Forum : 2 - Vos créations

@ Melodic TUX ?

Sahaathyva utilisateur non connecté
Hello les amis !

Toujours pas lassé de vous faire subir ma musique, je vous envoie un nouveau titre !

Titre midi entièrement réalisé sous ardour avec :

LSP MultiSampler *12 pour le drumkit
Du Zasfx pour les arpèges enregistrés en live sur mon clavier maitre
Helm pour la basse
Obxd pour le lead

J'ai tenté un mastering ce coup ci, c'est la première fois redface

J'ai d'abord mixé puis couché mon mix sur 2 pistes et tenté le traitement avec :

1-LSP Eq 32 stereo
2-CALF Multiband compressor
3-LSP Stereo Limiter

Outre l'aspect mélodique, bien ou nul de ce morceau un retour technique sera le bienvenu :
-Je galère toujours à mixer mon bas de spectre, que pensez vous de celui ci
-Quid du master, niveau de sortie, encore trop bas?
J'avoue que le niveau de base était trop bas et j'ai cherché à le booster, mais du coup le DR du morceau a pris une claque, on est à 10, çà commencerait pas à être trop pauvre?
Avant mastering je suis à 13/14 comme sur la plupart de mes mixs.

Ne soyez jamais timides, exprimez vous , j'adore les remarques et critiques ;)

Je sais que c'est un style assez particulier, je me dis que çà irait bien pour une fin de jeu vidéo :-D


Voici donc le lien du méfait :

https://soundcloud.com/user-301824472/melodic-tux

Samuel utilisateur non connecté Allemagne
Salut Sahaathyva,

Je jette une oreille là dessus ce soir, notamment pour l'aspect mastering. Après tout, c'est mon boulot .

Quelques remarques et astuces par rapport au mastering. Attention, point de vue personnel.

Point de vue sur le mastering

Le mastering répond historiquement à un impératif technique : créer des morceaux adaptés au bon format, notamment le vinyl. Il y a des contraintes techniques précises pour ça.
Aujourd'hui, l'idée du format reste centrale et il est nécessaire de connaître les contraintes techniques liées aux différents modes de diffusion.

De nos jours, le mastering a aussi un rôle de garde-fou, de validation artistique, notamment parce que les conditions de mixage sont de plus en plus différentes.

La basse

Tout le monde lutte apparemment en homestudio pour mixer la basse. Je mets ma casquette de mixeur pour répondre :
Quel type de musique ? Necessite-t-elle des infrabasses ? Vraiment vraiment ? Si tu n'es pas sûr de la réponse, filtre tout ce que tu n'entends pas. Soit radical. Au final, la basse est ta décision. Si ça te plaît, c'est parfait. C'est d'ailleurs plus souvent un problème de décision qu'un problème technique.

Dynamique

La dynamique est plus dépendante du morceau et du style de musique que d'une idée absolue. Je n'ai aucun problème avec un DR de 10. Certains masters continuent à piquer à 6 de DR et ça dérange personne sauf les mecs qui le mesurent.
Oui, idéalement, on cherche plus 12 que 6. Mais faut pas se faire mal là dessus.
Pour une idée de workflow : choisir un visualiseur k14 dans ardour, mixer pour avoir les parties faibles dans le vert, les plus fortes un petit peu dans le orange. Voilà terminé pour le mix. Masteriser de manière à ce que ça donne mieux, pas forcément plus fort, et c'est déjà très bien.

Quels greffons utiliser ?

Utiliser un greffon d'égaliseur pour un seul morceau ne me semble pas toujours adapté. S'il y a un manque au niveau fréquentiel, il est du devoir du producteur/mixeur de la corriger à la source. Pour harmoniser des morceaux entre eux, c'est différent bien sûr. La gestion des bas medium reste néanmoins nécessaire et critique pour le mix. Donc à voir au cas par cas.

L'arme secrète de l'ingé mastering était le compresseur multibandes. Ok. Je trouve que c'est souvent utilisé à la chance parce que les pistes sont déjà bien compressées de nos jours. En général, un compresseur type glue (j'utilise a-compressor de ardour pour ça, rien de compliqué) bien configuré sera nettement plus bénéfique pour la cohérence du mix. Ne pas hésiter à couper les basses du sidechain afin que le compresseur ne reagisse pas trop à leur énergie.
Le compresseur multibandes permet aussi de grignoter un peu de puissance sans trop pourrir la dynamique d'ensemble. Mais franchement, c'est pas nécessaire dans la plupart des cas.

Le limiteur est utilisé volontiers pour remonter le niveau moyen sans prendre de risque. C'est facile à configurer. Ne le pousse pas trop et tout se passera bien.