Chargement...
 
[Voir/Cacher menus de gauche]
[Voir/Cacher menus de droite]


Les applications en mode temps-réel et leurs priorités.
Ces termes peuvent paraitre un peu barbaro-geek mais ce concept est tellement crucial pour faire de la MAO sous GNU/Linux que nous allons nous efforcer des les expliquer de la manière la plus claire possible.
Une fois que vous aurez compris "à quoi ca sert ?", vous pourrez directement passer aux tutoriels si vous ne souhaitez pas en savoir plus. Les tutoriels expliquent comment activer ce mécanisme en fonction de la distribution et du système utilisé, il s'agira de choisir le bon.

Explications

Pour commencer, puisque certains d'entre vous ont déjà entendu parlé du noyau temps-réel, il s'agit de le différencier du mécanisme d'applications en mode temps-réel : Quelque soit votre noyau (temps-réel ou pas), cette page vous concerne !

Beaucoup des logiciels de MAO sont écrits pour bénéficier du mode temps-réel d'un système GNU/Linux standard. Celui-ci permet de réserver une grande partie des ressources de l'ordinateur pour les applications utilisant ce mode, et d'ordonner ces processus haut-débit (définir leur priorité).
C'est spécialement intéressant pour nous car les logiciels de MAO (effets, synthés, enregistreurs...) consomment beaucoup de ressources et nous n'avons pas forcément envie qu'une pub en flash dans un navigateur internet nous bloque un enregistrement de 4 pistes !

Le mécanisme d'applications en mode temps-réel n'est pas activé par défaut (sauf sous certaines distributions spécialisées), étant une source potentielle de problème avec des logiciels mal-foutus et ne servant que pour la MAO et à diverses industries ayant besoin d'ordinateurs hypra-réactifs.
Jack démarre par contre en mode temps-réel par défaut, attention s'il n'a pas les droits d'accès ! Mais jack n'est pas pour autant nécessaire à l'utilisation de ce mode, certaines applications l'utilisent avec ALSA directement.

Il existe différents mécanismes qui servent à donner l'accès temps-réel pour les applications. Tous ces mécanismes sont intégrés au noyau, le programme central du système et il est donc souvent difficile de passer de l'un à l'autre. Ils n'ont pas tous les même fonctionnalités mais il faudra utiliser celui de sa distribution (plus ou moins facile) ou changer de noyau (compliqué).

Les mécanismes


rlimits


PAM :
La plupart des distributions actuelles utilisent PAM.
Pour donner l'accès temps-réel aux applications avec PAM, c'est facile, et il suffit de suivre le tutoriel > Temps-réel pour les applications avec PAM.
Pour que les applications soient correctement ordonnées, il suffit de régler la priorité de Jack sur une médiane, environ 70. Les applications se placeront automatiquement entre 0 et 99, certaines demandant moins ou plus de puissance que jack lui-même.
Si vous avez suivi ces deux tuto et que ça fonctionne, vous pouvez directement aller faire de la musique plutôt que de continuer à lire cette doc branlante.

set_rlimits :
Si votre distribution n'utilise pas PAM mais comporte bien le mécanisme rlimits du noyau (slackware, Linux from scratch?), vous pouvez définir les priorités des applications une-à-une avec > set_rlimits

noyau RT :
J'ai menti quand j'ai dis que le noyau RT n'avait rien à voir avec notre histoire, si vous en utilisez un, accrochez vous bien :
Le noyau RT étend le mécanisme de temps-réel aux processus-système comme les pilotes de périphériques. En plus de l'utilisation d'un mécanisme standard comme PAM pour vos logiciels, il vous faudra aussi vous occuper de la > gestion des threads IRQ (horloges et périphériques)

En savoir plus

[+]

cgroups

Certaines distributions utilisent un nouveau mécanisme d'accès temps-réel intégré au noyau, les CGROUPS (comme les dernières versions d'ubuntu - à partir 10.10). Ce mécanisme n'est pas encore très rodé (début 2012) mais il semble possible de l'utiliser en se plongeant dans les fichiers de configuration, voir la page > CGROUP.

En savoir plus

[+]

Liens

À des fins historiques, nous gardons aussi de coté une > page sur les anciennes méthodes pour autoriser l'accès temps réel aux applications. Cette page regroupe les informations concernant :
 • realtime-lsm : une ancienne méthode utilisée avant P.A.M.,
 • les manipulations à effectuer pour utiliser les anciennes versions de PAM < 0.8.
Il est à noter que ces deux méthodes sont à présent obsolètes wink

? retour en haut de page


[+]

Collaborateur(s) de cette page : olinuxx , utilisateur_anonyme , pianolivier et Dominique .
Page dernièrement modifiée le Vendredi 06 novembre 2015 14:47:59 par olinuxx.
Le contenu de cette page est licencié sous les termes licence.

Documentation [Afficher / Cacher]

Connexion
[Afficher / Cacher]

bluedid29

Maktark

Mégaphone [Afficher / Cacher]

sub26nico, 20:38, ven. 17 Nov 2017: Salut et bienvenue à caline10mao :-)
sub26nico, 18:33, jeu. 16 Nov 2017: Salut et bienvenue à BlackVelvet :-)
sub26nico, 13:47, jeu. 16 Nov 2017: Salut et bienvenue à RnoxMadTan :-)
sub26nico, 23:32, mer. 15 Nov 2017: Salut et bienvenue à niconico :-)
sub26nico, 23:53, mar. 14 Nov 2017: Salut et bienvenue à jpcima :-)
olinuxx, 17:25, dim. 12 Nov 2017: Bonjour et bienvenue à loik56 :-)
sub26nico, 14:52, dim. 12 Nov 2017: Salut et bienvenue à NahMecl :-)
sub26nico, 01:23, dim. 12 Nov 2017: Salut et bienvenue à pitoufo3 :-)
olinuxx, 18:47, sam. 11 Nov 2017: bonjour et bienvenue à jmtrivial et à pacorabano :-)
sub26nico, 09:20, sam. 11 Nov 2017: Salut et bienvenue à sincosta et SamanTortega :-)
bluedid29, 00:04, sam. 11 Nov 2017: Merci m2v2 ;)
m2v2, 10:53, ven. 10 Nov 2017: @bluedid29 : j'ai ajouté s/pdif ok dans m-audio 2496