Chargement...
 
[Voir/Cacher menus de gauche]
[Voir/Cacher menus de droite]

Historique et vue d'ensemble


Informations

Voir ici

Historique

Le projet ALSA a débuté en 1999 par une équipe indépendante mais n'a été incorporé qu'en 2002 dans le noyau 2.5 !
C'est donc un projet relativement récent, qui remplace désormais l'ancien système OSS (Open Sound System, considéré comme obsolète) dans la plupart des distributions. En effet, certaines fonctionnalités importantes (full duplex par ex.) manquaient au système OSS.

Note : Certaines applications "anciennes" ne sont toujours compatibles qu'avec l'ancien système OSS. Pour palier cet inconvénient, ALSA propose heureusement une émulation d'OSS qui fonctionne dans la plupart des cas.

Présentation

Quelle que soit la distribution Linux que vous ayez retenue, vous utilisez ALSA. ALSA est un acronyme pour Advanced Linux Sound Architecture ou, en français, Architecture de son avancée pour Linux.

En fait, ALSA est un pilote, driver en anglais. Selon Wikipédia , un pilote est un programme informatique destiné à permettre à un autre programme (souvent un système d'exploitation) d'interagir avec un périphérique. Dans notre cas, le système d'exploitation est Linux et le périphérique est la carte son. En gros, sans pilote, pas de reconnaissance du matériel audio par votre Linux.

ALSA a deux missions principale :
  • fournir au système un support matériel pour les périphériques audio,
  • uniformiser l'interface logicielle au niveau des couches supérieures.

Ouh la la, qu'est ce que ça veut dire ? Bien en fait c'est assez simple, je m'explique.
ALSA fournit au système un support matériel pour les périphériques audio.
Cela veut tout simplement dire qu'ALSA permet à Linux de reconnaître le matériel audio qui lui est connecté. Ceci, quel que soit le matériel.

ALSA uniformise l'interface logicielle au niveau des couches supérieures.
Il existe de nombreux modèles de cartes son. Évidemment aucun de ces modèles ne fonctionne tout à fait de la même manière. Chacune parle une langue différente et le système doit lui parler en utilisant celle qu'elle comprend. Le noyau Linux fait déjà beaucoup de choses, on ne va pas en plus demander aux développeurs de lui faire parler une multitude de langues ! Heureusement ALSA sert de traducteur. Il traduit les ordres du noyau Linux dans la langue de la carte son et ceci, quel que soit le modèle. L'interface entre le matériel audio et le système est donc uniformisé et les développeurs d'applications audio-numérique peuvent ainsi programmer sans se soucier des différents modèles de cartes existants (il parait que les choses ne sont pas aussi simples sous d'autres systèmes mrgreen)


ALSA propose également un mixeur. Si plusieurs flux audio sortant (se dirigeant) vers les haut-parleurs venaient à apparaître au même moment sur votre Linux, un mp3 et un bruit système par exemple, il serait dommage que l'on soit obligé de remplacer pendant un petit instant la lecture du mp3 par le bruit système. Il existe donc un mixeur, c'est à dire un petit programme qui récupère les différents flux audio sortant et qui les mélange pour qu'on puisse les entendre en même temps.

ALSA se compose de différents éléments :
  • les pilotes (ou drivers en anglais) proprement dit (alsa-drivers),
  • des utilitaires (alsa-utils) très pratiques,
  • des outils (alsa-tools) tels que mixeurs spécifiques à certaines cartes son, ...
  • des micro-logiciels (ou firmwares en anglais) (alsa-firmware) indispensables pour faire fonctionner certaines cartes.

ALSA fait partie à présent des sources du noyau Linux et peut être compilé en modules comme c'est le cas le plus souvent (ils sont alors chargés au démarrage) ou intégré à l'image du noyau. Autrement dit, ALSA et le noyau sont fusionnés.

Avec ALSA, les pilotes sont compilés sous forme de "modules" ce qui permet de ne charger que ceux présents sur votre système, ce qui permet une économie de ressources non-négligeable.


Liens

Le site d'ALSA peut être consulté à l'adresse http://www.alsa-project.org . Vous disposez d'une page référençant les cartes son supportées. Il est de bon ton de regarder la liste des cartes supportées avant d'acquérir une carte ou interface audio.

N'oubliez pas de consulter le wiki très intéressant sur ALSA : http://alsa.opensrc.org/ .





[+]

Documentation [Afficher / Cacher]

Connexion
[Afficher / Cacher]


jujudusud
cyberkwak

Mégaphone [Afficher / Cacher]

sub26nico, 10:26, dim. 31 mai 2020: Salut et bienvenue à billybilly2 :-)
moncopainalain, 11:19, sam. 30 mai 2020: Confiné,j'ai écris Homescape, l'idée c'est d'enregistrer des sons pour faire de l’électro : [Lien] ça tourne sur pure data ou sur android en téléchargeant l'apk avec script fourni... Partagez. contactez moi.
olof, 09:15, jeu. 28 mai 2020: Ardour 6 est sorti.
olinuxx, 16:40, mar. 26 mai 2020: Bonjour et bienvenue à Jean Emberger et à JazzAddict cool
Sahaathyva, 23:49, lun. 25 mai 2020: ok pour la 1.3 , celle qui est censée supporter l'audio ;) @r1: lmms est mis de coté pour ma part à l'heure actuelle. là j'essaie d'aider Alex pour ZRythm mais dans la mesure de mes simples compétences
r1, 22:47, lun. 25 mai 2020: @Sahaathyva : Pour accélérer le mouvement, tu peux aussi participer au développement de lmms ! :-)
r1, 22:45, lun. 25 mai 2020: Excellente nouvelle pour lmms ! Et pour Ardour aussi d'ailleurs :-D
sub26nico, 21:21, lun. 25 mai 2020: ardour.org semble être redevenu fonctionnel, mais pas encore le forum
ycollet, 20:44, lun. 25 mai 2020: Aucune idée ... J'imagine plutôt une 1.3.0
Sahaathyva, 18:01, lun. 25 mai 2020: Desole pour les fautes de frappe je hais les claviers tactiles. Sinon ycollet c est annonce pour la 1.2.2 les lv2?
Sahaathyva, 15:40, lun. 25 mai 2020: C est possible sue le srv deconne leur forumme fait des blagues. Sinonycollet tres bonne nouvelle pout lmms il est quand meme temps pour un soft parti de linux de travailler avec des greffons linux natifs autres que ladspa
ycollet, 14:48, lun. 25 mai 2020: Le support LV2 vient d'être mergé dans la branche master de LMMS ...