26nico, 22:51, ven. 08 Nov 2019: Salut et bienvenue à Lionel Bonnarde :-)
lila, 17:04, ven. 08 Nov 2019: Bonjour, j'ai bien eu vos messages, je dois partir en WE, je vous recontacte à mon retour et je vous dis tout ;D
olinuxx, 12:15, ven. 08 Nov 2019: Bonjour et bienvenue à lila et Airelle cool Lila, j'appuie le conseil d'allany wink
allany, 07:32, ven. 08 Nov 2019: @lila : tu obtiendras davantage de réponses à ta question si tu postes dans le forum adéquat...
lila, 18:02, jeu. 07 Nov 2019: Bonjour, je suis donneur de voix et je veux faire évoluer mes enregistrements vers plus de qualité. Je voudrais savoir si la carte son audient id14 fonctionne sous linux. Je suis sur ubuntu