1. Le projet et ses contraintes


a) les contraintes financières.


Inutile de s'y étendre, même si cela détermine aussi la suite. Je rassure le monde :je tire comme tout un chacun à la ficelle.

b) Les contraintes fonctionnelles


L'informatique en musique, c'est bien ! Cependant un système permettant de jouer en live, c'est mieux.

c) Contraintes matérielles


Comme dit plus haut, aujourd'hui, il n'est pas absolument nécessaire, dans ce domaine, de posséder le dernier cri du processeur qui "tue le reste du monde". Qui en bref et vu l'évolution ... attend plus vite les données.
Le but étant de récupérer au maximum du matériel jugé obsolète et sachant que c'est chose relativement simple par les temps qui court, celui où la modernité à tout prix l'emporte sur la raison et les besoins réels.
Les premiers tests que j'ai fait, l'ont été avec de vieux HP Vectra à 300 Mhz, équipé en bonne et due forme d'un système Linux (Mandriva), le moins que l'on puisse dire est que ce genre de matériel rend toujours de précieux services moyennant quelques précautions ( nous le verront plus loin). Les synthétiseurs du style Yamaha DX7 ne possédait certainement pas la puissance de certains de nos vieux PC.
Les claviers ont été achetés en ligne, sur des sites de ventes aux enchères. Vu le budget limité, j'ai 6 enfants, j'ai pris ce qui me semblait bon et adéquat (...avec, il faut le dire, de bonnes surprises).
En bref cela devrait pouvoir permettre à tout un chacun, à partir de ce qu'il a sous la main, de construire un système efficace, portable, et universel.

c) Contraintes software


GNU/GPL.
Point à la ligne.


2. Le matériel utilisé


Une petite note en préambule : le matériel peu sembler conséquent, cependant aucun de ces appareils ne m'a coûté plus de 150 euros à l'exception du Quasimidi Raven (200 euros) et il a tout de même fallu plus de 10 ans pour le rassembler. Normalement par ailleurs, le projet devrait pouvoir s'appliquer à tout autre matériel

a) Studio


Les claviers.


Je dispose de trois clavier : un Yamaha DX7 (1983), http://dx7.roundsquare.net/img/DX7.jpg . Ce synthé dispose d'un clavier qui n'est pas si mal. Les sons par contre sont de type FM. C'est utilisable et paramétrable cependant nous n'avons plus l'habitude de ce genre de synthèse. Un Korg M1 (1988), http://fr.audiofanzine.com/synthe-numerique/korg/M1/avis/ . C'est un des premières workstation. Ce genre d'instrument à notamment été utilisé pour la bande son du jeu Myst. Au final, un Quasimidi Raven Max(1995) http://fr.audiofanzine.com/synthe-numerique/quasimidi/Raven/ . Celui là, de marque allemande, c'est le top. Construction solide bois et métal, un clavier au toucher agréable et des sons vintages excellents.

Autres instruments


Une guitare Ibanez (1979) http://www.guitarsushi.com/item/musical_instruments/guitar/electric/ibanez/artist/ibanez_artist_2681_bobweir_D796210/images/ibanez_artist_2681_bobweir_D796210_fullfront.jpg , ainsi qu'une batterie électronique Yamaha DD-55. http://www.scavino.it/img/img_a_l/yamaha_dd55_yamaha.jpg .

Deux modules de sons.


Un Korg EX800 http://www.vintagesynth.com/korg/ex800.jpg et un Kawai GMega http://www.keyboardmuseum.com/pic/k/kawai/gmega.gif . Le Kawai est un module de son assez extraordinaire et permet de jouer dans différents type de game : tempérée, ionique etc...

Le MIDI.


Afin de pouvoir piloter un peu tous les appareils, j'utilise principalement le Behringer BCR2000, http://shop.musix.ch/ecommerce/images/large/prod/img81940.jpg , un Midex8 de Steinberg, http://www.bondsong.com/pics/gear/midex8.jpg (quelques particularités tout de même, c'est assez propriétaire comme matos), une pédale MIDI Roland FC200?, et aussi les sortie midi de deux cartes Envy24.

Les effets


Deux appareils Behringer : Modulizer Pro http://www.behringer.com/EN/images/products/DSP1224P_P0125_FrontTopPerspective_web.jpg et Virtualizer Pro http://www.sid-entertainment.com/images/Behringer%20virtualizer%20pro%20effects.jpg , ainsi que deux pédales guitare : une Digitech RP7 Valve http://www.emporiodosom.com/fotos/DigitechRP7Valve.jpg et une pédale Korg ToneWorks.

Table de mixage


Une Behringer Eurorack mx1602A, http://www.interschola.com/template/itemimages/12000s/12386/dscn6410_.jpg , une Yamaha MX, 12/4 http://img.2ememain.be/f/normal/55581151-yamaha-mx-12-4.jpg et une ECLER MAC 8-2, http://www.sonoclub21.net/images/table%20de%20mixage.JPG

Une boite à rythme


Quasimidi Rave-O-Lution 309 http://www.vintagesynth.com/misc/rave309.jpg .

Bon là, je crois que l'on a fait le tour du principal au niveau instrument et des afférents.


b) Informatique


a) deux écrans de récup


HP 1530 http://www.computers.jtmkiosksystems.com/catalog/images/hp1530.jpg . Ils ont une résolution maximale de 1152 x 864.
Et trois écrans de récup HP 1730 http://www.delta-hardware.nl/images/hp-1730-17-inch.jpg . Une résolution maximale de 1280 x 1024. Les deux écran 15" seront destinés à être montés sur le Yamaha DX7 et seront piloté sous Linux avec une carte Nvidia de bas de gamme, mais possédant néanmoins deux sorties.
Ce qui, tout de même, fera un écran total d'environ 26".
Les trois autres seront monté sur le PC maître : deux avec un boitier Matrox DualHead sur la sortie DVI et un sur la sortie VGA. Approximativement 37" pour celui-ci.
De plus nous n'allons pas nous gêner afin d'utiliser le cube compiz tout en laissant tomber tous les autres effets.

Une Note IMPORTANTE

Les cartes ATI sont à exclure. Les essais auxquels j'ai procédé n'était concluant que si l'on utilisait 1 seul écran. D'autre part les plantages de l'interface graphiques dès la mise en route de Qjackctl sont légions.

b) trois PC


un vieux HP vectra 700 Mhz (il y plus de 10 ans), un Shuttle Barebone xPC avec un processeur d'avant les DualCore, un pc équipé d'un des tous premier DualCore (datant environ de 5 à 6 ans pour les deux).
Les deux plus récents fonctionnent en mode X86_64 avec 4 Gb de mémoire. (j'ai upgradé moi-même la mémoire vive). Ils seront vus en cours de montage au fur et à mesure de l'avancement du projet.

c) Logiciel


Exclusivement GNU/GPL et basé sur la Mandriva 2010.0 x86_64 et x86_32. Il se pourrait, si elle donne satisfaction, que j'utilise la MDV 2010.1 Spring. C'est à voir. Je décrirais la configuration, les compilations nécessaires (pas le noyau je précise) et éventuellement le tuning possible.

Voilà, cela à l'air énorme, et peut-être que cela l'est réellement. Mettre tout cela en ordre est certainement une gageure. Il y aura aussi du travail manuel à exécuter comme le démontage des écrans plats. Ce n'est pas bien sorcier vu que les fabricants des dalles, quelle que soit la marque, se comptent sur le doigts d'une main et puis quelques bricolages en bois ou en dans un autre matériel.

Pour le reste, évidemment toutes les suggestions seront les bienvenues.