Chargement...
 
[Voir/Cacher menus de gauche]
[Voir/Cacher menus de droite]

2 - Vos créations

> Forums de discussion > 2 - Vos créations > Me In The Bath - Génèse d'un disque
Dernier post
Page : 2/2   -   Aller directement à la page : 1  2 

Me In The Bath - Génèse d'un disque

Shangri-l utilisateur non connecté France
Salut !

Je me propose dans ce fil de raconter, au fur et à mesure, l'enregistrement du prochain opus de mon projet rock solo Me In The Bath. Lofi et DIY au programme. Je ne suis pas encore fixé sur le format, qui pourra aller du maxi au LP selon mes dispositions au cours de l'année à venir, mais je suis fixé sur la date de sortie, qui sera, comme ça a été le cas ces dernières années pour chaque fois une livraison annuelle, le 14 juillet 2022 à l'occasion de cet évènement récurrent qu'on appelle le Netlabel Day.

Aussi, comme ça a été le cas ces dernières années, les chansons sont dévoilées au fur et à mesure en écoute, via le netlabel Crem Road records. La "sortie" de l'album signifiera uniquement qu'il est terminé et devient librement téléchargeable.

Ça implique que l'ordre d'enregistrement des chansons, sera l'ordre des titres de l'album fini. Ce qui peut donner des résultats plus ou moins heureux, le choix d'un titre d'ouverture, pour un album, étant primordial, déterminant pour beaucoup d'auditeurs s'ils vont écouter la pièce entière.

La première chanson de l'album, qui s'appelle "You'll Be Your Slave", aurait dû donc me mettre une grosse pression sur les épaules, donc, j'ai enregistré à la one again sans me prendre la tête et sans chercher le résultat qui tue, ça a simplifié le passage à l'action pour moi.

Le problème avec la production audio sous Linux, et là, je pense que beaucoup de monde ici ne me contredirait pas, c'est qu'il n'y a absolument rien à dire : tout se passe toujours sans le moindre accroc, sans le moindre problème qui ferait une anecdote, en bref :

-Ma carte son Behringer UMC404HD est reconnue par Jack avec toutes ses entrées et sorties, et ce jusqu'au 196khz, mais j'enregistre en 44100Hz, l'espace disque à mobiliser pour les fréquence d'échantillonnage supérieures étant à mettre en balance avec l'amélioration de qualité pour une belle matière en post prod et mastering, et de mon coté je penche pour ce choix.
-J'enregistre et je fais le mixage avec Audacity. J'ai peu besoin d'effets et il y a de quoi faire avec l'arsenal qu'offre LADSPA. Je n'utilise pas Guitarix pour les basses et guitares, je préfère travailler mon son avec des effets physiques, principalement pédale d'overdrive et une mixette de magneto quatre piste qui me propose de l'égalisation, du gain et de la chaleur analogique (utile aussi pour les prises de batterie électronique ou du micro pour voix et instruments acoustiques). Cependant pour ce morceau je ne l'ai pas utilisée, par contre j'ai inclus sur la majorité des pistes (sauf les vocaux et l'harmonica) un rack Behringer SU9920 dans la boucle, réglé bien agressivement pour un max de loudness.
-j'ai donc rien eu d'autre à faire que de brancher tour à tour la guitare électrique (rythmique), la basse, la batterie (en mono), le micro pour le chant et la seconde ligne de chant, la guitare à nouveau mais lead, avec overdrive, puis re-micro pour l'harmonica, et d'enregistrer à chaque fois, dans cet ordre. Aucun overdub.
-Ensuite, dans Audacity, j'ai copié collé la piste de batterie, j'y ai appliqué un réglage basse aigus pour renforcer les basses et couper les aigus, je l'ai collé sur deux nouvelles pistes, une que j'ai mis à fond à droite et l'autre à fond à gauche, avec un décalage d'une douzaine de ms pour l'une et de deux pour l'autre, pour un effet de fausse stéréo élargie pour rendre les percus plus présentes. Je ne suis pas satisfait des kits de ma batterie électronique, j'ai tendance à chercher encore comment la faire sonner comme je voudrais en triturant ses banques et son paramètre "voice", et j'ai fait ce que j'ai pu pour rattraper la sauce. Je pense que je vais finir par l'utiliser en USB pour piloter Hydrogen avec un kit d'échantillons maison que j'aime bien.
-j'avais donc trois piste de batteries, deux pistes de guitare, deux pistes de chants, une piste de basse et une intro d'harmonica à mixer, je n'ai pas utilisé du tout les enveloppes d'Audacity, gardant la dynamique de la prise, et jouant uniquement sur le volume initial de chaque piste.
-J'oublie de dire, qu'au fil du travail sur chaque instrument, il m'est arrivé d'appliquer de la compression si nécessaire. Et pour finir, j'ai fait une amplification de la première moitié de la séquence de basse, qui était jouée au doigt, le reste étant slappé et donc plus fort.
-coté monitoring, j'avais lors de l'enregistrement et du mixage un très vieux casque Marshall qui part en morceaux, en alternance avec les enceintes intégrées du téléviseur qui me sert de moniteur. Après le mastering, j'ai fait des écoutes comparatives sur un autre téléviseur et une barre de son, mais c'est uniquement pour me guider pour mes actions futures, car à ce moment là je ne risque pas de revenir sur le mastering ou le mixage.
-Le mastering donc : sous Jamin, pas de scènes, pas d'équalisation, mais un pré-réglage de la collection Borges que je connais pour particulièrement convenir à mes ambitions en matière de "comment ça va sonner". Il s'agit de "FM Broadcast 5". Parfois j'ai utilisé "Rock Quartet" et quelques autres plus ponctuellement, mais, je commence toujours par tester "FM Broadcast 5" car je le sais bien adapté à mon style.

...Et voilà c'était fait. Un export en flac, un coup de Easytag et de ffmpeg plus tard, j'avais mon audio finalisé et prêt à mettre en ligne. Aucun soucis à aucun niveau. J'ajoute que les outils que j'utilise restent simples et intuitifs et qu'apprendre à les appréhender ne m'a demandé, au fil de leur usage, aucun effort particulier pour arriver maintenant à obtenir ces phases de productions bien rodées et sans aucun incident notable.

Je pourrais aussi parler du travail de composition, qui était, comme c'est souvent le cas, basé juste sur des contraintes qui définissent l'orientation de l'harmonie et de la construction, ou de la création des arrangements, qui fut, comme c'est toujours ou presque le cas, beaucoup réalisée en pure improvisation, ou même du sens à donner au paroles, de la thématique du morceau, mais je suis pas sûr que ce soit très intéressant !

Si vous êtes de ceux et celles ici qui sont du genre à vouloir écouter, vous savez probablement déjà où ça se trouve. C'est comme toujours sous licence ouverte Creative Commons CC-BY-NC-SA ;

  • la copie et la diffusion dans un cadre non commercial, c'est autorisé d'emblée. Radios associatives même sans forfait de perception des droits peuvent diffuser le morceau, le partage par copie pour des gens est possible y compris P2P, tout comme la mise en ligne sur site non commercial, sans me demander d'autorisation particulière.
  • le remix, le sampling, en bref, la construction d'œuvre dérivée est autorisée, cependant celle-ci, dans sa publication, sa diffusion et son utilisation, devra, sauf autorisation au cas par cas, se garder de toute exploitation commerciale par qui que ce soit (pas de Soundcloud, Youtube, Spotify ou autres) + elle devra être placée elle aussi sous CC BY-NC-SA
  • Dans tous les cas, il faut créditer. Et, généralement, indiquer la licence, c'est obligatoire aussi mais parfois on l'oublie un peu.

Évidemment tant que la chanson ne sera qu'en écoute, je ne m'embête pas beaucoup avec l'indication de licence... Le CMS du site du label ne sait pas gérer ça. Sinon, elle est indiquée pour les morceaux une fois devenus téléchargeable. Le CMS du site du label sait gérer ça.

Désolé de revenir lourdement sur de telles généralités mais vu que beaucoup de choses vont s'appliquer pour l'album entier, il fallait les évoquer dans le premier message du fil. On aura l'occasion de parler d'autres choses dans le futur, je n'aurai qu'à faire des DIFF d'avec ce premier message ;)

Je n'ai pas actuellement particulièrement de projet de publier les pistes séparées pour une réutilisation, un mixage alternatif, un remastering, ou comme source de matériel à échantillons, mais je le fais très souvent et j'ai eu la chance d'être souvent remixé, source de reworks, et même repris. J'essaie autant que possible de rendre dispo les suites d'accord, les riffs en tablature, et les paroles, cependant le site de Crem Road est moins à jour que YouTube pour les morceaux récents, à ce niveau. La licence permet l'enregistrement et l'exploitation non-commerciale de la reprise, bien entendu.

Et voilà. J'espère que lire tout ça vous aurait un peu divertit ! À dans quelques temps, j'espère, pour un prochain épisode.



Shangri-l de Me In The Bath pour Crem Road records

Shangri-l utilisateur non connecté France
Salut Sapiens

Voici le lien vers l'album sur le site de notre netlabel :

https://cremroad.com/?album=Me+In+The+Bath

Et voici la playlist de l'album sur Youtube :

https://www.youtube.com/watch?v=b3BBFHdfeeg&list=PLlgs0P47I06PwPYue_YuZ1TkFkkFVTsDB

Note que comme mentionné, l'album est "en cours de grandissement", il n'est pour le moment disponible qu'à l'écoute. Il deviendra téléchargeable une fois qu'il sera terminé, à l'occasion du Netlabel Day, le 14 juillet 2022.

Shangri-l utilisateur non connecté France
Salut à vous tous et toutes.

Bon, effectivement j'ai laggué. D'autres titres ont été produits, d'autres choses sont arrivées, et j'avoue que mettre à jour ce fil n'a pas été au plus haut de mes priorités. Non seulement car, comme je le disais déjà, la prod musicale sous Linux se déroule toujours et comme toujours sans anicroche, aussi simplement répéter perpétuellement "je fais une prise de ci, une prise de ça, je double la guitare acoustique sur deux pistes droite/gauche avec 15ms d'écart" n'était pas du plus grand intérêt. Mais aussi sans compter les circonstances de la vie qui font que déjà l'album grandit peu (on en est à 6 pistes actuellement, et il ne reste que trois mois avant sa date de finalisation, donc ce sera sans doute un genre de mega-EP ou de mini-album) et que je n'avais pas l'énergie pour venir vous en parler ici.

Mais aujourd'hui je me venge, ahahahahahaah, en avant première, avec une piste en streaming sur le tube , même pas encore préparée pour notre site officiel, car celle là, pour le coup, valait le coup qu'on s'y attarde... Et j'en parle car je m'éloigne du mode "2xguitare + basse + batterie" habituel, pour simplement proposer du chant et de la guitare acoustique, donc, oui, ça vaut le coup d'en parler.

Alors quoi ? Une Epiphone PR-200 NS pour la gratte, un micro AKG Perception Live P5s, une interface audio Behringer UMC404-HD, une station de travail sous Ubuntu Studio et, c'est tout, cette fois pas de table de mixage 4 pistes Tascam ni de Sonic Ultramizer dans la boucle, des prises directes et simples.

La chanson, je dois préciser, est formalisée depuis longtemps, longtemps. Je l'ai composée vers fin 2005, et elle a été d'abord au répertoire de The Kuang, un duo avec un "partner in crime" de toujours, avant que je l'ajoute à mon répertoire solo. Ça doit bien être quelque chose comme la septième fois, depuis, que je la revisite, en divers mode, parfois noisy, parfois très live, en tous cas pour cette version-ci l'idée c'était "solo acoustique".

J'ai pas dit "live" hein. J'ai d'abord fait une prise de guitare, avec en arrière plan un léger chantonnement de voix pour me donner mes repères, puis ensuite, la prise de chant, et pour finir, une seconde prise de chant semi parlée descendue d'une octave vers les graves.

Je précise que mon accordage est standard, avec une suite d'accords très basique D G5 D G5 D G5 A A mais que ma corde la plus grave est descendue en ré, ce qui permet de jouer le solo dans les graves tout au pouce (tout en continuant la rythmique en même temps). C'est pas un solo de la mort non plus, juste quelques walkings jazzy sur la corde ré en continuant la rythmique sur les cordes hautes.

Pour mon setup logiciel, comme d'hab et jusqu'à ce que cela m'en coûte, je suis resté fidèle à Audacity via Jackd ; j'ai quand même accordé ma guitare avec Lingot avant de commencer à jouer ; et pour le mastering, ça se résume en peu de mots : "suite FM Broadcast 5 de Borges sous Jamin".

Je ne vais pas prétendre me souvenir de tout. Il y a eu des applications de compression, ou d'égalisation, sur les différentes pistes, mais en bref, quand je rouvre le projet je vois dans cette ordre :

-La piste originelle de guitare (+chant fredonné)
-Une piste de chant
-(bon là on commence à s'amuser) la piste de guitare originale, dupliquée, une fois à fond à droite, une fois à fond à gauche, avec à chaque fois un retard, de quelques ms (une vingtaine ? ) pour celle de gauche, et un peu plus (une trentaine ?) pour celle de droite. Les personnes qui ont l'habitude de me lire connaissent ma manie pour l'élargissement "fausse stéréo" de cette manip
-Un clonage de la piste de chant, mais avec l'effet, intégré dans audacity, de reverb, déjà poussé un peu aggressivement
-La même chose, mais avec l'effet d'écho. Et l'une un peu plus à droite, l'autre un peu plus à gauche (mais ça c'est anecdotique)
-un clonage, mais mixé très en arrière, de la piste centrale de guitare, avec une grosse amplification des basses
-une seconde prise de voix à l'octave d'en dessous et semi parlée donc

...Et, pour être tout à fait honnête, je trouve aussi dans ce fichier projet une piste "chant original" de plus, mais je me souviens plus trop, c'était sans doute un duplicata avec plus de graves une fois encore.

Et voilà le résultat. J'étais tellement content de moi que j'ai tourné (pour ne pas changer) ce vidéoclip sur le tube en mode "je filme mes chaussures tout en marchant", la songsheet de la piste est dispo ici et souvenez vous, c'est sous licence ouverte BY-NC-SA ; donc pas de soucis pour une éventuelle diffusion non commerciale, et si vous êtes assez fou pour enregistrer une reprise, contactez-moi si vous souhaitez la mettre sur un site commercial (Soundcloud, Youtube...), jusqu'alors quand on m'a demandé j'ai jamais dit non.


J'espère que cette lecture s'est montrée divertissante pour vous tous, en tous cas je suis bien content de vous donner un peu ici des nouvelle de ce ****** d'album. Qui déboulera, normalement, au 14 juillet en téléchargement libre et gratuit. Je sais pas encore s'il va beaucoup grandir dans les mois à venir, mais j'ai en réserve une bonus track (un mixage alternatif fait par pas-n'importe-qui d'un vieux morceau populaire du projet), voilà, c'était, ici, les nouvelles de fin avril, je vous dis à la revoyure, courage à tout le monde, et merci.

S. pour Me In The Bath de Crem Road records

jujudusud utilisateur non connecté France
Salut, merci pour le partage ! :-)

Shangri-l utilisateur non connecté France
Salut jujudusud, merci pour tes remerciements !

Shangri-l utilisateur non connecté France
Hello !

Ben pour ce qui est de mi-2022, c'est arrivé, donc, est arrivée aussi la dernière piste "bonus" de l'album, et il est fini, libéré, téléchargeable, et pour ne rien gâcher, comme de routine depuis les débuts du Netlabel Day il y a 7 ans, il est sorti le 14 juillet, pour le Netlabel Day justement.

Un netlabel étant tout simplement un collectif proposant de la musique placée sous licence de libre diffusion, et téléchargeable gratuitement (utile en cas de panne d'internet ou de paiement rejeté sur son abonnement Spotitube Premium...). Le Netlabel Day étant une journée de 48 heures, car c'est mondial, ça débute à minuit heure de Nouvelle Zélande, pour se terminer à 23h59 loin, loin à l'Ouest d'Hawaï.

Donc comme annoncé, cet album éponyme (au bout de 12 ans Me In The Bath méritait bien un album éponyme) a été complété (suivant la règle du Day qui demande que toute publication lors de l'évènement comporte au moins une piste inédite), au passage, hop, la licence libre est devenue indiquée (et donc effective ! ) et le tout se télécharge, maintenant, y compris en .flac

Et je suis là pour parler de l'enregistrement de la dernière chanson qui termine l'album.

Album publié par le netlabel Crem Road, on est une douzaine de musiciens "récurrents" au sein du collectif, répartis autour de 14 projets musicaux, car plusieurs musiciens ont plusieurs projets -même solo- et tout ce beau monde se retrouve souvent d'un groupe ou d'un projet à un autre. Je mentionne ça surtout pour indiquer que le lien Crem Road vers l'album "en cours de grandissement, en écoute" donné précédemment dans ce fil, ben, il reste le même pour l'album "bouclé-téléchargeable".

Mais vous êtes pas pressés au point d'aller écouter sans d'abord connaître les choses plus Linux et MAOssiennes qui ont conduites à la création de la dernière piste de l'album.

Le premier truc à savoir est que cette chanson, en fait, c'est Nomys_Tempar qui a pris les pistes séparées de Snakes, la chanson de 2015, et a revu entièrement le mixage et la postprod, pour rendre le résultat un peu plus audible que l'originale, dont, perso, pour les retours "précis" que j'ai eu, la personne avérée à avoir le plus tenu n'a pas passé les 2 minutes 20.

Parce que la chanson est très, très dans la montée progressive en violence, et commence assez innocemment pour finir dans la dévastation la plus pure. Le mix alternatif proposé dans l'album de cette année calme le jeu sur le final. Mais vu la matière originale, Nomys ne pouvait pas faire de miracle non plus.

Il faut dire qu'elle a été composée et enregistrée dans la deuxième quinzaine d'octobre 2015 et publiée dans la foulée.

Le gros truc notable, surtout surtout, s'il faut évoquer la technique, c'est que j'ai programmé d'abord et avant toute chose une très, très longue séquence de boite à rythme au tempo très lent. Avec le séquenceur de LMMS, et je suis pas certain, mais peut-être bien le kit "homemade drumkit" d'échantillons de la batterie à base de cartons, couvercles de boite à biscuit, bouteilles de verre, et autres boites à bonbon pleines de dés. En tous cas si c'est pas ce kit là, ça y ressemble drôlement.

J'aime pas programmer les séquence de boite à rythme, surtout si elles sont longues avec des variations, et là ça a été vraiment unique pour moi, une si longue séquence (4 minutes en gros) avec autant de variations. C'est vraiment elle le fil de la chanson, surtout pour le coté "montée en violence", et rythmiquement c'est assez spécial, déjà c'est lent, puis plus ça s'énerve, et plus ça se complexifie, avec des temps forts qui ne sont plus les mêmes d'une mesure à l'autre, des coups de caisse claire qu'on se demande ce qu'ils font là, etc etc dans le style.

Donc une fois cette longue séquence de percus prête, il a bien fallu continuer, et j'ai enregistré la basse.

Alors, j'ai galéré. Je crois que jamais de ma vie, je n'ai eu a refaire autant de fois la prise (mais je préfère largement faire une "vraie prise" complète qui dure tout le morceau quand je peux, que d'enregistrer des petits bouts, puis d'autre petits bouts, et ainsi de suite, et donc c'est une "vraie prise"). Le gros gros soucis a été de me caler sur un tempo aussi lent qui n'est pas du tout dans mes habitudes.

Les paroles, pour celle-là, étaient rédigées à l'avance, et la prise de chant annonce sardoniquement suite aux galères de basses, "first take is the right take", et la première prise a été la bonne.

La guitare ensuite, ce n'était pas bien méchant de faire de plus en plus méchant, en tous cas pour moi c'est facile et j'étais pas dépaysé.

À l'époque j'utilisais encore (et déjà, et pas depuis longtemps) ma M-Audio Delta 66, qui est une gentille carte PCI 4x6 avec un boîtier externe à brancher dessus, elle a 4 sorties Jack mono, 4 entrées Jack mono, et une entrée numérique S/PDIF stéreo, et se contrôle très très finement avec cet excellent logiciel qu'est Mudita24, qui pour moi était surtout pratique pour vérifier, voire régler mes niveaux, et activer le passage audio matériel. Cette carte est reconnue sans aucun problème et fonctionne tout à fait bien avec Jackd, une fois qu'on a dé-muté les canaux, qui par défaut sont mutés (ou au moins à l'époque c'était le cas).

Par ailleurs, il y a aussi un peu d'harmonica sur la chanson, j'avais encore à l'époque un micro Hama de qualité plus que moyenne, et j'ai toujours mon Portastudio 424 de chez Tascam qui est utile pour faire une préamp. Pour le chant, et l'harmonica donc, pour la basse je me souviens plus, mais la préamp fournit aussi la saturation "crunchy" de la guitare au début, avant que ça ne ça s'énerve et qu'un overdrive Behringer PO300 n'entre en jeu pour un son plus "hardcore" pour lequel cette pédale sait faire.

Et voila donc pour l'histoire de cette chanson. Pour ce qui est des choses faites par Nomys, ce serait plutôt à Nomys d'en parler, et ici ce serait sympa :-) parce qu'il travaille avec du logiciel libre !

Un autre endroit où aller l'écouter, qui n'existe pas depuis longtemps, est le site "de groupe" de Me In The Bath et uniquement de Me In The Bath, donc si vous avez la flemme d'aller chercher le lien Crem Road plus haut (ou le lien YouTube, la playlist Tube est à jour), je vous le donne ici :

https://meinthebath.com/?album=Me+In+The+Bath

Et voilà ! Fini pour cette année ! Merci de m'avoir accompagné tout le long ! Et peut-être à un nouveau volume, mais ça, ce sera quand le prochain album va commencer à grandir...

olinuxx utilisateur non connecté France
Merci pour ce descriptif Shangri-l

Shangri-l utilisateur non connecté France
Salut Olinuxx, franchement de rien, c'est plutôt à moi de te remercier, ainsi que les autres membres de l'équipe, car LinuxMAO m'offre un espace d'expression dédié justement à Linux et à la MAO pour parler de ma relation à la MAO sous Linux !

Je réfléchis encore mais je pense refaire le coup du fil annuel dès que le prochain album aura commencé à grandir, au moins avec un message initial car niveau purement MAOesque je vais introduire courant août quelques petites variations dans ma configuration habituelle, avec quelques trucs déjà câblés mais qui restent à fignoler pour ce qui est "logiciel" et ça pourrait être instructif.

Ensuite si il y a des choses notables au fil de l'année il y aura peut-être d'autres messages par la suite. Mais j'ai vite vu, pour l'année écoulée, que j'avais trop peu de chose à dire pour revenir après chaque session "d'une chanson" bouclée, et ça c'est à cause de Linux où tout fonctionne toujours très bien sans jamais donner matière à une quelconque anecdote (refrain connu :-) )

En attendant donc, j'attends un disque dur, pour faire une install (je reste sous Studio car ma machine MAO est aussi ma machine principale ; et car j'ai besoin de rester sous une flavor d'Ubuntu pour diverses raisons, notamment le fait que pour mon entourage amical et familial c'est Ubuntu que je propose ; en particulier pour sa mise à niveau de version qui est très simple d'accès tous les deux ans. Et donc il est mieux que ma machine principale soit elle-même sous l'OS que je peux éventuellement être amené à dépanner, histoire que si j'ai un coup de fil, j'ai un comportement similaire des deux coté de la ligne téléphonique).

L'install faite, il faudra que je configure mon logiciel pour les trucs nouvellement câblés, et ma prochaine chanson a bien progressé déjà pour la composition et son enregistrement devrait suivre assez vite, aussi, il est probable que je revienne poster bientôt.

En attendant bonne suite d'été à tous et toutes !

Page : 2/2
1  2 
Afficher les articles :
Aller au forum :

Documentation [Afficher / Cacher]

Faire un don
[Afficher / Cacher]

Connexion
[Afficher / Cacher]


Mégaphone [Afficher / Cacher]

calixtus06, 18:36, jeu. 22 Feb 2024: Bonjour et bienvenue à nikartri et rckloar :-)
calixtus06, 10:15, mer. 14 Feb 2024: Bonjour et bienvenue à smonff, Alphascorpii, tadumtss et letoII :-)
calixtus06, 11:14, lun. 12 Feb 2024: Bonjour et bienvenue à Lenaye, laiqh :-)
olinuxx, 20:32, mar. 06 Feb 2024: À l'ombre du poêle, bonne lecture de l'éditorial !
allany, 16:12, lun. 05 Feb 2024: Pas de trêve hivernale pour l'éditorial ! [Lien]
olinuxx, 22:47, sam. 03 Feb 2024: Bonjour et bienvenue à GTof cool
olinuxx, 20:25, jeu. 01 Feb 2024: Bonjour et bienvenue à krisden cool
calixtus06, 22:06, ven. 26 Jan 2024: bonjour et bienvenue à Darknours :-)
bluedid29, 19:34, mar. 23 Jan 2024: Meilleur voeux et grand merci Olinuxx, top distribution MAO LibraZiK :-)
pierrotlo, 15:20, sam. 20 Jan 2024: Meilleurs voeux à toute l'équipe. Je ne suis pas très présent parce qu'en préparation de ma retraite. Ça arrive à tout le monde, eh oui !
olinuxx, 11:22, jeu. 18 Jan 2024: [ANNONCE] LibraZiK-4 dispose à présent d'un live ! [Lien] cool
olinuxx, 11:21, jeu. 18 Jan 2024: Bonjour et bienvenue à thomasl cool